SEO, expressions-clés et ergonomie (SMX)

Recap SMX 6 juin

La conférence à ne pas rater, c'était bien évidement celle sur l'importance du contenu rédactionnel pour le SEO 🙂  mais il y en avait d'autres captivantes.

seo recap SMX

Voici quelques résumés courts au fil de mes notes sur les conférences SEO du SMX Paris.

Mes quelques notes en vrac auraient presque pu être des tweets. Il n'est pas si facile d'écouter activement et de noter pour rédiger des articles quand les sujets se succèdent, surtout lorsque les intervenants sont de haut niveau. On boit les paroles plutôt que de les retranscrire.

J'espère toutefois que ces petits bouts d'informations apporteront quelque chose à tous ceux qui n'ont pu se rendre sur place.

Will Critchlow (SEOmoz) est intervenu en intro.

Will a remplacé Rand Fishkin...

  • Il apparaît de plus en plus important d'obtenir des liens de classes d'IP C différentes.
  • La longueur des textes semble impacter le référencement. Notamment, le rapport entre le texte unique de la page et tous les contenus qui se répètent sur toutes les pages. Size matter !
  • Les noms de domaine courts et URL courtes sont un plus.
  • Les mots-clés dans l'URL perdent de l'importance.
  • Un domaine en .com sera plus efficace qu'un .fr, même en France.
  • Les liens entrants continuent à avoir une très forte importance.
  • Les signaux sociaux FB, Twitter, etc. sont très importants.
  • N'avoir que des liens dofollow est un signal d'alerte spammy.
  • Il est important d'avoir des liens de sites de la même langue, mais pas nécessairement du même pays.

Laurent Bourrelly : les techniques de la recherche par mot-clé

J'ai beaucoup écouté, et pris peu de notes, vous m'excuserez donc de ce résumé très short.

À retenir :

  • Commencez par éplucher vos propres stats si votre site est déjà en ligne.
  • Espionnez vos concurrents (les andouilles qui remplissent la balise Keyword).Ils ont fait une grande partie du boulot pour vous, autant en profiter. J'approuve à 100%.

Les outils utiles :

  • Semrush
  • Google suggest
  • Google keywords tools
  • Seeurank
  • Search metrics (si vous avez des sous)
  • Bien utiliser les opérateurs allintitle et allinanchor sur Google pour faire le tri.

Et voilà que Laurent nous sort une slide ou il a « épluché » le blog AxeNet:-)

En gros, j'espère que Laurent va nous faire un résumé sur son blog parce que sur ce coup là, j'ai été très mauvais.

Amélie Boucher et Virginie Clève : Ergonomie et référencement, amis ou ennemis ?

Leur conférence avait plus pour but de pousser à la réflexion qu'à apporter des méthodes et solutions. Normal vu le sujet traité, mais voici mes notes.

  • Oubliez les idées préconçues, l'ergonomie, ce n'est pas que du bon sens, c'est surtout des tests.
  • Ne pas croire que si l'ergonomie est OK le SEO sera OK, ni l'inverse.
  • L'ergonomie, ce sont plus des objectifs que des moyens.
  • Sur chaque page d'un site, l'internaute doit savoir : où il est, où il est allé, où il peut aller.
  • Le travail sur l'ergo et SEO doit être fait pour chaque page.
  • Accorder ergonomie et SEO est finalement rarement totalement possible, il faut régulièrement trouver des compromis.
  • En ergonomie, on privilégie les mêmes mots en ancre pour pointer vers un même contenu. En SEO, on préférera diversifier les ancres.
  • Mieux vaudrait laisser la rédaction des balises description à l'ergonome ou au marketing plutôt qu'au SEO (qui ne peut s'empecher d'y caser des mots-clés:-) )
  • Ergonome et SEO s'accordent à dire qu'un lien doit décrire sa cible. Mais l'ergonome peut préférer des « cliquez ici » si plus explicites. L'idéal étant d'arriver à se passer de ces liens si possible.
  • Le SEO doit accepter que certains liens ne soient pas optimisés (me concernant, il va me falloir un lavage de cerveau 🙂
  • L'ergonome conseille d'éviter de surcharger une page. Il est préférable d'avoir un « trou » qu'un contenu « inutile » dans la sidebar d'une page.

Là aussi, c'est court, vous m'en excuserez, mais la conférence était particulièrement intéressante.

J'ai aussi assisté à deux autres conférences et je recommence le 7 juin.
Je vous fait d'autres résumés dans les jours qui suivent...

Rappel du programme global SMX Paris.

Notez cet article

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter Plein
Partager sur linkedin
Partager sur Google+

35 réflexions au sujet de « SEO, expressions-clés et ergonomie (SMX) »

  1. Phil

    J'attendais confirmation de la suprématie du .com sur le .fr, et ce même en France. C'est idem pour l'indexation, le.com est indexé bien plus rapidement que le .fr sur Google.fr

  2. solyluna

    En gros, le SEO ne doit pas perdre son naturel 🙂

    (ce qui semble à la fois logique et absurde car lorsqu'on fait du SEO, ce n'est plus du référencement "naturel").

    Merci pour ce retour très rapide en tous cas.

  3. phil

    Au sujet des dires de Will Critchlow (.com plus efficace que les . fr meme en France etc...) est-ce avéré ou une intuition de sa part?

  4. Websilor

    Merci pour les résumés, c'est vrai qu'on aurait voulu y être 🙂 Les prix sont juste encore... trop élevés mais bon, grâce à vous, on peut tout de même en tirer les conclusions, déjà bien !

  5. Daniel Roch

    En voilà un excellent article, surtout tout le passage sur la conférence dédiée au SEO et à l'ergonomie (qui est trop souvent délaissée).

    D'ailleurs, je vais comme toi avoir besoin d'un lavage de cerveau sur certains points cités plus haut... ^^

  6. Lionel

    Bonjour Sylvain,

    Merci pour ce compte rendu très intéressant. Il y a visiblement quelques détails à observer notamment concernant les réseaux sociaux. Merci pour ce partage !

    amicalement

  7. Alex

    Merci pour ce résumé.
    Deux remarques :
    - Sur les 'trous' du design : je suis parfaitement d'accord, mais essayez de vendre ça à un client 🙂 Lui il veut du chargé, du lourd, des dégradés d'orange et de rouge 🙂
    - Les stats de son propre site sont la base de tout travail d'optim. Ca prend énormément de temps, c'est lourd, c'est pas sexy, mais au final on arrive à se mettre à la place de notre public, de nos visiteurs... Et on peut y apprendre plusieurs leçons : pour ma part, j'ai découvert sur un de mes clients que son bon référencement n'était pas en lien avec son métier, mais avec son nom, qui était l'homonyme d'une marque connue. Dur de lui apprendre que les visiteurs ne venaient pas pour acheter des fleurs sur son site, mais juste par erreur !
    - (oui, ça fait trois) : j'avoue avoir du mal à concevoir un lien pas optimisé... Dans ce cas là, il sert à quoi ? Parce qu'un lien optimisé, ce n'est pas seulement fait pour les moteurs, me trompe-je ?

    Dans tous les cas, il va falloir retourner sur les bancs de la fac pour apprendre à prendre des notes à la volée 🙂 Merci quand même de ce retour !

  8. Keeg

    Ne t’excuse pas, tes quelques mots sont un condensé de réponses à des questions qu'à mon avis pas mal de gens se posent. Du bon donc. 😉

  9. Mathieu

    Merci Sylvain pour ce compte rendu 😉

    Concernant les signaux sociaux, il semblerait que les share de FB aient même davantage de poids dans les algorithmes que les likes...

    Just my 2 cents 😉

    En tout cas j'attends la suite avec impatience 🙂

  10. Damien

    J'ai malheureusement pas pu me joindre à vous pour cette conférence qui a l'air très intéressante. D'après votre compte-rendu et ce que j'ai pu lire sur Twitter, ce qui me choque le plus c'est l'importance des liens, à force de faire du contenu, je les avais presque oubliés ! Et j'en déduis donc que l'impact des réseaux sociaux reste modéré, même s'il va prendre de plus en plus d'importance. Êtes-vous d'accord avec ça ?

  11. Revendeur

    Hello,

    Merci pour ce résumé. Miam Miam.

    Juste une question :
    "N’avoir que des liens dofollow est un signal d’alerte spammy."

    Qu'est ce que cela signifie ? Qu'il faut forcer un certain nombre de liens en "nofollow" pour ne pas être pris par la patrouille ? Dans quelles proportions ?

    Merci pour vos lumières.

  12. Vincent

    Un bon résumé vaut mieux que plusieurs tweets sortis du contexte 🙂

    C'est top de voir que les intervenant(e)s sont très réactifs et mettent leurs slides très compréhensibles en ligne rapidement.

    Ce serait bien d'ajouter si le conférence était destiné aux cycle débutant ou au cycle avancé.

    On commence à avoir de sacrés évènements SEO/web en France, c'est une bonne chose 🙂

  13. jérôme

    Merci pour ces notes, je suis content d'entendre amélie nous dire qu'il est difficile de faire du SEO et de l'ergo car maillage interne SEO et ergonomie c'est pas toujours évident.

  14. jay4yam

    Merci, je me demande pourquoi je n'y suis pas allé, ça m'aurait permis de mettre des visages sur les blogs seo et les twitters que je follow.

  15. Samuel

    Excellent merci de ta réactivité, je retiens surtout le point comme quoi le manque de lien en nofollow est pénalisant!
    Ca ferait une bonne raison de commenter également les sites en nofollow pour les commentateurs compulsifs !

  16. Nicolas

    Merci pour ces retours.

    Pour la balise description, perso, j'en profite pour mettre tous les non-mots clés 🙂

  17. Laurent

    Merci beaucoup pour ce compte rendu. Comme quoi le manque de liens en nofollow dans les backlinks d'un site Web peut être perçu par Google comme non naturel. Intéressant !

  18. Pascal

    Deux points me semblent sujet au moins à débat :

    - Que le domaine en .com soit plus efficace qu’un .fr, même en France. Il existe des sites en .fr mieux référencé que le .com même sur des sujets proches.

    - N’avoir que des liens dofollow serait préjudiciable : peut-être pour des sites avec des milliers de liens. Mais comme twitter et facebook utilisent le nofollow, c'est plutôt que l'absence de nofollow signale une absence totale de twitter et facebook... Il me semble plûtot qu'on fait là une mauvaise règle d'un constat...

    Pascal

  19. Sylvain Auteur de l’article

    @ Phil
    C'est basé sur une étude.

    @ Alex
    J'aime bien tes remarques 🙂

    @ Keeg, merci !

    @ Damien
    Les liens ont un poids énorme depuis longtemps quand même.
    Pour les réseaux sociaux, je crois que le train est en merche et bien lancé !

    @ Revendeur
    Ce n'est pas très nouveau comme théorie. Mais pour la proportion, seul Google connait la réponse.

    @ Pascal
    Au quotidien, j'ai des contre exemple à chaque fois moi aussi, mais percevoir les tendances est utile.

  20. yvan

    Je crois que je n'arriverais jamais à me faire à l'idée que les url courtes impactent positivement le référencement. Difficile de se mettre dans la tête aussi de ne pas avoir que du dofollow. par contre qu'entend-tu par des liens d'IP c différents ?

  21. Nicolas

    Merci Sylvain pour ce petit résumé bien sympathique ma fois...C'est la semaine du post de référencement poussé on dirait 🙂

    La conf de SeoMoz avait l'air vraiment sympathique idem pour les filles et l'ergo.

    J'attends un résumé de LB sur sa conf, car ton résumé reste succinct, saligo 🙂

    Allez, encore, encore j'ai pas pu faire le live tweet...

  22. Cisco

    Merci de nous faire profiter des notes prises lors du SMX ! Dommage qu'on n'ait pas plus de détails sur certains points 😉 J'imagine qu'on pourra récupérer les présentations sur Slideshare ou autres par la suite pour un aperçu plus complet de chaque conférence.

  23. jean-luc

    Je tique un peu en lisant l'avantage qu'il y aurait à avoir un nom de domaine court... ne pensez-vous pas plutôt que c'est parce que les sites les plus anciens ont des noms courts qu'ils sont mieux classés et non parce qu'ils ont un nom court ?
    L'ancienneté du nom de domaine me semble très important. Pas vous ?
    jean-luc

  24. Sylvain Auteur de l’article

    @ Jean-Luc

    Non, à priori, Will a bien mentionné qu'ils avaient fait très attention à ne pas confondre les causes et les effets dans leurs metrics.

    J'ai des contre-exemple de chaque points cités moi aussi. Mais bon, il faut relativiser. chaque paramètre apporte un pouième et c'est la somme de ces pouièmes qui fait le positionnement.

    (j'admets que le metric que j'utilise, le pouième, n'est pas très scientifique 🙂 )

  25. Julien

    Je suis assez d'accord, c'est l'optimisation de tous ces facteurs mis bout à bout qui font qu'un positionnement est bon ou progresse bien.

    Chaque facteur isolé n'a finalement que peu d'impact.

  26. olivier

    pour les liens nofollow, çà me parait tout a fait logique qu'un site n'en ayant pas ou très peu soit sanctionné, car les internautes (les vrais, ceux qui aiment vraiment nos sites...) ne se préoccupent pas de savoir avant de faire un lien si il sera en nofollow ou en dofollow. google a donc du établir un pourcentage de lien nofollow en dessous duquel ce n'est pas naturel, et comme actuellement il y a énormément de blog et de forum qui sont en nofollow, ce pourcentage doit être à mon avis assez élevé.
    @ sylvain:
    -tu devrais passer ton site en nofollow, çà nous rendrait service... non arrêtes sylvain je plaisantais...
    -pour l'impact de facebook sur le référencement naturel, est-ce-plus important d'avoir beaucoup de fans pour sa page facebook, avec sur la page facebook un lien (nofollow donc) menant vers sa home page, auquel cas je mets sur mon site un bouton like avec l'url de ma page facebook, ou vaut-il mieux avoir beaucoup de j'aime pour sa home page, auquel cas je mets sur mon site un bouton like avec l'url de ma home page?

  27. Sebastien

    "Accorder ergonomie et SEO est finalement rarement totalement possible, il faut régulièrement trouver des compromis." -> ahaha ! Ma bataille des derniers jours !
    C'est très visible quand on a l'habitude de voir des sites de e-commerce. Généralement, c'est l'un ou l'autre. Super mal optimisé (souvent les grands groupes) mais ergonomique, ou très optimisé mais clairement pas ergonomique.

    Pour les IP, quels conseils pratiques on en retire à part "diversifier les sites d'origine" ?

  28. Sylvain Auteur de l’article

    @ Sebastien
    Avoir des BL en provenance de classe d'IP C différentes est perçu comme un signal positif par GG et permet de mieux se positionner.
    En gros, vu qu'il est plus difficile de spammer de la sorte (j'ai vu certains apprentis BH avoir 3000 splogs sur la même IP) c'est bien vu par GG.

  29. apwn

    Beaucoup de choses intéressantes ! J'aurai bien aimé y être, dommage que ce soit aussi cher. En tout cas, il faudra de plus en plus bossé avec les réseaux sociaux, d'après ce que je lis.

  30. Hams

    Je suis quand même assez surpris par la vision de google : .com/.fr alors que j'ai toujours lu le contraire...

    Space quand même tout ca!

  31. Marc

    Pareil pour les .fr et .com je ne comprends pas vraiment pourquoi l'un serait pénalisé par rapport à un autre... Logiquement, si Google cherche à optimiser ses résultats pour les internautes on pourrait penser qu'un site en .fr serait plus proche du "client français", non? En même temps c'est vrai qu'avec Google Webmaster Tools on peut localiser son site à l'endroit de son choix...

  32. powernature

    bonjour

    merci pour l article

    concernant la diversification des ancres : en gros il faut pas toujours avoir la même ancre pour l'accueil

    je dis ca car je me suis trompé dans ma stratégie SEO

    changer de stratégie SEO est donc bénéfique pour un site avec un changement total des ancres?

    cela signifie que mon travail dans l ancienne strategie n est pas perdu et sera bénéfique pour la nouvelle stratégie d'une certaine facon ?

    cordialement

Partagez sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *