SEO, ergonomie et clichés.

L'ergonomie sert à faciliter la compréhension de l'interface

Je répondais hier en commentaire d'un article traitant du SEO et de l'ergonomie sur Locita. Si j'étais globalement d'accord sur le fond, certains points sur l'acquisition de trafic,  la conversion, l'ergonomie m'ont fait bondir.

D'autres sont sans doute à relativiser. Quel que soit le sujet, je me méfie toujours des certitudes (le SEO m'a appris à ne jamais être trop sûr de moi). Vu ma propension à en faire 10 pages, je vais juste reprendre certains points ici.

"Difficile d'être visible sur Google avec une ergonomie ou un design de mauvaise qualité"

Là, je m'inscris en faux. Il est facile de positionner un véritable monstre dans Google. Les  moteurs sont totalement insensibles au design. Et heureusement d'ailleurs ! En effet, qui peut se targuer d'être un modèle de bon goût, et en référence à quoi ?

J'en veux pour preuve le positionnement de ce site volontairement horrible et à l'ergonomie bien plus que perfectible, blindé de pub et mal hébergé :  La DEROUTE. Cette Parodie de site e-commerce se paye le luxe de se positionner devant des sites comme Le monde, Liberation, Le figaro, l'Express, Evène, et même Google adresses sur le mot « deroute » avec 26 millions de résultats dans Google...

"On oublie parfois que le design est aussi important dans votre stratégie de génération de trafic"

Ne mélangeons pas tout ! On génère le trafic par différents leviers. L'un des plus importants est souvent la visibilité dans les moteurs de recherche (référencement naturel ou SEA). On acquiert aussi le trafic par les réseaux sociaux, par des liens sur d'autres sites, etc.

Si l'on excepte la fonctionnalité Google preview et les vignettes dans les annuaires, le visiteur n'a quasiment aucun moyen de savoir si le site lui conviendra esthétiquement

Une fois ce trafic généré, on entre dans une seconde phase. L'objectif est alors de conserver le visiteur sur le site et de lui faire accomplir des actions.  Nous ne sommes plus dans une phase d'acquisition de trafic, mais de conversion ou de fidélisation. Le SEO est déjà du passé une fois face à ces problématiques, le trafic est créé, maintenant il faut en faire quelque chose grâce à un contenu et une ergonomie adaptés.

La règle des trois clics.

Cette règle initiée à l'époque ou les modems mettaient 1 minute à afficher une page et ou les moteurs peinaient à crawler profond me semble être à prendre aujourd'hui avec des pincettes.

Elle me semble même trop permissive dans certains cas. Pour reprendre le cas de la visibilité d'un panier de commande sur une boutique en ligne, je crois que celui-ci doit toujours se trouver à un seul clic, quel que soit l'endroit où se trouve l'internaute sur le site.

En revanche, comme je l'ai entendu dire par Amélie Boucher ( pas vraiment newbie en ergonomie), "Je préfère 5 clics explicites et rassurants que 3 clics complexes qui vont demander des efforts intellectuels". J'abonde totalement en ce sens.

Je vous invite d'ailleurs à lire le saut d'humeur de Fred Cavazza sur le sujet (déjà en 2003)...

La fameuse ligne de flottaison.

Il faudrait tout caser au-dessus de la ligne de flottaison (cette ligne virtuelle faite de la limite d'affichage à l'écran avant de scroller une page).

Là encore, attention aux clichés.
Il y a longtemps que les internautes scrollent les pages. Le format des blogs a sans doute beaucoup oeuvré en ce sens. A lire, cette étude du Gourou Nielsen.

Je suis donc plutôt partisan du fait de rendre la partie haute suffisamment intéressante pour pousser au scroll (sinon, il va être difficile de multiplier les pages visibles en moins de trois clics et de tout caser sans scroller 🙂 ).

Quelques cas concrets :

  • Lorsque je visite un site e-commerce pour acheter un appareil photo, le bouton d'achat est en haut. Mais moi, je veux lire les caractéristiques techniques, alors je scrolle tout en bas. Et là, que dois-je faire pour commander ? Scroller à nouveau tout en haut.

Difficile de dire si le bouton de commande devrait être en haut ou en bas, peut-être aux deux endroits ?  ... Alors la ligne de flottaison dans ce cas...

  • Lorsque je visite cet excellent blog que vous êtes en train de lire ( autosatisfaction inside 🙂 ) et que je veux marquer mon approbation pour un article, je veux cliquer sur les boutons de promo adéquats (Tweet, Wikio, +1, FB)  Mais comme je veux lire les (très bons) commentaires des (très bons) visiteurs avant cela, ou que je veux en déposer un moi-même, je descends en bas de page.

Alors on fait quoi, on les met en haut, en bas, au milieu ces satanés boutons ?  Et pourquoi pas partout pour faire un joli sapin de Noël ? Hein ?

Bref, la solution, faire des tests, et on choisi le meilleur endroit. Mais sur ce coup, la ligne de flottaison...

Mettre le contenu important en haut à gauche du site

Je lis "Des études montrent que les internautes regardent en priorité la partie en haut à gauche du site".

Mouais. Ok sur le principe global, mais attention à ne pas mélanger les causes et les effets.
D'ailleurs, je viens de faire une étude qui montre que les Français préfèrent  majoritairement s'asseoir à l'avant gauche de leur voiture pour conduire...

Revenons à notre panier de commande sur notre site e-commerce. Pour ma part, je préfère largement m'appuyer sur des habitudes d'utilisation devenues des standards. Le panier, je le mettrai toujours en haut et à droite, et pourtant, il est d'une importance capitale sur les boutiques.

Humour moqueur... il est ou le contenu important là ?

En conclusion.

Pour résumer ma perception de l'article cité, je pense au contraire que l'ergonomie et le référencement naturel font justement  rarement bon ménage. Mêler ces deux concepts requiert la mise en œuvre de compromis permanents. Je vous invite vivement à consulter la très bonne présentation d'Amélie Boucher et Virginie Clève réalisée au SMX 2011 sur ce sujet.

Ci-dessous l'article qui m'a fait réagir, mais qui comporte certains points auxquels j'adhère totalement, notamment concernant : les espaces vides, la vitesse de chargement des pages, la fonction de recherche, l'importance des landing pages.

edit 2013 : désolé, l'article a été supprimé par Locita

Articles connexes :

http://blog.axe-net.fr/5-astuces-dergonomie-site-e-commerce/

http://blog.axe-net.fr/contenu-maitre-design-serviteur/

http://blog.axe-net.fr/le-seo-ne-fait-pas-tout-travaillez-votre-notoriete/

http://blog.axe-net.fr/conseils-pour-page-accueil-efficace/

http://blog.axe-net.fr/ergonomie-site-web/

Site utile :

http://www.ergolab.net/

Notez cet article

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter Plein
Partager sur linkedin
Partager sur Google+

47 réflexions au sujet de « SEO, ergonomie et clichés. »

  1. Loiseau2nuit

    Ouais Amélie Boucher est même, n'ayons pas peur des mots : une sommité française en matière d'ergo web. Je dévore son bouquin en ce moment, c'est que du bonheur 🙂

  2. Mat

    Oui c'est pas nouveau, malheureusement les premières pages Google ne sont pas l'exclusivité des beaux sites. Au contraire ! L'optimisation SEO oblige parfois à des blocs de texte affreux, des footer énormes, des balises h1 un peu partout...et les sites un peu précurseurs graphiquement sont souvent mal référencé (Cf. référencement des sites en Flash par exemple).
    Merci pour le "recadrage" sur les idées reçues : ligne de flottaison, règle des 3 clics...

  3. Damien

    Bien vu le coup de l'étude sur les conducteurs français.
    Mon premier sourire un dimanche à 9h il fallait le faire, c'était pas gagné d'avance ...

  4. Amauri

    Je suis d'accord sur les premiers points, le design n'est malheureusement pas (pour le moment) un critère pour les bots qui placent des horreurs en haut des SERPs..

    Pour le ligne de flottaison et l'exemple du panier il y a une solution toute bête, valable aussi pour les boutons de partage sur un blog, c'est de le mettre dans une div suivant le scroll et qui est donc accessible partout 😉

    Dernière chose, avoir placé un gros CPA bien visible au dessus de la ligne de flottaison et non après un descriptif "intéressant" sur un de mes sites à fait exploser le taux de conversion, donc ce n'est pas à négliger et l'internaute est bel et bien faignant, même pour scroller :p

  5. Phil

    En effet, il n'existe aucune règle absolue, que ce soit en SEO ou en ergonomie.

    Ce qui va fonctionner sur un site X ne fonctionnera pas sur un site Y : une seule solution, l'A/B testing et le split test pour optimiser l'acquisition de trafic d'une part et le taux de transformation d'autre part.

    Visitez ce site, c'est très instructif : http://www.abtests.com/

  6. Sylvain Auteur de l’article

    @ Amaury
    Je suis d'accord, l'internaute est un feignant, moi le 1er.
    L'invention de la roulette sur les souris a surement pas mal fait pour le contenu sous le fold 🙂
    Je ne dis pas qu'il faut zapper cette règle, mais juste ne pas en faire un pré-requis systématique.

  7. Carole

    Evidemment, un site ne plaira jamais à tout le monde... il existe encore des coins de France où l'on n'a pas le haut débit, par exemple certaines campagnes et les beaux sites qui ne s'affichent pas, ici, on ne les aime pas...
    Je sais que les créateurs ne sites ne pensent plus à nous dans leur ergonomie.
    Il doit aussi y avoir des internautes fatigués de sentir que le site est étudié pour la vente impulsive...
    Certains voudraient que tous les sites se ressemblent, répondent à leurs critères... je crois que des petits sites pas trop bien faits mais avec quelques belles images, c'est bien parfois !...
    Carole

  8. Jean-Pierre

    Je me permets de noter :
    C'est une notion très complexe de vouloir séduire l'ensemble des internautes.
    Au moins leur convenir.
    Et souvent chacun essaye d'expliquer que son apport sera essentiel.
    Alors que le chef d'entreprise n'a, finalement, qu'un critère déterminant : la rentabilité du projet.
    Il faut comprendre la réticence de certains : dans 5 ans, le paysage internet sera complétement différent d'aujourd'hui...

    Jean-Pierre

  9. personne

    Entierement d'accord, les moteurs de recherche ignorent completement le design d'un site, par contre il faut faire attention au taux de rebond qui y est trés lié.

  10. wilfried

    Bonjour,
    Oui je suis d'accord avec la prudence a avoir sur les soit disant "acquis du web". Un bon pavé de texte fait toujours du bien au référencement qu'il soit mis en valeur joliment ou en gros pavé dans le header.

    Le tout pour plaire a l'internaute, est de rendre tout cela ergonomique et sympathique pour l’œil.

    Je me permet ici de placer un petit lien vers le site babystock
    http://www.babystock.fr/ auquel tu fais référence parfois et que je trouve sympa pour l’œil et pour la facilité de navigation.
    Seul bémol: le menu "facile a trouver qui n'utilise pas la même police a l’intérieur des recherche. Juste moche pour le coup.
    Amitiés
    Wilfried

  11. Djolhan

    Oh que je suis d'accord avec tout ça, l'ergonomie et l'acquisition de trafic (SEO ou pas) n'ont strictement rien à voir.

    Par contre, si on part dans l'acquisition de clientèle, la, ce n'est plus du domaine du SEO mais plutôt du marketing (entre autre) Le SEO sera juste le levier pour apporter le trafic à concrétiser.

    Bref, un joli raccourci qui montre à quel point notre domaine est complexe et parfois difficile à expliquer.

  12. Chob

    Merci pour cet article qui remet les choses à leur place sur un certain nombre de points. Si je reformule, le SEO n'est pas une fin en soi : amener des gens sur un site, c'est bien, les faire rester et consommer (au sens économique ou intellectuel), c'est mieux...
    En revanche, je trouve que le billet va un peu loin en dissociant les phases d'acquisition de trafic et de conversion/fidélisation. Une expérience utilisateur réussie engendre par exemple des recommandations qui ont un impact sur le trafic et le référencement du site, non ?

  13. Christian

    Nous, on vient juste de refaire notre site... clairement, le temps passé sur les pages par les internautes a monté en flèche, le taux de rebond a été divisé par deux.
    Je suis sûr que cela va aider les liens spontanés... et par là-même, le référencement.

  14. M.Alex

    L'exemple de Cdiscount est très bon x).
    Cela montre que le plus important restera le positionnement du site sur les requêtes produits et surtout le prix.

    Après, je recommande toujours d'avoir un minimum en terme d'ergonomie, tant que ça n’empiète pas sur le référencement. Cela se joue surtout au niveau de l'organisation des éléments sur la page, la présentation/navigation de l'arborescence, et de la mise en valeur des call to action.

    🙂

  15. Sylvain Auteur de l’article

    @ Chob
    Je suis d'accord.
    Je dissocie toutefois les deux car les techniques à mettre en oeuvre sont très différentes (et même parfois divergentes).

    Dans la série des exemple vécus. Il arrive souvent chez nous que le chef de projet ou développeur viennent me voir en me disant "Sylvain, dans ce cas, on fait quoi pour que ce soit plus efficace en terme de SEO".
    Et contrairement à ce que beaucoup pourraient penser, ma réponse est souvent "Oublions le SEO, choisissons la solution la plus logique pour l'expérience utilisateur".
    Je pense (comme toi visiblement) que ce type de choix est bénéfique pour le long terme.

    Je pense que le SEO est un excellent moyen d'acquérir la première visite avant tout. Ensuite c'est le service rendu par le site qui influencera le fait que le visiteur revienne ou pas. Bien sur, j'y met plein de nuances car chaque visiteur est différent avec des motivations et des attitudes différentes.

    ps : 100% d'accord avec ta reformulation.

  16. JP

    J'ai manqué de faire pipi de rire en visitant la Deroute. C'est surtout toutes les rubriques en dehors des rayons qu'il ne faut pas manquer 🙂

    Pour appuyer votre propos je dirais qu'un grand nombre de très beaux sites sont presque introuvables dans Google. Cet andouille privilégie largement le texte au détriment de l'image. Un problème technologique avant tout. Il ne faut pas lui en vouloir mais le prendre en compte pour être visible.

  17. phil

    La tolérence de l'internaute à la lenteur d'un site ou à une ergonomie pas top dépend aussi, selon moi, du produit ou de la prestation recherchée.

    Je suis prêt à galérer un peu plus pour trouver une voiture d'occasion mois chère ou une prestation de consultant qui doit m'accompagner durant 6 mois...alors que si je ne trouve pas dans les 10 secondes où cliquer pour trouver le prix de stylos publicitaires là je sors immédiatement du site.

  18. corey

    Pour la ligne de flottaison: je suis tout a fait d'accord, c'est l'intérêt du contenu (prix, produits, ...) qui fera scroller ou pas un client (par tests on sait que taux de rebond et la hauteur d'une page n'ont rien a voir). Par contre certains éléments sont nécessaire au dessus de la ligne (rassurance, incentive, push, ...)

  19. Sebastien

    Je ne dirai que trois choses : test, test et test.

    Lorsqu'on construit une boutique hors web, on se prend beaucoup la tête et on change peu car :
    - On doit fermer pour faire des travaux
    - On ne peut pas tenter plusieurs boutiques en même temps.
    Mais ces réflexes sont néfastes pour le web. L'approche doit donc, selon moi, être différente.

  20. Cerbere

    Rhho le nombre de site que je connais qui sont horriblement laid avec des pubs de partout qui clignotent et qui sont malgré tout très bien positionné sur des requêtes.

  21. Christophe

    Impossible de remettre la main dessus mais j'étais tombé sur un script qui permettait de faire en sorte que la limite de la ligne de flottaison tombe pile poil sur un élément qui donne envie de scroller.
    Le script ajustait en fait un titre, image ou vidéo de la page en fonction de la résolution d'écran pour forcer l'internaute à descendre...

  22. Stephane

    Il est toujours difficile de tirer des généralités. On a vu plusieurs fois des techniques fonctionner sur un site et ne donner aucun résultat sur un autre. Il faut savoir s'adapter en fonction de son marché et de sa cible.

  23. Vincent

    Merci Sylvain, c'est bien de mettre les points sur les I.

    Je me souviens d'une conférence sur l'ergonomie il y a 3 ans où l'on affirmait déjà que la règle des 3 clics ne valait rien, il fallait privilégier l'expérience utilisateur.

    Pour ce qui est de la ligne de flottaison, j'ai remarqué que ceux qui s'énervaient le plus était ceux qui utilisaient un pc portable au quotidien sans molette de scroll... Bref, ceux qui déplaçaient le problème à leur mauvaise utilisation de matériel...

  24. ergonomie web

    Bien vu pour la correction. Il ne faut évidemment pas tout confondre.

    La génération de trafic et l'ergonomie sont deux éléments indissociables pour un site de qualité et font partie d'un processus complet.

    On commence avec les méthodes SEO pour la génération de trafic et on met en place une ergonomie adéquate avec des call to action pour favoriser le taux de conversion.

  25. nesk

    L'ergonomie doit en effet rester classique (comme le rappelle ton exemple du panier en haut à droite) pour rassurer l'internaute. Par contre, rien n'empêche de créer un design osé tant qu'il ne passe pas avant la lisibilité et la simplicité. Le design sert à rendre une marque reconnaissable et à guider l'internaute vers l'achat.

  26. jerome

    J'avoue que l'article sur locita ne casse pas des briques. Comme tu le dis j'aimerais bien savoir comment peut on générer du trafic avec un design en sachant qu'avant d'arriver sur le site l'internaute n'a pas vu le site.

    Concernant le design il suffit de regarder amazon, je ne suis pas sur que ce soit une oeuvre d'art. Ce site n'a jamais tout misé sur la beauté subjective de son site mais bien sur l'ergonomie, le confort d'utilisation du site et ses performances. D'autres arguments de vente sont mis en avant, mais cela ne concerne pas directement le site.

    Le site amazon est beau non pas parce qu'il est joli, mais parce que tout est bien calé (ou presque), que n'importe qui peut acheter un livre en moins de 4 secondes, que toute l'info se trouve au bon endroit. Mais surement pas parce qu'il y a un joli fond d'écran et des beaux boutons "fashion"

    Concernant le fait de devoir concentré en haut à gauche les infos importantes cela me parait bien discutable. Je pense que le sens de lecture d'un site ne dépend pas que du fameux F mais aussi de la façon dont sera agencé le site.

  27. Le juge

    J'avoue ne pas encore avoir lu l'article sur Locita mais cela va etre difficile tellement les jalons ont été bien posés ici.

    La seule chose sur laquelle je modererai le propos c'est "ergonomie et le référencement naturel font justement rarement bon ménage". Moi je dirais plutot "SEO et Ergonomie peuvent faire bon ménage masi comme dans tous les couples il aut faire des efforts".

  28. Jacques

    La question de la beauté est très subjective. Comme répondait Gainsbourg "moi quand on m'dit que j'suis moche, j'me marre doucement."
    Un site fonctionne si l'internaute le trouve UTILE. Et pas compliqué à utiliser. Après, bien sûr, on peut faire des théorie sur l'ergonomie ou sur la nécessité de guider l'internaute. Le plus difficile est de fournir à l'internaute ce qu'il attend...
    Jacques

  29. apwn

    Pour le design il faut surtout penser ergonomie et accord entre les couleurs, ... Le design aidera a augmenter le nombre de pages vues et facilitera la vie du visiteur. En revanche, il ne sert à rien pour le référencement. Suffit de voir le design de Craigslist pour comprendre que le design et le succès n'ont finalement que peu de choses en commun.

  30. Flo

    Trouver le bon compromis entre un beau design, une ergonomie correct et le SEO est certainement la chose la plus compliquée dans la réalisation d'un site Internet digne de ce nom. L'un ne va pas sans l'autre selon moi !

    Ce qu'il faut également avouer et qu'un bon référenceur n'est pas forcément un bon designer, mais qu'il peut certainement se rattraper sur l'ergonomie.

    C'est ce que j'essaye chaque jour de démontrer à mes clients...

  31. Jean

    Le combat contre les préjugés concernant la SEO est ardu et loin d'être terminé. Merci de m'avoir fait découvrir les travaux d'Amélie Boucher qui m'ont renforcé dans l'idée qu'entre la SEO et ergonomie ce n'est qu'une histoire de compromis !

  32. Marina

    Bravo pour cet expose, un brin de lumière dans cette nébuleuse qu'est le net !

  33. Vince

    Sylvain, je viens de lire l'article en question et ne peux que partager ton opinion. Mon expérience, certes limitée par rapport à la tienne ou à celle du Juge (avec qui je partage la vision du "couple numérique" SEO-Ergo), me donne tout de même à penser que les habitudes (panier en haut à DROITE) sont bel et bien plus fortes que les analyses de regards et autres : lz panier est généralement là, je veux accéder à mon panier, je vais là ! Je pense que celui qui veut acheter du discount achètera du discount, même si l'ergo du site est nulle ou très perfectible comme tu le dis.

  34. yvan

    Ergonomie et référencement sont pour moi deux mondes différents, faisant appel à des compétences bien distinctes. S'il est clair que l'ergonomie n'est pas prise en compte dans le positionnement, je pense qu'elle intervient énormément dans la conversion visiteurs/ clients. finalement, le meilleur compromis est un savant mélange des deux...

    Yvan,

  35. lionel

    Bonjour Sylvain,

    Très bon article !

    « Je préfère 5 clics explicites et rassurants que 3 clics complexes qui vont demander des efforts intellectuels ».

    L'important est de guider, de manière optimale, le visiteur vers l'information qu'il recherche en pensant les différents parcours clients.

    amicalement

  36. Max

    Comme le montrent pas mal de points de cet article : il ne faut pas oublier que l'on fait des sites pour les utilisateurs avant tout.

    Je pars du principe qu'un site bien référencé mais inutilisable ne sert à rien. Il faut se mettre à la place de l'utilisateur dans des situations concrètes pour tester l'ergonomie, rien de mieux pour moi !

    Le référencement passe après ça, et généralement l'un n'empêche pas l'autre pour moi.

  37. Pierre

    Cela confirme ce que je pense depuis longtemps. Un bon site web est un équilibre entre design, ergonomie, contenu et référencement.

    Un beau design sans visiteur ne sert à rien. Un bon référencement sans ergonomie ne convertit pas...

    Tout est question d'équilibre.

  38. Laurent

    Seo et ergonomie sont des disciplines empiriques, basées sur l'observation, l'expérience. Il est tentant de tirer des conclusions hâtives (le contenu important *doit* être en haut à gauche) sans prendre en compte les spécificités de chaque cas. Les interprétations abusives d'eye-tracking y ont d'ailleurs contribué.
    Il faut suivre les recommandations des spécialistes, mais toujours en faisant preuve de don sens: tous les conseils ne s'appliquent pas à chaque site, et tout gourou peut se gourrer.

  39. julien

    Chaque site internet ça vérité. IL faut toujours faire des tests A/B mais cela comporte un cout et c'est souvent ce qui fait la différence entre les gros de l'internet.

    La ligne de flottaison est intéressante mais il faut savoir que chaque utilisateur à son propre ordinateur ou mac 😉 et en ce sens chacun à un écran different et une résolution différente.

  40. Hamid

    Bonsoir,

    depuis que j'ai installé le plugin "spage speed", je ne peux m'empêcher de le tester pour vérifier la vitesse de téléchargement des pages d'un site. Le site "la déroute" a un très bon score, tout comme ce blog, tout comme beaucoup de sites situés dans les premières positions sur des mots clés concurrentiels. La vitesse de téléchargement devient peut être une facteur prépondérant pour le référencement d'un site à l'inverse de son ergonomie..

  41. Kayako Support

    Moi, je suis totalement d'accord que le design de site web est la chose important pour la réputation de marque mais pas pour l'obtention du trafic.

  42. Minhchau

    Bonjour Sylvain,

    Alors je ne sais pas si l'ergonomie et le référencement naturel ne font pas bon ménage mais ils doivent être complémentaires car si le référencement a pour objectif d'augmenter la visibilité d'un site, l'ergonomie a pour but de faciliter la conversion sous toutes ses formes.

Partagez sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *