Sites web : ne négligez pas les fondamentaux

Ne pas oublier

Pour le web, les Mayas se sont plantés, suivez le druide

C'est un guide particulier que je vous présente aujourd'hui. Créateur de sites, de logiciels, d'applications, SEO par ci et développeur par là. Géric, plus connu sous le pseudo "Renardudezert" touche ici à tout, comme d'habitude... Je lui laisse la parole

Depuis ces 10 dernières années, les avancées technologiques - concernant internet et ce qui l'entoure - ont été considérables. Les serveurs sont de plus en plus puissants, nos connexions ne cessent de s'améliorer et une multitudes d'outils nous facilitant le travail ont vus le jour.

Bien que ce progrès ait un impact positif pour notre travail au quotidien, il a aussi entrainé la négligence de nombreux fondamentaux, c'est ce que nous allons découvrir tout au long de cet article.

Back to the roots

Le débit

Il y a fort longtemps, lorsque le 56K en illimité allait révolutionner le surf, chaque secondes de chargement était précieuse. Concevoir un site à cette époque nécessitait un réel travail d’optimisations en tous genre : optimisation des images et du code source. Les sites étaient mis en ligne après avoir vérifier 10 fois que l'affichage était correct et que les optimisations SEO aussi. Imaginez, transferer un site en ligne pouvait parfois prendre jusqu'à 1 H !!

Les serveurs et datacenter

A la même époque, les processeurs avait le même nombre de coeurs qu'un être humain : environ 1. Les disques durs en Tera-Octets n'existaient pas, et le Giga Octet coûtait encore relativement cher. Les plus fortunés pouvaient demander 1Gb de RAM, voir 2 pour les premiers "gros" sites dynamiques.
Il n'était pas rare de vous facturer la bande passante à la fin du mois. Autant dire que la facture pouvait être salée pour les sites à fort trafic qui nécessitaient un serveur boosté et une bande passante élevée.

Le développement

Nous sommes au balbutiement des sites dynamiques et PHP n'en est pas encore à son heure de gloire. La majorité des sites dynamiques sont réalisés en ASP (beurk) et autant vous dire que pour le coup, l'hébergement coûtait un bras.
Vous vous doutez bien que les CMS ne sont apparus qu'un peu plus tard et que les premières versions étaient relativement consommatrices de ressources.
Juste pour un petit rappel :

  • WordPress 2003
  • Joomla 2005
  • Drupal 2001

A cette époque, un site dynamique, c'était un site en flash 🙂 Et au vu des connexions, télécharger flash player consistait à télécharger un film aujourd'hui. Heureusement, les magazines que beaucoup d'entre nous achetaient (Joystick pour ne pas le citer) fournissaient ce player sur leurs CD de démo. Mais si souvenez-vous, le truc qui tournait dans les cours de récré au collège et lycée.

Le SEO

On en rigole aujourd'hui quand on parle de balises meta keywords, de placement du mot-clé dans la balise title, du texte de la même couleur que le background ou encore des balises noscript, mais le SEO nécessitait déjà de la recherche et un zeste de filouterie.
Toutes ces techniques ont été mises en place après de nombreux tests permettant de mesurer l'impact sur le positionnement.
La structure de la page, le maillage du site et le contenu avait déjà leur importance.

Notez également que comme nous l'avons vu précédemment la majorité des sites étaient statiques et les serveurs et datacenter ne disposaient pas des technologies d'aujourd'hui. Les crawlers comme GoogleBot et ses copains étaient alors beaucoup moins actifs qu'aujourd'hui. Il fallait donc éviter de se planter, parce qu'on ne pouvait pas parler à Google comme on peut le faire aujourd'hui (réseaux sociaux, backlinks sur un site crawlé très régulièrement, Google Webmaster Tools, ping, pong ...).

Le temps

Vous êtes habitués aujourd'hui à ce que tout aille vite, et vos clients aussi.
Les marketplace relatives au design (templates, création de logo, thèmes pour CMS) que tout le monde connait n'existaient pas.
Construire un site de A à Z prenait du temps et les clients le savaient. Les budgets pour les sites n'étaient pas encore tiré vers le bas, enfin si, mais pas autant que maintenant.

Les conseils des druides pour l'avenir

Optimix

O-P-T-I-M-I-S-E-Z vos sites au maximum. Réduisez la taille de vos images, utilisez les sprites en css, évitez les background full HD 4096p qui déchirent : tout le monde n'a pas encore la fibre optique !!
N'utilisez pas TOUJOURS un CMS pour vos sites et sachez qu'il n'y a pas que des CMS PHP/MySQL.
Si vous devez utiliser un CMS, prenez vraiment le temps de choisir le plus adapté à vos besoins, il n'y a pas que WordPress hein 🙂
Jettez un oeil ici, il y a vraiment de très bon CMS très peu connus.

Teknix

Je pourrai écrire un article entier sur ce sujet, mais je sais que vos yeux fatiguent et que vous attendez la fin de l'article. Patience, c'est pour bientôt 🙂

Concernant l'aspect technique, je vais englober développement et administration système.

Systemix

Si vous êtes sur un serveur mutualisé, pas grand chose à optimiser, mis à part un .htaccess, quelques optimisations et activer le cache lorsque cela est possible.
Si vous êtes sur un dédié, SVP ne jouez pas aux petits hackers parce que vous venez de découvrir la ligne de commande.
Les serveurs dédiés sont réservés aux utilisateurs possédant de très bonne notions en système. Un conseil, si l'envie d'avoir un dédié vous chatouille, récupérez une vieille bécanne à un pote ou installez vous une VM, téléchargez une Debian (ou autre, mais Debian c'est bien pour commencer) et faites vous la main dessus.
Si vous gérez votre dédié, pensez à activer les modules qui vont bien (deflate,expires,headers), utilisez gzip et Etag, et surtout, chargez la conf de tout ce beau monde dans votre fichier de conf, pas dans un .htaccess : tout vos sites pourront en bénéficier.
Optimisez votre conf apache, mysql, php, varnish, ...

Developix

Ami développeur, oui le procédural, c'est bien, ça marche, mais pense aussi à te pencher sur de nouvelles technologies, de nouveaux langages, de nouveaux frameworks. Je sais que c'est un investissement en temps quand on maîtrise son environnement, mais vous verrez que bien souvent vous y gagnerez un temps fou par la suite, et votre code sera plus agile (il ne grimpera pas aux arbres, mais presque).
ATTENTION, ne me faîtes pas dire ce que je n'ai pas dis. Il vaut mieux maîtriser du procédural que bidouiller de l'objet.
Ne pompez pas du code à droite à gauche sur le net sans comprendre le fonctionnement de celui-ci. Si tu t'es déjà dis UNE SEULE FOIS : "Je sais pas ce que ça fait ce truc, mais en tout cas ça fonctionne maintenant" : arrête le développement ou alors vire le bout de code que tu ne comprends pas et fait le par tes propres moyens. C'est comme pour les motards, tu donneras une mauvaise image des développeurs.

Seorix

Pour terminer avec le SEO, je vais faire une petite liste de mythes, légendes et conseils, parce que je sens bien que vous n'en pouvez plus.

  • Les fondamentaux fonctionnent TOUJOURS
  • J'ai dis les fondamentaux, pas les techniques de sioux (blindage de meta, textes cachés, cloaking ...)
  • un lien était, est et restera un lien
  • Il vaut mieux savoir gérer 10 sites bien que 100 mal
  • Ne mélangez pas tout, certaines actions ont des impacts sur le positionnement, d'autres sur le trafic, d'autres sur les deux
  • Ce n'est pas parce que ça marche pour lui que ça marchera pour vous
  • Dé-scotchez un peu de vos rapports de positionnement quotidiens
  • Ce qui entraîne => ne changez pas votre site, ne mettez pas de 301 en place si vous venez de perdre 10 places
  • Contrairement à tous les autres facteurs de cet article, vous ne maîtrisez pas le SEO
  • Le premier qui me dit l'inverse dans les commentaires, j'ai un défi pour toi 🙂
  • Le SEO prends du temps, quelque soit la couleur du chapeau
  • Ha, et aussi, on se fout de la couleur du chapeau
  • Tout le monde a commencé un jour. Les erreurs seront vos meilleures alliées

Conclusion

Dans une société ou tout va vite et ou l'on vous oblige à être multitâches, prenez le temps et concentrez vous sur vos projets.
L'investissement temps pré-productif vous évitera de nombreux imprévus.

Et surtout, ne cherchez pas à vouloir être compétent dans plusieurs domaines, trouvez votre "kiff". Si vous avez les capacités, faites des choses complémentaires, ne partez pas dans tous les sens.

Merci à Sylvain de m'avoir préter sa Harley pour aller tourner à Magny-Cours (edit Sylvain : Et pourquoi pas ma brosse à dents aussi 🙂 ) et de m'avoir permis de publier sur son blog.

Renardudezert
https://twitter.com/Renardudezert
http://www.renardudezert.com

Notez cet article

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter Plein
Partager sur linkedin
Partager sur Google+

44 réflexions au sujet de « Sites web : ne négligez pas les fondamentaux »

  1. vince

    Super article, j’avais découvert RDZ dans un podcast de Laurent Bourelly et il a l’air très sympatique c’est le moins qu’on puisse dire !

    Que ce soit pour gagner en positionnement et plaire à google ou encore améliorer l’expérience utilisateur en proposant des interfaces toujours plus rapides et fluides, l’optimisation « sous le capot » est vraiment pour moi un truc indispensable. L’utilisation de sprites, de vecteurs, et d’images compressées avec des outils type punypng est vraiment un atout mais il faut cependant penser « léger » et adapter le design à ces contraintes dès sa conception.

  2. Antoine

    Excellents conseils !
    J'aime beaucoup les petits flashbacks, la bonne époque du 56k 🙂

    Et comme vince, j'ai découvert RDD dans le podcast de Laurent.

  3. Guillaume

    Un bon retour sur les fondamentaux, je suis très d'accord sur le fait que ce qui fonctionne chez les uns peut ne pas fonctionner chez les autres, parfois c'est très étrange / frustrant d'ailleurs. @Vince, merci pour l'info j'étais passé à côté de ce podcast, quant à RDZ, je te suis depuis longtemps, alors ca me permet de te dire un grand merci !

  4. franckwylliams

    L'article m'a permis de découvrir non seulement le personnage (j’adore les touches à tout ) que je ne connaissais pas RDZ mais aussi certains articles de son blog plein de bon sens également... ce qui est pour moi une mine pour progresser.
    Il est vrai qu'aujourd'hui on ce fout royalement de savoir combien pèse quoi ( la taille allouée sur un serveur étant illimité )c'est assez facile de tomber sur des blogs ou l'image de fond met 3 plombs à charger...il me semble que ce qui prime est la taille des images plutôt que d’utiliser punypng (qu’a la longue vous n’utiliserez plus !)
    Beaucoup de gens ne le font pas parce qu’ils ne savent pas tout simplement (un rappel ici pour comment faire )
    Pour le reste effectivement il est très compliqué d’être opérationnel sur tous les fronts ce qui réduit notre efficacité … surtout pour les non-codeurs, développeur, beaucoup de blogueurs sont autodidactes et font avec ce qu’ils apprennent sur le tas …. Difficile dans ce cas de parler de site parfaitement optimisé dans le code ….être autodidacte à ses limites surtout si on connait peu de monde…..Merci pour ce joli rêve qu’est le serveur dédié … D'ailleurs as-tu un serveur dédié ?
    Un rêve qui n’en ai peut n’être finalement pas un , avec le temps qui sait « Tout le monde a commencé un jour. Les erreurs seront vos meilleures alliées »

  5. Pascal

    Ce que j'ai retenu : optimiser... En effet avec tout ces mobiles on a intérêt à intégrer le poids dans nos créations ! Le 2.0 n'est pas une obligation, pourquoi mettre du php quand cela est inutile ? Ne rien faire dans l immédiat quand vous perdez 10 places : en effet tous les jours, j'ai tjr un mot clé qui fou le camp et perd des fois jusqu'à 70 places. Ba faut rien faire il remontera dans les jours prochains hehe

  6. Justeclic

    Merci pour ce retour dans notre ancien futur. Je me rappelle effectivement les connexions, les disques durs qui se mesuraient en Mo, et ou le Go n'était encore que dans les manuels de science fiction.
    On travaillait comme des fous pour avancer doucement, alors l'économie et l'efficacité s'imposait partout.
    Ouvrir une appli, la fermer pour en ouvrir une autre, coder plutôt au bloc texte pour gagner du temps ...
    Mais tu as raison, c'est comme ça qu'on prenait soin, on économisait, les pages pouvaient difficilement dépasser les 100ko ...

    Aujourd'hui, le comportement est au gaspillage débridé ... et on regarde les gens qui soignent à outrance avec un air condescendant à moins qu'on lui prête des pouvoirs magiques quand les résultats sont au rendez-vous.

  7. nico

    Excellent conseils : je retiens essentiellement le "BACK TO THE ROOTS" !! J'avais personnellement fait le même constat post pingouin...Comme quoi le manchot a eu quand même ses bons côtés.
    Pour revenir à l'article, j'aurai bien voulu en savoir plus concernant les différents type de CMS qui "rankent" ... c'est un point sur lequel je dois encore progresser ....

  8. Alexandre

    Et le E-commerce n'existait que sous la forme des formulaire téléchargeables.... QUelle époque. Merci une fois encore pour cet article, qui bien qu'un brin nostalgique nous permet de nous décoller un peu la tête du guidon ! C'est vrai qu'on a vécu tellement d'évolution (révolution?) techno en 10 ans qu'on a parfois du mal à se souvenir que tout ça c'était hier. Ce qui est très important à mon sens c'est que pour beaucoup l'amélioration technologique est synonyme de simplification des process. C'est souvent vrai mais ça ne doit pas nous faire pencher vers la "simplicité" au sens de "je fais comme ça parce que c'est plus facile que de faire proprement". C'est vrai que beaucoup de sites (et pas les moins connus loin de là) feraient bien de relire ce petit feedback.

  9. David

    Mais où est passé "Convertix", le super héros qui prend aux visiteurs pour donner au webmaster lol

  10. Arnaud

    Bonjour,

    Bon article dans l'ensemble, j'ai aimé certains conseils que j'applique aussi (ne pas rester scotché sur ses positions tous les jours, c'est pas parce que ça marche pour lui que ça va marcher pour moi...), bref que des bonnes choses.

    Par contre j'ai du mal avec la phrase "Et surtout, ne cherchez pas à vouloir être compétent dans plusieurs domaines", je suis un touche à tout on va dire, et je trouve qu'essayer de maîtriser plusieurs domaines (exemple : social media, seo, webdesign...) peut vraiment être bénéfique pour le site et surtout pour soi-même. Ca permet d'avoir une vision beaucoup plus large plutôt que de se concentrer sur un seul domaine (à condition d'avoir du temps aussi c'est sûr...).

  11. Je veux ranker sur ->

    Le défi, le défi, le défi ^^

    Bien bien bien tout ça chef, t'es en panne d'inspiration pour papoter ? ^^

  12. Daniel Roch

    Ça me rappelle les conversations que j'ai avec certains clients, où ceux-ci veulent des visuels HD et des vidéos qui se lancent automatiquement sur la page d'accueil sans prendre en compte la vitesse de connexion ni les besoins réels de l’utilisateur.

    Les fondamentaux ne datent pourtant pas d'aujourd'hui...

    Et sur le fait que l'on ne maîtrise pas son SEO, je suis entièrement d'accord.

  13. Xavier

    @Arnaud

    Je pense que lorsqu'il a dit cette phrase c’était plutôt dans le sens "ne cherchez pas à être un expert" ... Être système admin ou développeur ou encore SEO ce ne sont pas les même métier et s'il est bon d'avoir un œil sur un peu tout (rien que pour comprendre comment cela marche) il est extrêmement difficile d’être expert sur tout.

    En tout cas c'est ainsi que je l'ai compris ^^

  14. Alex

    C'est clair qu'utiliser un wordpress pour faire un mini site de deux pages c'est pas très judicieux. Il faut revenir aux fondamentaux et prendre un bon wysiwyg et coder sa petite page html en quelques minutes pour ceux qui ne savent pas encore coder.

  15. Valentin

    Le SEO en moi approuve fortement l'idée d'optimiser les images, le code, etc afin de rendre nos sites plus rapide. Mais bizarrement, lorsque j'explique cette nécessité à certaine équipes "marketing-e-commerce", on me rétorque souvent que le commerce (comprendre le visuel, l'interface) doit primer sur les optimisations SEO, qu'il vaut mieux un beau visuel de 2000x2000px qui met du temps à charger plutôt qu'une photo correcte de 500x500px, que le texte en HomePage c'est moche, etc.

    Le soucis généralement n'est donc pas tellement de savoir "quoi optimiser" mais plutôt "comment faire accepter ces optimisations".

  16. Agence web Bordeaux

    Optimiser, je suis d'accord avec Daniel cela passe souvent par une confrontation avec les aspirations bling bling du client et les envolées créatives des designers, bref j'ai l'impression d'être la rabat joie de service ^^

  17. lereferenceur

    Beaucoup de personne qui ne maitrise pas le développement doivent un jour mettre les mains dans le cambouis.
    Comment faire quand on arrive devant une page de code qu'on a du mal à comprendre, car on a juste appris le PHP avec le livre du site du zéro (qui est très très bon au passage pour débuter).
    On demande à droite à gauche sur les forums, on nous donne des bouts de code, on les essaye et souvent ca marche. On ne comprend rien au code, on a juste fait un copier coller mais ca marche. Pour certaines personnes c'est donc LA solution. Elles ne pourront pas créer elle même ce petit bout de code.
    Pour ma part, ca m'est arrivé de demander de l'aide, car quand on ne sait pas on ne sait pas. Mais j'ai toujours voulu comprendre ce que je faisais. J'en ai passé des heures sur le manuel de php.net ^^

  18. Sitanim

    Merci Géric,

    Si on va plus loin, si on descend d'un niveau (from C to ASM ? to binaire ? Ok je sors) on en revient à la note fondamentale qui consiste à dire "ne négligez pas le contenu".

    Avoir un beau site bien optimisé sur tous les plans mais qui ne contient que du vent ne permettra pas d'atteindre les objectifs. Donc il faut prendre le temps de se concentrer sur les contenus.

  19. Nico

    Excellent article, drôle, et permettant d'avoir une nouvelle vision sur les CMS disponibles par exemple. Avec deux trois exemples concrets on frisait l'article parfait 😉 Je vais de ce pas lire les articles sur le site du Renard

  20. Lol

    J'aurais voulu avoir cet article sous la main lorsque j'ai commencé le web ! De très très bon conseils et je suis d'accord avec tout. Ce qui est rare chez moi 😉

  21. antoine

    Excellent article, merci pour ces nouvelles idées. Je me remet actuellement dans le bain du référencement et c'est un vrai travail de mise à niveau 🙂

  22. HSDonline

    "Les plus fortunés pouvaient demander 1Gb de RAM" m'a bien fait marrer!!
    Merci Géric pour ce brin de fraicheur basé sur les fondamentaux.

    "O-P-T-I-M-I-S-E-Z vos sites au maximum." est bien vrai, mais attention tout de même à la sur-optimisation, car le SEOooooptimisation est aussi égal à 'Je manipule de trop l'algorithme de Serguei...' et ça, Serguei il n'aime pas trop... 🙂

  23. nesk

    Et le design dans tout ça ?!
    Je conseillerai aux novices de partir dans quelque-chose de très simple, de limiter les choix de couleurs et typos et de toujours se mettre à la place de l'utilisateur.

  24. ave

    Je crois que le précédent article et celui la sont liés et vous voulez nous faire passer un message sur le web car les gens ont tendances a pensé qu'il faut aller trop vite ou encore à enjamber les étapes.

    Tout s'acquiert avec le temps et l'expérience.

  25. Renardudezert

    @tous
    Merci pour vos commentaires 🙂

    Petit rappel, pour les premiers commentaires : mon pseudo c'est RDD comme RenarDuDezert. Le nom de la boite que nous avons monte avec DZ, ce nomme RDDZ (parce que 3 D ça fait un peu trop). Je sais c'est un peu compliqué, mais rassurez-vous, je ne le prends pas mal 🙂

    @franckwylliams
    Oui, je possède un serveur dédié. Je suis sous Linux depuis plus de 10 ans et les seuls Windows que je possède me servent pour compiler, obfusquer et tester mes applications 🙂 Pour être franc et pour reprendre ce que je dis dans l'article, mon associé DZ maitrisant l'administration système, c'est principalement lui qui s'occupe de notre dédié.

    @Arnaud
    Comme le dis @Xavier, je souhaitais mettre l'accent sur ne pas vouloir tout "maitriser" tout seul. C'est d'ailleurs pour cela que la phrase suivante est : "Si vous avez les capacités, faites des choses complémentaires ..." <= ce qui correspond à l'exemple que tu donnes (social media, seo, webdesign...) même si le webdesign entre déjà dans une autre catégorie.

    @Jeremy alias John Doe
    Le défi est simple : premier sur "rachat de credit" dans 30min avec un domaine tout frais (whois + facture à l'appui). Moteur : Google Web, Adwords et redirections interdits 🙂

    Pour l'inspiration, ce n'est pas elle qui me manque, mais plus le temps ^^

    @lereferenceur
    Je peux comprendre - en fait non - que pour certaines personnes, le copier/coller soit la solution. Mais disons qu'il y a deux types de copier/coller : le bourrin, et celui ou on va chercher à comprendre et ou on va analyser derrière. Le développement, comme tout autre domaine ne s'improvise pas. Je ne suis pas webdesigner, je n'ai JAMAIS touché au design d'un site de ma vie. Après si il y a l'envie, la curiosité, le temps et la patience alors tout est possible. Ce n'est pas une critique, mais pour reprendre ta phrase : "quand on ne sait pas on ne sait pas", je dirais plutôt : "quand on ne sait pas on ne fait pas" 😉

    @nesk
    C'est vrai que j'ai involontairement zappé le design, puisque c'est un domaine auquel je ne touche pas du tout (et heureusement, surtout pour la sante visuel des internautes :))

    En ce qui concerne les CMS, je ne peux pas tous les citer, mais les petits nouveaux ont l'air très prometteurs. Par exemple, le prochain que je vais tester sera Bolt CMS

  26. Guillaume

    C'est sur que ça reste assez impressionnant l'évolution technologique. Je me rappelle quand j'étais en 33K et que le fait d'être connecté empêchait de recevoir des appels téléphonique...
    Tout va continuer d'évoluer mais comme tu le dit ce n'est pas pour autant qu'il faut tout changer dans ses méthodes de travail, il faut bien une base à tout et cette base qui a pu être construite dans le passé marche encore.

  27. Nasro

    Bonjour,
    C'est ma première visite dans votre blog.
    Excellent article j'ai eu énormément de plaisir à le lire.

  28. Violaine

    Merci infiniment pour cet article!!
    Pour ma part, beaucoup de choses à prendre à compte et cet article fait absolument le tour de tout. Mon seul regret, c'est que des articles de ce genre n'existaient pas à l'époque où je me suis lancée dans le web.

  29. PSYandco

    Un topo qui nous rappelle (et ce n'est jamais inutile) qu'un bon site se doit d'abord de commencer par une structure saine. C'est bien d'avoir un design révolutionnaire mais ce que cherche la majorité des gens cela reste une réponse à une question, qui soit la plus pertinente et la plus rapide possible. Le point sur l'hébergement est notamment souvent sous estimé par les "petits" sites internet mais c'est une grave erreur.
    Aujourd'hui ça parait tellement simple de faire un site "beau pour pas cher" que beaucoup ne comprennent pas pourquoi leur site ne génère pas de trafic et n'a pas un bon taux de transformation. A méditer pour tous ceux qui se disent un peu trop vite dév web.

  30. Mike

    C'est assez inimaginable ce qui écrit dans cet article quand même, je ne sais pas si c'est parce que je n'ai pas trop connu ça ou parce que je ne m'en souviens plus =D Je rajouterais aussi le design, je trouve qu'il est beaucoup plus facile de vendre avec un site simplement beau maintenant qu'avant, la confiance via l'esthétique n'est plus du tout pareille!

  31. Evenstood

    Hehe, un petit article sympathique à lire et dans sa conception.

    Très bon rappel de l'aspect fondamental du SEO qui ne change pas même si le SEO est restructuré en profondeur, c'est une mesure à prendre en compte et c'est tout un art.

    Car si les fondamentaux restent, beaucoup d'autres services viennent contrecarrer l'aspect SEO pur, que cela soit dans l'espace donnée au SERPS ou même l'interprétation de l'algo.

    Bref, on a encore quelques années devant nous pour nous amuser encore comme des petits fous.

  32. Julien

    Moi qui suis plutôt un "jeune" dans le métier (j'ai moins de 25 ans), c'est vrai que j'ai beaucoup de mal à m'imaginer qu'il n'y pas si longtemps, on pouvait passer plusieurs heures à uploader ses fichiers son serveur pour mettre en ligne son site..
    Travaillant très peu en local et étant plutôt du genre "j'upload et on verra si ça marche", cet article va peut être me faire changer de méthode. Ou du moins m'y fait réfléchir. Merci Géric!

  33. Rocketdelespace

    Merci a axe net pour ces nombreux articles "invité", ainsi qu à Renard du dézert et son inimitable sens de l humour corrosif à souhait. Ce que je préfère dans tous les articles Seo que je lis, c est passer mon temps a observer les différentes ancres des spamco. Spéciale dédicace à "je veux ranker sur" lol.

    D ailleurs, la vraie question est : pourquoi perdre son temps a poser un commentaire avec un lien d un site qui parle de Seo vers un site qui souhaite se positionner sur des chaussures homme. Si la pertinence est le nouveau page rank bonne chance alors!

    Je vous conseille par ailleurs un autre article de circonstance toujours sur ce blog et ce sur le même sujet

  34. stef

    J'aime ces retours vers le future 😉

    Ah, ces bon vieux copier / coller de code qui marche sans savoir pourquoi... Effectivement ça me met hors de moi quand j'entends ça. Merci pour cet article a moitié sérieux mais à moitié marrant aussi.

  35. Tan Rocky

    Ah oui le bon vieux temps ou j'attendais un site internet se charger , j'allais aux toilettes et je revenais et même pas la moitié des images était visible. Je ne parle même pas des téléchargement qui prenait une demi journée et on était super content à la fin puisque ce qu'on avait téléchargé ne correspondait pas du tout à nos attentes!!

  36. richard

    Rhaaaaa, jolie séquence "retour vers le futur"… Quand je pense à mon premier site fait sous Frontpage et mon PC 8086 (une bête de guerre à l'époque avec un bouton poussoir pour enclencher le turbo et passer sa cadence de 17 Mhz à 33 pendant 10 secondes)…

    Perso, j'ai aussi connu le modem à 33,6 ko, qu'elle époque ! En tout cas, merci pour vert article qui reprend les bases ! Il est vrai que l'on lit encore qu'une page ne doit pas excéder un poids donné minimal (on lit encore 56 ko), mais les moyens techniques ont évolués, le poids des pages aussi. Mais, tout le monde n'a pas effectivement le très haut débit et il faut en tenir compte. Richard

  37. Shinobi

    Un grand remerciement à tous ces druides. Certes, je suis suffisamment vieux pour me souvenir du bruit du modem, mais encore très jeune pour savoir qu'à l'époque, je ne connaissais même pas l'HTML... C'est vrai qu'on relativise, mais vu que j'essaye effectivement d'abaisser la bande passante...

  38. Eric

    Il est clair que depuis 1995, le web a changé, les demandes des clients aussi. Je trouve que nous avons aussi perdu un truc énorme, c'est qu'à l'époque, nous étions un minimum maître à bord et le client nous écoutait... Aujourd'hui, tout le monde pense qu'ils sont des webmasters, webdesigner, seo, etc. hors-pairs... et ça, je ne sais pas comment on peut changer...

  39. Tony

    @RDD Mais c'est un truc de taré ce défi ! Tu a déjà réussi à ranker sur ce terme en moins de 30mn avec les conditions que tu avance ? 🙂

  40. Karine

    Toujours sympa à lire ces articles invités surtout lorsque l'on connait le rédacteur, on peut lui faire confiance à 100% !! Je ne connaissais pas tout ces CMS, je crois que je vais mettre un peu de coté le trop classique WordPress pour mes prochains devs...

  41. Nass from dépannage informatique

    De superbes conseils, même si je n'ai pas bien connu la belle époque du 56k mais dans 10ans je dirais que j'ai connu la fibre ^^.

  42. Chris.K

    De très bon conseils, merci !!
    Heureux de lire un article optimiste sur la création web, les bloggers deviennent de plus en plus pessimiste sur le sujet et ont tendance à faire très peur sur une éventuel conception de projet web ! Trop chère .... trop de temps ... trop compliqué ... FAUT PAS REVER ...

Partagez sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *