Le SEO low-cost peut-il être efficace ?

image commandée sur fiverrTout d'abord merci Sylvain de m’accueillir sur ton blog et bien le bonjour à tes lecteurs. Pour me présenter rapidement je m'appelle Simon Legouge, j'ai 25 ans et je vis en Thaïlande. Je tiens un blog où je parle business, SEO et autres et je monte un gros réseau (finance, igaming, voyage) pour ma boîte Green Tomato avec ma copine.

A partir d'un seul blog et de 10$, j'ai créé mon entreprise avec 10 000€ en poche et ai donc dû minimiser les coûts au maximum lorsque j'ai commencé. Le SEO low-cost je connais plutôt bien donc, et c'est de ça que je vais parler ici. C'est parti...

Le SEO low-cost c'est quoi ?

C'est le fait de réduire les coûts au maximum de la même manière que Ryanair le fait pour ses billets d'avion. Réduire les coûts en SEO c'est donc réduire ses coûts sur la partie contenu et sur la partie netlinking.

Comment réduire son coût pour le contenu ?

Le contenu compte pour environ 30% du référencement d'un site et google a encore du mal à juger la qualité éditoriale d'un contenu. Le contenu de vos sites satellites n'a donc pas besoin d'être écrit par un journaliste à 15€ les 100 mots. Un ancien ami du lycée au chômage qui était en L peut très bien faire l'affaire.

Les malgaches eux aussi attendent avec impatience les commandes de contenu. En 1 heure vous pouvez donc rédiger 100 titres pour 100 articles de 300 mots pour un coût total de 300€ et un délai de livraison d'une dizaine de jours.

Vous pouvez aussi passer par une plateforme de type Textmaster ou Textbroker mais vous paierez une commission, et cela sera plus long à mettre en place. Néanmoins, vous bénéficierez d'autres avantages comme la traduction/correction multilingue et la possibilité de contacter un modérateur si le contenu ne vous convient pas.

Comment réduire son coût pour le netlinking ?

Là c'est plus compliqué. Le bon lien s'achète et s'achète cher que ce soit en temps de travail pour le trouver ou en temps de rédaction pour aller publier un article finance de qualité sur Les Echos.

Bref le bon lien a son prix mais on peut parfois en trouver pour pas cher. Pour cela il faut aller fouiner sur Fiverr.com la place de marché du service à 5$ puis tester les différents "gigs" ou sur seoclercks.com . A 5$ soit 3,50€ vous pouvez en tester des choses...

Personnellement j'ai déjà dépensé plus de 350$ sur fiverr et j'ai donc trouvé du très bon comme du moins bon. Attention lorsque vous prenez des blasts à bien prendre vos précautions. J'ai perdu un compte gmail associé au twitter de mon site sur la coupe du monde suite à l'achat de 5000 RT sur un tweet. Depuis je me suis commandé 30 yahoo mail de noms français pour 5$ histoire de faire mes tests sans risque.

Les autres types de services à 5$

On peut trouver des trucs très cool comme des fausses reviews vidéos ou encore des belles images pour 5$. Voici ci-dessous 2 productions achetées sur fiverr qui m'ont coûté 5$ et une 3ème qui m'a coûté 2$ sur jibjab.com.


PS : je l'ai tippé 5$ en plus car la qualité de sa fake review m'a bluffé !

Une autre vidéo, à 100 dollars, mais la qualité est réelle

En résumé, une prestation SEO de qualité s'achète au prix fort. Cela n'empêche pas d'avoir des services SEO très bon marché qui peuvent s'avérer être très rentables.

L'achat d'un article sponso sur un PR7 (ancien PR8) anglais coûte 15$ sur fiverr rédaction incluse, l'achat d'un petit millier de faux fans sur facebook ou de followers fantômes sur twitter pour quelques dollars permet de maquiller vos sites satellites et de leur donner l'air d'un "money site". Le tout combiné avec l'achat de nom de domaine expiré que vous réanimez vous avez tout pour choisir la couleur de votre chapeau. Le mien est jaune et solide comme celui des ouvriers de chantier et mon jardin pousse à vitesse grand V 🙂

Par Simon Legouge de Greentomato : Son blog business, seo,etc. ...et sa copine.

Un billet de @SimEFP dans le cadre de cette opération de Guest-Blogging.

Petit complément (De la part de Sylvain) : Globalement, assurez-vous de savoir ce que vous faites en utilisant des techniques réprouvées par Google. Simon prend ses risques pour lui-même, réfléchissez si vous devez les prendre pour une société qui fait vivre des/vos salariés...

Notez cet article

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter Plein
Partager sur linkedin
Partager sur Google+

68 réflexions au sujet de « Le SEO low-cost peut-il être efficace ? »

  1. Bruno

    C'est vrai qu'il faut savoir où dépenser son argent, en revanche je nuancerai la partie contenu.

    Si on a pas besoin d'engager un journaliste pour écrire le contenu, si c'est un site où l'on vend quelque chose, il va falloir transformer l'intention d'achat en texte. Le copywriting ça peut être très efficace mais c'est très cher.

    Dans ce cas on sera obligé de le faire soi même ou de payer plus (si tu as un plan fiverr pour du bon copywriting, je prends !)

    Bien sûr pour des MFA, la question n'est pas du tout la même.

  2. Cyn

    J'aime bien ton petit complément Sylvain 🙂 ! Effectivement, même si je soutiens Simon à 200% pour l'aider au mieux à faire pousser ses jolies tomates vertes bien SEOtisées, c'est vrai que j'ai zéro confiance en fiverr et ses prestations fake ... Parfois ça peut être amusant mais bon ...
    Tu fais bien de souligner qu'il faut quand même faire attention avec ce genre de services parce que ça peut jouer des (mauvais) tours ...

    En ce qui concerne le contenu, moi qui suis ultra exigeante sur la qualité (Simon ne dira pas le contraire 🙂 ), je ne supporte pas les fautes d'orthographe. Certes, ça peut m'arriver d'en faire, personne n'est infaillible mais quand tu payes un certain prix, tu t'attends à une qualité adéquate donc si c'est "cher" (tout est relatif évidemment) et bien l'idéal serait de pouvoir publier sans avoir à relire. Par contre, quand tu prends du contenu pas cher, évidemment, la relecture est nécessaire mais à la limite, c'est plus compréhensible puisque c'est moins cher.

    "Pas besoin de payer 15€ les 100 mots", certes, mais parfois pour un money site j'ai envie de dire pourquoi pas si la qualité est irréprochable.
    Les malgaches, bon, même s'ils sont mes cousins ( 🙂 ), on ne peut pas parler de qualité mais pour des sites satellites, ça peut faire l'affaire oui.
    TextMaster pourquoi pas mais bon, là, c'est peut-être un peu moins pratique concernant les délais, je pense.

  3. jérémy

    Amusant de lire ça aujourd'hui, j'ai passé mes 3 derniers jours sur Fiverr à tester toute sorte de chose et je plussoie donc...Il y a des choses interessantes.

    Hier...30 copains Twitter ont rejoins ma communauté de bot pour 5$

    Il faut faire gaffe à ce qu'on fait comme tu dis...Mais il y a du valable.

  4. irwin

    Salut à vous deux

    Je suis complètement d'accord avec toi Simon, je travail mes textes et mon linking a l'étranger. Le plus gros problème est quand même la qualité. Fréquemment tu as plus vite fait de le faire toi même, mais quand tu tombe sur des perles là tu as vraiment gagner du temps !!!

    Bon dimanche
    Irwin

  5. Guillaume

    En tout cas ça a l'air de bien marché la façon dont il l'a fait car en le suivant sur Twitter je le voit acheter des noms de domaine à tour de bras !
    Il faudrait que j'aille peut être voir ce que l'on peut trouver sur Fiver mais j'ai un peu peur de pas tomber sur ce que j'attends, du coup pour le moment j'évite. En tout cas au niveau des vidéos le rendu est sympa surtout pour 5$

  6. christophe

    Toute la stratégie est dans le réseau. Ensuite utiliser des leviers de production de liens et contenu à bas prix. Comment gères-tu ce réseau (pas obligé de répondre 🙂 ) ?

    Je comprends la rédact offshore pour du contenu fr mais est-ce fiverr est efficace dans un contexte francophone ?

  7. franckwylliams

    Bonjour,
    Mon avis n’est que très limité en seo mais je me permets tout de même de réagir…

    Je pense que le Seo bon marché tel que vous le décrivez s'applique à des niches particulières, des niches finalement ou votre contenu est accessoires, et débouche sur une vente de produit, si vous compter fidéliser du monde on ne peut pas vraiment agir ainsi pour la partie contenue.
    Je ne tiens pas à faire écrire mes texte par un sbire ou autre personne que je ne connais même pas dans un pays étranger, tel que la Thaïlande (loin de mois l'idée de remettre en cause la capacité et les compétences de ses gens pour le faire, ce n'est pas de ça dont je parle!!)... je pense d'ailleurs que c'est pour ça que le guest blogging existe !
    C’est gagnant-gagnant et cela ne coûte rien.

    Pourtant, je reste persuadé que beaucoup de blogs très fréquentés le font, un état d'esprit peut-être à avoir ? Ne pas avoir de scrupule vis-à-vis de ses lecteurs ... que finalement vous trompez ...est sans doute le light motif de faire plus de trafic plutôt que de faire du vrai blogging.
    Ceci est assez facile à percevoir dès lors qu'un blog sort plusieurs articles par jours, les faisant écrire pour sans doute les remanier à leur sauce ensuite!

    Pour ma part NON merci (même si on dit qu'il n'y a que les imbéciles qui ne change pas d'avis!), le netlinking c'est autre chose qui sera plus acceptable pour moi ....et sans doute à creuser (je ne suis pas un pro 😉
    Merci pour ce billet qui me force à envisagé certaines choses.

    P-S. "À partir d’un seul blog et de 10$, j’ai créé mon entreprise avec 10 000€ en poche et ai donc dû minimiser les coûts au maximum lorsque j’ai commencé." À moins que le dollar en soit passé à 1000€, si tu as 10$ en poche ce n'est pas 10 000€ ….

  8. Ann Uaire

    Hello,
    moi qui suis une vieille denrée du web j'apprécie les propos lucides du "jeune" Simon et sa prose, bravo à lui.

    Par expérience j'ai déjà fait quelques emplettes chez les Fiverr & co pour divers projets, où le niveau de prestation est disons aléatoire, je lui préfère de loin Seoclerks avec son système de notation et résultats garantis.

    A utiliser avec des pincettes et surtout avoir un niveau d'anglais satisfaisant pour bien se comprendre avec le "prestataire" au risque de courir au nervous breakdown.

  9. Raoul

    Pour moi, on a toujours ce que l'on paie...

    Oui on peut demander une prestation discount, et on espèrera en retour de la qualité mais qu'aura t-on au final ?

    Une prestation dont le professionnel ne pourra (voudra) pas y passer du temps.

    Solutions automatisées, sous traitance à des petites mains etc...

    Dans mon métier c'est flagrant en tout cas, j'ai été contacté par un organisme qui certifie iso 9001 les entreprises et qui était à la recherche de consultants qui ne travaillaient pas pour les exploiter pour un prix de journée misérable.

    Bien sûr je les ai remballé...pour la petite histoire, le dirigeant a changé 2 fois de nom d'entreprise... Peut être pas un hasard.

  10. Simon

    @Bruno oui le copywriting est cher c'est vrai et pour le coup fiverr n'est pas l'idéal a mon avis. Sur Odesk tu trouveras mieux 😉

    @Cyn C'est beau en plus Madagascar comme pays 🙂

    @Jeremy oui y a vraiment des trucs cool sur fiverr

    @Irwin merci 🙂

    @Guillaume le risque est limité pour 5$ mais si tu n'es pas satisfait du met un pouce rouge et tu te fais remboursé en général 😉

    @Christophe tout à la main pour le moment, mais j'ai un gros tool en préparation pour automatiser la partie commande de texte/publication

    @Franckywilliam Il y a différentes gammes de contenu. Du cher pour les money site, du pas cher pour les satellites niveau 1 et encore moins cher pour les niveaux 2. Pour la phrase elle veut pas dire grand chose ^^. Mais oui j'ai créer mon blog en 2008 qui m'a rapporté indirectement un CA de plus de 100k, mais que j'ai consommé et pas réinvestit erreur que je ne referais plus aujourd'hui...

    @ouiclic sympa la vidéo 😉

    @raoul oui et non il y a beaucoup de charlatant dans le monde du SEO qui vont vendre cher des prestas de daube et tu peux trouver des belles prestas comme chez @bertimus ou @korleon38 ou @papilouve (testé que @korleon38 pour le moment)

  11. Aurélien Berrut

    Ce billet me donne envie d'en écrire également un sur le thème...

    Merci en tout cas de nous exposer ta vision du SEO low cost, mais mon sens elle n'est en aucun cas LA définition que l'on pourrait donner à ce modèle économique.

    > "Réduire les coûts en SEO c’est donc réduire ses coûts sur la partie contenu et sur la partie netlinking."

    Demain un client vient te voire avec un site au linking sain et un très bon contenu avec une vraie valeur ajoutée, mais une gestion du SEO "on site" catastrophique. Tu fais comment ?

    Cela soulève également un autre débat : articuler toutes ses prestations autour de solutions BH, qui plus est low cost. Le BH c'est bien, mais si tu laisses de côté le BH (surtout "on site") ton biz modèle ne s'envolera pas comme celui de Ryan air 😉

    Bref, je pense qu'il y a plein d'autre façons de réduire les coûts, plusieurs écoles également... J'éviterai quand même de le faire sur des levier qui potentiellement augmente les risques.

  12. Soul

    A mon avis reposer un business sur fiverr c'est assez dangereux, pré-panda j'avais pas mal de site coté us dans de l'ultra concurrentiel (lead avec deux zéro & recherche mensuelle > 100k) et en gros j'avais besoin de lancer beaucoup d'autres sites histoire de monter un peu le site principal dans les serps. Vu que le 1er site me rapportais déjà pas mal, j'ai sous-traiter 90% du boulot sur tous les satellites et ça a passé par pas mal de fiverr "avancé", j'avais un contact sur bhw qui me faisais tout et ça à très bien marché.

    Sauf qu'après quelques mois, il y a un truc qui s'appelle panda qui est passé et qui c'est ben amusé sur mon petit réseau et c'étais finis. Bref aujourd'hui je m'amuse plus trop à sous-traiter du linking, trop de mauvaises surprises même avec des prestas relativement cher. En tout cas bonne chance pour ton réseau 😉

  13. Arvel

    Salut par ici !

    Attention cependant aux rédactions "low-cost". J'ai eu quelques retours négatifs quant au suivi de la prestation. Par exemple, des prestataires payés d'avance dont on n'a plus de nouvelles du jour au lendemain alors qu'hier tout allait bien.

    Je pense que cette rédaction peut être bien pour des satellites ou des MFA. Mais attention pour le contenu d'un site vitrine ou d'un gros money site. Mieux vaut faire appel à un rédacteur web qui saura faire la différence.

  14. Simon

    @Aurélien Je suis un pur WH et je n'ai jamais automatisé le netlinking. Idem pour le contenu je ne spin jamais sauf pour les descriptifs et titre de seohackers...
    Si je fais du netlinking je fais que du propre, mais ça ne m'empêche pas de faire quelques tests. J'ai fait une journée de formation avec @rudy_som et quelques jours avec @keegfr et j'aime bien l'esprit BH mais l'utilisation de soft type SeNuke X ou Xrummer ne permet pas à mon avis de ranker sur du très long terme.
    Pour l'opti onsite je ne suis pas expert aujourd'hui donc je me prendrais une formation bientôt et en attendant je renverrais les prospects à ceux dont l'opti onsite est la spécialité.

    @Soul Mon biz n'est pas du tout basé sur fiverr mais j'adore le site pour mon shopping perso 😉

  15. Nico

    quelque soit le business, il est toujours possible de le réaliser en mode "low cost". Je pense que le terme utilisé n'est pas optimal, car un peu cheap. A mon sens, ton procédé est pertinent et utilise toutes les ficelles de la rationalisation qui pourrait être interprété dans le cas présent par l'utilisation de solution moins cher pour obtenir un résultat identique. Une belle utilisation des principes de Ricardo avec une externalisation judicieuse. Je rejoins tout de même Soul sur un point, dans le fait de conserver à sa main la plus forte valeur ajouté, après y externalisé des solutions BH ou WH peut importe dans qu'elles sont utilisées de manière pertinente.

  16. Julien

    Sacré Simon !
    Je t'ai connu à l'époque où tu étais stagiaire chez Chili et j'aurais jamais imaginé que tu tomberais dans le SEO un jour.

    Mais tout ce que tu fais, tu le fais à fond, alors ça devrait bien fonctionner 😉

    La bise à Cynthia.

  17. Fonz

    Belle expérience d'expatriation. Je n'ai pas choisi la même, mais je trouve ça intéressant. Pour le reste, il est évident que ces prestas à bas coût vont devenir de plus en plus d'actualité. Une fois que l'on a fait une sélection de prestataires sérieux, le ROI peut devenir très intéressant. Il faut, comme toujours, essuyer un peu les plâtres et miser pour voir, mais lorsque c'est fait avec précaution, c'est vraiment pas mal.

    Juste un petit détail, ne pas mélanger low-cost européen (tel Ryan Air qui achète ses avions au prix normal et qui paye ses salariés en Europe, au moins cher, certes, mais qui économise sur tout le reste) et le dumping qui consiste à faire sous traiter sa production industrielle ou de service dans des pays à très faibles coûts salariaux. Dans le premier cas on est dans un modèle économique différencié et très spécifique alors que dans le second on utilise simplement les principes de la mondialisation et du libre échange à son avantage. Je ne porte pas de jugement, c'est juste un petit ajustement 😉

  18. Mr. Buzz

    Les plus courageux feront tout avec leur petite mimine, beaucoup plus de temps mais surement de meilleurs résultat! Chacun sa méthode!

  19. GNeyret

    Intéressant mais à voir sur le long terme...tout miser sur des prestas low cost c'est rentable un moment mais le jour où le réseau tombe comme un château de cartes ça fait plus que mal.

    Le plus important est ce qu'a dit Sylvain, ces techniques sont à appliquer sur son propre business ou si c'est pour un client bien l'avertir des risques et des conséquences qui peuvent s'avérer vraiment dramatiques. On ne peut pas jouer la vie d'une boîte juste pour faire quelques économies de temps et d'argent. 😉

  20. Davy

    Bonjour, merci pour cet article qui m'a fait découvrir ce coté du SEO qui m'était inconnu. Comme beaucoup, je reste très interrogatif sur le volet qualitatif surtout en ce qui concerne le netlinking. Je me demande si la pérennité de ses techniques alors même que Google cherche à valoriser la qualité.

  21. M

    En tant que seologue amateur
    je penses que tout est dans le dosage du black du white ou du gris seo
    En tant que biostatisticien pro
    je penses qu'il faut rester dans le bruit de fond
    les algorithmes de google sont statistiques
    et rester dans "un bon bruit blanc gaussien" permet pas mal de fantaisies

  22. Fab

    Il est vrai que Fiverr est un super marché au puce qui permet de trouver n'importe quel type de presta à 3,41€ (taux de change au jour d'aujourd'hui).

    Je ne compte plus les fans, les +1 et les followers que je me suis acheté pour les comptes de mes MFA. C'est simple, rapide et très économique si on ne se focalise pas sur la qualité mais plus sur la quantité.

    Recourir à des Gigs peut permettre de gagner du temps sur les sites intermédiaires de son réseau de lien mais en commander pour son money site peut se réveler tres dangereux.

  23. Eric

    Bonjour Simon et Sylvain,

    J'aime beaucoup lire la nouvelle génération SEO, de Korleon à Rodrigue en passant par toi on voit qu'il y a une approche complètement décomplexée par rapport au métier et une vision très entrepreneuriale, voire très entreprenante 😉

    J'espère que ton réseau va te donner les résultats escomptés !

    Pour ma part étant déjà sous-traitant pour des agences de communication je ne m'amuse pas à sous-traiter moi-même, mais la démarche est intéressante : opportuniste, dans l'action et le calcul de rentabilité.

    Mon avis de vieux réac' est que si Panda est capable de détecter les liens "low-cost" émanant de fermes de liens ou sites complètement pourris de centaines de pages de commentaires, je ne vois pas pourquoi il ne serait pas capable de détecter les faux comptes de réseaux sociaux. Donc je pondérerai en disant que ces liens fiverr sont pour une poussée à court terme, et qu'il faut bien les diluer avec du lien trusté si on ne souhaite pas se faire cueillir par le tandem Panda/Penguin !

  24. Benjamin

    A mon sens le meilleur moyen de trouver du SEO low cost quand on débute avec un faible budget reste de le faire soi-même. C'est mon cas en fait, j'ai le choix entre payer des rédacteurs, acheter des backlink, et apprendre moi-même à rédiger, me former au SEO. J'ai opté pour la deuxième solution qui bien que plus fastidieuse a l'avantage énorme de nous permettre de nous améliorer et d'en apprendre toujours plus.

  25. Simon

    @Nico Entièrement d'accord, le low-cost ça fait cheap, mais par temps de crise c'est à la mode et la concurrence de l'Inde et des philippines cassent les prix des liens sur le marché anglophone.

    @Julien et oui ça grandit 25 ans déjà bientôt 26 ^^

    @Fonz regarde le reportage de ma signature sur ryanair c'est vraiment bien fait

    @GNeyret il n'y a aucune raison que le réseau tombe vu qu'il n'est pas interlinké (seulement quand c'est pertinent pour l'internaute), s'il est hébergé sur divers hébergement ca limite aussi le risque du hacking...

    @Mr. Buzz à la main c'est toujours plus naturel que l'automatique oui

    @francky oui c'est clairement THE vidéo à ne pas manquer 🙂

    @David le netlinking est fait à la main

    @M oui, personne n'est tout blanc, les liens 100% naturel sont rare et surtout dans l'igaming...

    @fab entièrement d'accord oui 🙂

  26. Christian

    Ou là, dans les semaines à venir, on va avoir un billet sur l'utilisation avancée de Xrumer et consort... ça devient BH ce blog !

    @Simon : ce n'est pas WH d'acheter ses liens 😉

  27. Mohamed

    Sur le principe, c'est bien le SEO Low cost. Mais je reste sceptique sur sa pratique dans des domaines complexes ou les connaissances sont nécessaires.
    Je vois mal un profane écrire du contenu pour un site de médecin par exemple..

    @Simon : Cela dit, si tu as une liste de prestataires offshore pour la création de contenu et le netlinking, je suis vraiment très intéressé !

  28. Click Busters

    Merci Simon pour ces pistes. Mais au final, tu ne réponds pas vraiment à la question de ton titre : SEO low-cost peut-il être efficace ? Car le Seo jaune devant, il faut surtout faire attention qu'il ne soit pas marron derrière ^^

    Par expérience (cela fait plus de 4 ans que je sous-traite off shore divers taches très chronophages à une petite équipe que j'ai fait créé à Mada), pour être efficace, il faut vraiment bien driver ses sous traitants. Il ne faut pas juste commander une série de textes ou un netlinking à la va-vite en espérant qu'ils ne feront pas de bouses. Il n'y a pas de miracles ... Il faut bien préparer en amont ses directives en listant chacune des taches à effectuer et en détaillant précisément ce qu'il y a à faire. Il ne faut pas que ce type de sous traitants aient la moindre question à se poser, juste à suivre les directives pas à pas. Et alors là, oui, le Seo, la rédaction ou le netlinking devient low-cost, rapide et de qualité, et de ce fait, efficace (et ceci même pour ses MS). Sinon, à défaut, on risque vite de perdre son temps, ses fonds et de devenir marron ...

  29. Le Juge

    Mias C'est vrai dites donc, Sylvain est en train de bronzer du chapeau, bientot on aura des articles sur comment tuer le site d'un concurrent... Plus sérieusement les techniques utilisées peuvent effectivement donner de bons résultats de temps en temps mais il faut surtout qu'elles soient utilisées par des gens qui savent ce qu'ils font... et qui le font en connaissance des risques qu'ils prennent.

  30. Olivier

    Le SEO low cost c'est aussi:
    - Utiliser des stagiaires pour écrire du contenu
    - Sous traiter ses acquisitions de liens en Inde ou dans les pays à bas cout
    - Essayer de trouver de manière intelligente des sites ou placer des liens
    - SEO low cost c'est aussi je pense maximaliser ses efforts et ne se concentrer que sur les sites qui sont vraiment efficaces

  31. Louis

    Bravo Simon pour cette très belle plume !
    C'est drôle, mais cet article donne envie d'essayer des choses.
    Contrairement a beaucoup, je trouve que cette utilisation de Fiverr est plutôt bonne et effectivement intégrer dans une logique de réseaux, permet d'avoir des contenus variés qui apportent avant tout un gain de temps.
    Par contre, pour l'aspect WH, déjà créé un réseau de site, avec un objectif final de faire ranker, c'est pas trop ça selon l'ami Big G 😀
    Mais j'aime l'aspect, rendre naturel des sites de niveau 2 ou 3, je doute que ce soit durable comme stratégie, mais pour le moment, le social prenant du poids et étant encore à ses débuts dans l'algo, il y a surement moyen de jouer avec ces leviers pendant quelques temps, jusqu'à la mise à jour vari maki !

  32. Marie-Eve

    Oui, sauf que le SEO n'est pas une fin en soi. Super d'être "bien référencé" mais qu'apportent les contenus pas chers aux visiteurs ? Pourquoi "réduire son coût pour le contenu" si le contenu est primordial pour le référencement et la qualité des sites ?

  33. Mikie

    Ca change un article pareil, qui ne vante pas les articles d'une super qualité tout ça tout ça ^^ La partie concernant les essais à 5$ paraît quand même assez drôle, même si je ne comprends pas très bien qu'est-ce qu'on achète exactement. Mais ça ressemble un peu à des paris, ça a l'air sympa =)

  34. Victor Lerat

    Arf, je suis pas blanc comme neige quand je fais du référencement mais je suis pas emballé par ces techniques un peu sombre. Cependant quand je vois les deux vidéos (celle de l'article et celle de lily bijoux) je dois avouer que c'est franchement convaincant.

    Pour le contenu c'est toujours délicat. Pour le site d'un réseau ok mais pour un client lui proposer un contenu écrit sur Textmaste ou pire ... c'est quand même chaud.

    Après pour des tests, des sites lambdas, des MFA, ... why not !

  35. Arnaud

    Hello,

    Merci pour tes conseils. A mettre en place sur des sites satellites plutôt au début, je ne connais pas trop Fiverr, mais j'avoue que je me laisserai bien tenté. Etre low cost c'est aussi réduire les coûts ou supprimer ceux qui ne sont pas utiles, et dans le seo c'est pas forcément pratique à mettre en lace.

  36. Flexman

    @Marie-Eve,

    Cela peut être une solution pour gagner du temps dans une stratégie de création de site satellite pour un money site 😉 C'est un peu comme le spinning pour des annuaires par exemple, qui va lire des annuaires ? Mais après je soutiens votre avis sur le fait qu'il n'apporte pas tout le temps un contenu très qualitatif mais on peut être très surpris des fois !

  37. fabien

    Ce qui serait intéressant d’ailleurs c'est de faire un article sur quelque bons plans pas trop cher sur Fiverr effectivement il y a tellement de choses la dessus que j'ai toujours trop peur d'acheter des liens .

  38. Stéphane - Exotic Express

    Je ne connaissais pas ces techniques.

    Quand on élabore une stratégie SEO, on a effectivement un budget par nature limité, et il est toujours bon de viser le meilleur rapport qualité/prix.

    Le Low Cost SEO est par conséquent une possibilité à prendre en compte, et quand l'un de vous m'en parlera pour mon e-commerce, je saurais maintenant un peu mieux de quoi il retourne : il y a toujours un risque à partir sur des solutions à la frontière des précos Google, mais ça vaut le coup de saupoudrer dans le cadre d'une stratégie globale pure WH.

  39. lereferenceur

    C'est intéressant et ca change des articles où l'on entend : il faut des articles de qualité, etc... (ce qui est vrai à 100% je ne dis pas le contraire)
    La précision de Sylvain en fin d'article est d'ailleurs importante.

    Et comme le dis le Juge, il faut savoir ce qu'on fait. Il faut je pense bien maitriser son réseaux et son linking. Je ne suis pas un expert en reseau de site, mais tu dis toi même d'utiliser ces contenus pour des sites satellites. Si Google Panda pénalise tes sites satellites, ton money site peut en prendre un coup si le linking est direct entre tes sites satellites et ton money site ?

    Autant la rédaction de contenu low coast pourquoi pas, par contre le netlinking à 5$ via fieverr, je ne tenterai pas... (Sauf pour des tests)

    En tout cas j'ai apprécié la lecture de cet article. Par contre j'aurais aimé plus d'infos, c'était trop court ^^

  40. Seoxis

    Il y a un an j'avais acheté 500 fans pour un site , du jour au lendemain ils ont tous disparu j'ai cru que Facebook avait grillé les comptes des gars , depuis je recommence a recevoir de la pub pour acheter des fans de la même société : coïncidence ?

  41. Nicolas F.

    Tout cela n'est valable que pour des sites où le contenu est accessoire (sites de vente en ligne, etc...). Dès lors qu'il s'agit de gagner en pertinence sur un secteur d'activité précis, on ne peut pas se permettre de confier la rédaction à un pote "qui a fait un bac littéraire"... et qui va nous pondre un truc insipide.

    Ce type de raisonnement (ou d'amalgame) est catastrophique pour le web:

    > Google n'est pas capable de reconnaître parfaitement un bon contenu,
    > donc publions de la daube en quantité,
    > et économisons sur les coûts de production.
    > Le web devient une poubelle ? On s'en tape, on est bien référencé.

    Brillant.

    Après ça, ne venez pas vous plaindre si le contenu web souffre d'un déficit de crédibilité.

  42. Julien

    J'aime bien l'idée de faire du yellow hat 🙂 Je pense qu'a un certain niveau on est obligé de sous traiter certaines tâches récurrentes et rébarbatives. Pour cela l'Asie et l'Afrique du Nord sont des lieux ou l'on peut obtenir un bon prix pour la rédaction de son contenu ou son netlinking. Après c'est comme tout il y a un rapport qualité/prix à évaluer 🙂

  43. Simon

    Wow tout plein de commentaires pertinents 🙂

    @Mohamed oui j'ai une base de rédacteur quali au bon rapport qualité prix a présent. Passe par le site de ma boite pour qu'on en discute par mail ou skype...

    @clickbuster lol 🙂 pour ma part je ne soustraite pas le netlinking encore, j'estime que c'est là ou il faut faire le plus gaffe, alors passer par des indiens ou philippins sur du netlinking anglophone pourquoi pas, mais il faut que le brief soit impeccable et respecté.

    @Le juge entièrement d'accord. D'ailleurs tu peux faire du NSMO en achetant 100k followers à tes concurrents ^^

    @Olivier oui pour les stagiaires c'est le top, sachant qu'il faut bien les former aussi et ne pas les faire que rédiger...

    @Louis Google n'a rien contre les réseaux de qualité et interlinké quand c'est pertinent pour l'internaute

    @Marie Eve le SEO n'est pas la finalité c'est sur mais sans trafic pas de vente...

    @Mikie une boutique du service low cost qui peut même faire des jolies cadeaux pour tes copains-copines geek

    @Victor La qualité de contenu dépend du prix... Mais pas que... C'est comme dans la fringue ou dans la bouffe. Tu peux trouver le même tarama chez Casino 3 fois moins cher que chez Hediard, le même jean produit au bengladesh pour 10 fois moins cher sans marque (paf je fais un peu de contexte pour ma signature ^^)...

    @Fabien oui c'est clair. Bon le meilleur plan sur fiverr c'est Sylvain qui l'a trouvé et brillamment utilisé 🙂

    @Stephane oui clairement c'est comme dans la vrai vie il faut trouver le meilleur rapport qualité prix car un même produit ou service peut avoir des prix différents...

    @lereferenceur tu peux avoir du top quali en Inde pour de l'anglais à 10€ l'article. Le site de ma signature c'est du qualité moyen mais j'ai payé 30$ les 10 articles et elle n'est pas malgache mais bien française :). En revanche le template et les images c'est ma chérie 😉

  44. Marc

    Oui j'aime bien la partie de l'article sur les vidéos.
    Après je nuancerai la partie contenu... Je ne suis pas sûr que le Low Cost qui fonctionnait bien il y a quelques temps soit aujourd'hui très pertinent. L’algorithme de Google à ce sujet est de plus en plus pertinent.
    Pour les liens sur des sites étrangers, c'est intéressant mais je pense qu'il faut que ça représente une part minime des BL. Merci en tout cas.

  45. Grym

    Odesk est vraiment pas mal pour savoir quel postulant choisir : les profils sont certifiés pour certaines taches (passage de tests qui permettent de vérifier les connaissances des personnes).
    On est donc plus en confiance pour donner du taf à l'autre bout de la planète mais attention, le brief est obligatoire, le suivi recommandé.
    Pour Fiverr, je suis plus frileux : les prix sont si bas que l'on ne peut pas s'attendre à la même qualité, cela donne l'impression que beaucoup de taches SEO sont automatisées, du coup si c'est pour du netlinking, cela risque d'être moins quali avec des plans un peu cramés : quand on vous promet 100 liens PR 8, genre edu et gov à tour de bras et que 700 personnes ont passé commande, il faut s'interroger sur le type de presta que l'on recherche au final : est-ce bien ça ?
    Fiverr ca peut être pas mal pour pousser du like pas trop cher. A voir si cela ne s'écroule pas dans le temps.

  46. Simon

    @Marc le netlinking lowcost est plutôt dangereux je pense. En revanche pour le contenu GG juge de la qualité de ce dernier via les liens. Je rank bien avec xperiaz.info sur un test alors que j'ai monter le site en 30 minutes avec du contenu onsite tout pourrave...

    @Grym odesk est une tuerie oui. C'est un peu la version haut de gamme de fiverr 😉

    Pour les 100 liens (de home PR 8), genre edu et gov (certainement sur du plan spamco avec 36000 pillules bleues and co) ca peut se tester mais alors faut vraiment prendre toutes ses précautions sur la cible (de type crotte.overblog.com avec VPN et fausse ID et yahoo mail réaliste). Et perso j'ai testé et c'est globalement mauvais mais j'ai réussi a me faire rembourser mes 5$ tout de même :D. Les fournisseurs de fiverr n'aiment pas les pouces rouges en général et propose directement de te rembourser 😉

    @Nicolas personne ne c’est plaint 😉 . Le site cible en haut de la structure pseudo pyramidale est en générale de qualité et ça tombe bien c’est celui que l’on veut faire ranker 😛

  47. Pascal

    Alors la en bon Toulonnais que je suis, je botte en touche direct :

    Je sens un futur très incertain pour toutes ces méthodes, déja pour le Net linking, comme le dit Olivier de wri, il faut privilégier la qualité à la quantité et je suis pas sur que la qualité d'aujourd'hui soit celle de demain.
    Exemple : l arrivée en masse du referencement local, et la montée en force du net Linking local pour les sites lliés à une boutique physique.

    Ensuite concernant le rédactionnel, j'ai du mal à imaginer de la qualité avec ces méthodes, genre des étrangers à 5e seront capables de parler de fabrication de cheminée et du travail de fumisterie pour une boutique de vente d inserts et de poêles à bois pour une boutique en ligne sur ces produits ? Désolé perso je préfère écrire ou passer par un journaliste qui va prendre le temps d'appeler le professionnel avant d'écrire n'importe quoi.

    Et pour revenir au sujet le meilleur referencement low cost c'est de tout faire soit même sans penser rentabilité...

  48. Pat

    Je vais transférer ce post à notre responsable communication histoire de encore une fois m'éclater à la voir tomber en miettes. Oui cela marche, Non Google n'arrivera jamais à blacklister du contenu rédigé offshore, Oui cette technique durera encore longtemps, Non (et heureusement) ce n'est pas l'avenir du SEO.

    Je rejoins l'avis général sur le cheap SEO : c'est bon pour booster votre volume de pages, c'est bien pour avoir une source continue d'articles ciblés sur vos money keywords, ça permet de générer un nouveau trafic avec un bon ROI qui va légitimer le budget SEO, ... mais ça marche pas tout seul.

    Cheap SEO tout seul = cheap marketing tout court

  49. Eric

    Merci Simon pour la présentation de tes techniques 😉 Sacré Simon transparent jusq'au bout des ongles, j'aime ça ! On sent la passion dans ces propos, j'adore ^^

    Pour ma part, je reviendrais en ultra priorité sur le NB de Sylvain. Ces techniques peuvent être intéressantes, générés des lead, du business mais ne sont en aucun cas recommandés ou recommandables. En clair, cela veut dire qu'elles doivent utiliser en toute connaissance de causes. Pour faire simple, ça ressemble plus à du black hat avec un soupçon de grey qu'à du white. Dans un seul article, Simon est allé à l'encontre de bon nombre de guidelines de Big G 😉

    En plus Simon vend bien et rend toutes ces pratiques très sexy car on a l'impression que ça fonctionne et vite en plus ! Il ne faut pas oublier que le référencement est une discipline de fond, qui se travaille sur la durée !

  50. Michel Bennart

    Je dirais que tout dépend de l'objectif et du délai de réalisation
    par exemple pour un évènement bien précis, on ne peut jamais s'en passer des adwords ou autres formats publicitaires.
    Par contre, pour un projet à long terme, je pense qu'un bon travail "inpage", augmentation progressive de nombre de backlinks et surtout l'actualisation du contenu fera l'affaire.
    en conclusion: A long terme, je choisirais un SEO low-cost, à court terme je ferais un investisssement en adword, pub, mailing, etc

  51. fab

    Comme tu l'a précisé je pense qu'il faut bien mettre en garde contre certaines presta qui en plus d'avoir un impact seo limité peuvent se révéler nocives pour le site. Je me demande toutefois si tout cela ne serait pas un peu trop court terme et si une stratégie low cost comme celle la peux tenir sur la durée, ce dont je doute. Mais bon si on fait du low cost en même temps je me doute que c'est pas pour le plaisir hein ^^

  52. depannage informatique la rochelle

    apparemment le low cost marche bien ( délocalisation des entreprises ca vous parle ? ) Le seul soucis c'est de donner du boulot au gens de notre secteur . Sur internet effectivement on peut retirer les frontières vu la rapidité des échanges ... Il faut voir au niveau qualitatif du coup . quand on sait qu il y a des casseurs de captcha à prix modiques et humain on peut se poser des questions ...

  53. Erwan

    il y a des possibilités d'avoir de belles choses pour pas cher mais attention à ne pas passer trop de temps à chercher ces solutions.

    En tout cas, pour moi qui ne veut pas quitter mon masque, je trouve Fiverr excellent pour avoir une vidéo à pas cher qui fasse humain.

  54. Michael de Page 1 Garantie

    Je ne sais pas ce qu'il faut comprendre par "SEO low cost"?
    Les gigs sur Fiverr, je reste toujours prudent, il y a du bon (pas beaucoup), du moins bon (en quantité) et du désastreux...
    Par contre, j'ai monté depuis quelques mois un service de référencement 1ère page Garantie Google (attention, je vois ici les petits malins qui voudraient être en première page pour agence immobilière Paris en 15 jours, ça n'est pas possible) qui garantit un positionnement dans le top 10 Google (.FR ou .COM si vous travaillez un site anglophone) pour 150 € par mois.
    C'est suffisamment low cost pour être à la portée de tout professionnel sérieux, et également suffisamment cher pour éviter tous ceux qui croient (à tort ou à raison) que tout doit être gratuit sur le Net.

  55. Simon

    @Pascal Tu te trompes sur la qualité du contenu low cost. En anglais tu peux trouver des indiens qui te font de l'ultra quali pour 4 fois moins cher qu'aux US. Idem pour le français il y a des intellos à Madagascar, au Bénin, au Maroc. C'est être très chauvin que de penser que le meilleur contenu est rédigé en France par des journalistes. Pour ma part je trouve qu'il faut être complètement malade de payer plus de 40€ pour un article alors qu'a qualité égale tu peux trouver 4 fois moins cher par des étudiants talentueux ou des rédacteurs vivant dans des pays ou le coût de la vie (et des impôts) est nettement inférieur

    @Eric merci pourtant je me considère toujours WH dans le sens ou je place tous les BL à la main et que je ne fais pas de masterspin

    @Michel Low-cost n'est pas forcément synonyme de low-quality.

  56. Evenstood

    Simon, clap clap pour cette entrée en matière chez l'ami Sylvain.

    De l'action, des larmes et du sang, parfait pour démarrer un weekend ça !

    Cela faisait quelques temps que je n'avais pas prit (le temps) de m'arrêter ici et je dois dire que cet artile Cheap est loin d'être low cost (pouaaa). Des bonnes idées et surtout des coups de pieds aux idées arrrêter, même si je n'ai pas grand chose à ajouter, je tiens à te féliciter pour nous donner ta vision des choses et repartir confiant sans penser qu'il faille des millions d'euros pour exister en 2013 sur le web.

  57. Fred

    @Simon D'après moi le concept de WH est vraiment désuet. Je veux dire dés lors que tu fais du commentaire de blog avec KW tu es déjà grey...
    Mais je suis d'accord pour dire que tout le monde fait au moins du grey, à moins d'innover sur un produit, un service, une news ... Quand tu vends des tondeuses, tu vends des tondeuses...
    Quand au contenu de faible qualité ... je pense que le concept de contenu est amené à évoluer. Aujourd'hui le concept de spinning et donc l'ordre des mots est complètement dépassé. Il faut penser stats user, dwell time, user experience, (web)marketing, sémantique et valeur ajoutée.

    La question à se poser : cette page apporte-t-elle une pierre à l'édifice ? Une valeur ajoutée ?

  58. RaphSEO

    Hello Simon et surtout les autres.
    Je souhaiterais juste revenir sur la conclusion de Sylvain qui me fait penser à l'une de mes dernières conversations sur Skype.
    Nous parlions d'une technique borderline (pour ne pas dire complètement spammy) et la personne me disait mais regarde je fais depuis 1 mois et ça fonctionne.
    Voila ce que j'ai répondu et ce que je tenais à vous préciser:
    En SEO toutes les techniques, aussi crades soient-elles fonctionnent. La seule question c'est pour combien de temps ?
    Ensuite à vous de voir le niveau de risques que vous souhaitez prendre. Et pour info un business plan monté uniquement sur des sites Kleenex (jetables) peut être très rentable. Il faut juste le prévoir

  59. Charles

    Énormément de risque quand même avec le low cost... Je suis assez d'accord avec pour payer des personnes dans les pays francophones pour générer du contenu sur des sites satellites peut être très bien.

    En revanche pour les BL je déconseille les offres low cost surtout celle qui promettent 1000 liens à 60€ la qualité primes dans ce domaines. Il y a de trop gros risques...

  60. Simon

    @Evenstood merci beaucoup 🙂

    @Fred oui c'est sur, on est jamais 100% WH. Pour moi le BH c'est celui qui automatise la production massive de contenu via masterspin et surtout le netlinking via des tools comme SENuke et Xrummer. Ca peut clairement rapporter gros mais sur le long terme ca se fait déboiter, mais ca se remonte aussi rapidement que c'est tomber, donc un BH peut être profitable sur le long terme aussi. Dans ce sens je suis WH et @korleon38 aussi qui a plus de 5000 sites, enfin c'est grey hat mais on s'en fout de connaitre la couleur du chapeau ^^ la vrai question c'est la rentabilité.

    @RaphSEO Entièrement d'accord avec toi. Merci beaucoup à vous 2 pour avoir accepter les articles invités m'ont permis d'avoir une belle visibilité et tout plein de commentaires constructifs 🙂 !

    Prochaine étape le podcast chez @laurentbourelly que vous voyez ma terasse ^^ (mon bureau)

  61. Ampoule-Led

    Oui je suis d'accord avec Marie-Eve from redactio! Le SEO est une bonne chose en terme de visibilité et donc d'accroissement de visiteurs mais quelle est sa réelle utilité si le contenu proposé laisse à désirer? La priorité à du contenu de qualité pour que le visiteur se sente aider dans sa recherche!

  62. Jeromeweb

    Fiverr.com de ce que je comprends, c'est quand même plus adapté pour des sites US ou en anglais, non? (seoclercks.com est down apparemment)
    Merci d'avance

  63. Vincent

    Ça me fait tourner la tête cette discussion alors que je sors de mon whiteboard friday tout beau tout blanc.
    Je reste néanmoins plus enclin et fidèle de la méthode arméno-corse : bon escient et parcimonie. Car ce qui effraie avec les perspectives énoncées c'est le manque de maîtrise.
    Ce qui serait intéressant ce sont des études de cas avec ce genre de méthodes
    @Arnaud nous en avait livré une très bonne en septembre dernier lors d'une intervention mais on n'était pas avec le critère lowcost.
    Ici une étude de cas avec un domaine récent de piètre autorité et un linkbuilding très retreint : http://www.seomoz.org/blog/postpenguin-anchor-text-case-study
    Qui montre qu'avec très peu et sans dérive grisonnante on peut arriver à des résultats.

  64. Raucaz

    Le SEO low-cost transposé dans le journalisme me fait penser à la presse gratuite. Quel crédit accordera le lecteur à une équipe de "robots" (ou de mutants) dupliquant sans plus-value des dépêches d'agence de presse.
    Idem dans le référencement comment peut-on espérer améliorer son taux de conversion et faire cliquer sur "obtenir un devis," si le contenu tout autour n'est pas peaufiné par des rédacteurs qui connaissent dans le détail tous les atouts et faiblesses des produits tout en sachant personnaliser sans contresens l'angle de l'article? Ce qui ne peut se faire en 2 heures ou même une journée.

    D'autant plus que la démarche va a contrario de la tendance de fond par laquelle Google met l'accent sur la sémantique, sans parler de la chasse au DC par la multiplication des pandas.
    Enfin sans parler qualitativement, il est plus chronophage de courir après des petits prix pour devoir ensuite vérifier le travail, réécrire souvent et surveiller la qualité des BL pour ne pas se faire pingouiner.

    Faire des économies de bouts ce chandelles, c'est aussi accepter de risquer ensuite de s'éclairer avec.
    Autrement dit le cheap marketing, c'est souvent des clients à 1 € à l'arrivée.

  65. Aurelie Nicolas

    Pour répondre à raucaz: effectivement, du low-cost entraîne peut être des client "low cost". Mais dans un premier temps pour un petit "indépendant" et quelque soit le domaine d'activité, il vaut mieux de petit contact même si la transformation et difficile mais qui permettre peut être de laisser la "chance au produit" que pas de contact-prospect du tout parce qu'un référencement de qualité par un professionnel de qualité a un coût!
    Mais il est sur que quand la structure grossit, il est important de faire suivre la notoriété avec un outil de communication on-lin plus qualitatif et un référencement plus professionnel.

Partagez sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *