Sueurs froides googleiennes

Pour terminer cette saga, c'est Aurélien du portail Oseox qui nous livre une de ses expériences SEO.
Nous espérons que cette histoire  finira d'étancher votre soif d'anecdotes sur le référencement pour ce début d'année 2011.

Par Aurélien

Acte UN : Avant vente

Rendez-vous chez un gros prospect, directement avec le directeur de la boite. Belle société d'une cinquantaine de personnes, pure player éditant plusieurs sites à l'international, quelques millions de visiteurs par mois.

Durant le RDV, je souligne qu'il est "osé" d'investir encore et toujours dans le SEO, sachant que le trafic provient déjà à plus de 80% du SEO. Mais le boss est fan de SEO et après tout... je ne vendais à l'époque que du SEO... Toutefois, il est méfiant, car il a rencontré beaucoup d'experts SEO et il reste sur une expérience "in house" de 6 mois ayant débouché sur 0 résultat !

Sur le chemin du retour, après un RDV plutôt sympathique, mais strict, j'échange avec l'apporteur d'affaires qui m'a introduit dans ce groupe. Je lui parle du stress que peut ressentir un référenceur lors d'une refonte ou d'une mission complexe surtout lorsque le canal SEO est vital pour une société et donc pour le salaire de dizaine de salariés, de familles...

"Imagine, les conséquences financières et humaines si un site se fait filtrer, pénaliser ou blacklister... Google a le droit de vie ou de mort".

Acte DEUX : L'optimisation

Le prospect signe et le travail débute. Audit, préconisations, déploiement : classique.

Acte TROIS : Le drame

C'est un vendredi soir, une semaine après le déploiement du site. Je vous épargne les détails où le client se plaint 24H après la mise en prod de l'absence de résultats 😀 (Il était pourtant prévenu).

Je vérifie sur Analytics les stats de la journée, et là, c'est le drame -80% de trafic et -50% la veille. Un site: puis un info: plus tard et le blacklistage est confirmé !

Grosses sueurs froides immédiates, le cerveau se met à cogiter à 100 à l'heure, j'appelle quelques minutes plus tard l'apporteur d'affaires. Il ne stresse pas et me fait confiance à 100%. Sympa, mais il n'est visiblement au courant de rien. Cela fait 2 jours que le site est invisible sur Google et le client n'a pas encore hurlé ? Étrange.

Je me prépare tout le week-end à un échange musclé avec le client, envoie un email pour dire que j'ai constaté la situation et propose un RDV téléphonique le lundi matin.

Acte QUATRE : La révélation

Le téléphone sonne, je décroche un peu fébrilement même si je sais pertinemment que je n'ai rien à me reprocher. Mon plan de bataille pour faire revenir le site est déjà tout indiqué, contacter Google.

Mon client est relaxe, il m'explique que tout va bien, Google les avait prévenus par téléphone qu'ils allaient être blacklistés ! Je n'ai pas compris pourquoi il n'avait pas encore réparé le problème repéré par Google (aucunement lié à mon travail) mais que cela serait fait aujourd'hui.

Acte CINQ : Conclusion

Le travail est revenu deux jours plus tard, les optimisations ont fonctionné et le trafic a en quelques mois augmenté de plus de 35%.

Le client, très satisfait, a signé un nouveau bon de commande, mais n'avait certainement pas remarqué mes quelques cheveux blancs en plus...

Editeur du portail Oseox.fr, Aurélien Bardon est expert en création de trafic. Après avoir travaillé en agence et chez l'annonceur, aussi bien pour des petites sociétés que pour de grands comptes, il est aujourd'hui consultant.

Ce billet clôt la série des articles sur lesquels nous ouvrons nos portes à nos collègues et amis.

Vous pouvez reprendre une activité normale. Nous vous retrouvons traditionnellement dimanche prochain pour de nouvelles aventures SEO.

Finalement, non, on se retrouve demain avec un article digne d'un troll...

Notez cet article

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter Plein
Partager sur linkedin
Partager sur Google+

33 réflexions au sujet de « Sueurs froides googleiennes »

  1. Raph

    wahou comment voir défiler sa vie en quelques heures 🙂
    J'ai vécu un truc similaire mais à moins grande échelle.
    T'as beau savoir et être sur que les optimisations que tu as faites sont tout ce qu'il y a de plus légitimes et bénéfiques pour le site, mais il y a un moment où te dis, putain j'ai fait quoi de travers.
    Et le stress quand tu entends le telephone sonner et que tu vois le numéro du client, tu sais que tu vas en prendre plein les oreilles.
    Et le gros ouf quand tout retourne à la normale, puis les stats qui montent comme tu l'avais prévu.
    Pour info, moi c'est le client croyant bien faire qui avait apporté une modif au robot.txt (je vous laisse deviner laquelle) et biensur sans me prévenir lol

  2. Littlebuzz

    "Google les avait prévenus par téléphone qu’ils allaient être blacklistés"

    C'est la première fois que je lis un truc de ce genre. Tu pourrais être un peu plus explicite ?

  3. miu

    J'avoue que ça m'intéresse aussi énormément d'en savoir plus sur cette histoire de Google qui appelle pour prévenir le blacklistage?

  4. fred

    Effectivement, de quoi perdre tout ses cheveux quand même, un peu de bol tout de même que le client était fan de Seo sinon le coup de souflette dans les bronches aurait été sympa.
    En tout ca smerci pour ce retour d'expérience et cette serie d'ouverture.

  5. sebastien133

    J'ai eu un soucis à peu prêt équivalent en stress pour une grosse boite d'électronique de 160 personnes.

    Je m'occupais de leur outil de gestion et le serveur a complétement planté. Les sauvegardes étaient foireuses depuis plusieurs semaines et le responsable des sauvegardes n'avait pas mis en place de vérification des données.

    Résultat : deux jours de perte de données pour l'entreprise et un coût de plusieurs centaines de milliers d'euros.

    Mon stress venait du fait que je devais réinstaller le système en entier sur un nouveau serveur et que les responsables et tous les commerciaux venaient me voir toute les deux minutes pour voir si ça avançait.

    On ne dit jamais assez que les sauvegardes sont essentielles et qu'une entreprise qui perd son système de gestion a 50% de chance de faire faillite dans les 6 mois.

  6. Vincent

    On fini la saga sur une histoire à grand suspens !

    On pourrait avoir plus de détail ? (pas le nom du client bien sur) Peut être juste sur les raisons du blacklistage. Ca devait bizarre si tu ne l'as pas repéré dans ton audit.
    Et depuis quand Google appelle les gens pour dire qu'ils vont être blacklisté ?

    Par contre entièrement d'accord avec toi sur la pression du référenceur quand on doit s'occuper d'un site qui "nourrit" toute la société !

  7. Cube

    Oui moi aussi je suis surpris par le coup de fil de google pour le blacklistage ?? Qu'est ce qu'ils avaient fait, ca devait être énorme, non ?

  8. Nicolas

    QUOTE
    c’est le client croyant bien faire qui avait apporté une modif au robot.txt (je vous laisse deviner laquelle) et biensur sans me prévenir lol
    /QUOTE

    Je voudrais quand même savoir quelle bourde il ne faut surtout pas faire pur arriver à un point aussi extrême?
    Mon activité n'est pas le référencement de prime abord même si je m'y intéresse fortement (mille sabords).

    C'est un truc du genre "fréquence de modification" - revisite?
    je ne savais pas que ça pouvait aller jusque là et je n'ai pas envie d'essayer juste pour le test...

    Alors, oui, je donne ma langue au chat (au sens figuré hein!).
    Comment s'"auto-bousiller" ou les trucs à ne jamais faire sur un robot.txt (faute de ce qui est primordial) serait un bon billet pour les Régis dans mon genre (si ce n'est déjà fait).

    Je part de ce pas surfer sur "le maître du Monde" pour me renseigner en attendant une réponse. 😉

  9. Matthieu

    He ben, moi non plus jamais vu Google appeler les clients pour quelque chose d'autres que du démarchage.
    Je suis intéressé de savoir les raisons du blacklistage si tu les connais ?

  10. Chloé

    Impressionnant la façon de cacher au consultant SEO que le site allait être blacklisté. Je ne vois vraiment pas l'intérêt. Il aurait dû être franc, ça t'aurait amené à vérifier le site de fond en comble ;-).
    En tout cas, ça c'est bien terminé, c'est le principal.

  11. Djolhan

    Ca sent l'achat de lien cette histoire ^^
    En tout cas, merci Aurélien d'avoir partagé cette expérience pleine palpitante !

    Je me met à ta place et franchement, les cheveux blancs, normal ! lol

  12. Jacques

    Alors les grosses sociétés auraient un contact privilégié avec Google ? Quand elles ont un gros compte adsense ?
    Quand j'ai eu des sites blacklistés (ils le sont toujours malgré leur refonte) je n'ai eu d'autre moyen que de fabriquer un nouveau site (avec nouveau nom de domaine)

  13. Morgan

    Je me demande à quel stade il faut être pour pouvoir appeler Google... C'est cool d'avoir cette option 🙂

    Sinon la raison de la blakliste c'etait bien de l'achat de liens?

  14. Lionel

    Bonjour,

    Ben faut pas flipper comme ça Aurélien ! (rires)

    Cette expérience démontre que nous ne maîtrisons pas tous les paramètres notamment ceux qui sont extérieurs. Trouver des solutions aux différentes problématiques clients, c'est le quotidien d'un entrepreneur.

    amicalement

  15. Sylvain

    Haha génial !
    Comme dis plus haut, ça sent la vente de liens 😀
    En tout cas je ne savais pas que Google prenait la peine de téléphoner à certains sites avant de les blacklister, c'est plutôt fair play.

  16. Stéphane

    Cette histoire prouve bien que le référencement n'est pas une science exacte et que même un expert SEO peut passer, lors de son audit, à côté d'une erreur qui peut être à l'origine d'un blacklistage.

  17. John

    Le Blacklistage la panique...
    J'aurais bien voulut savoir pourquoi le site a été blacklisté, et google qui appel le client, je suis aussi très surpris, c'est la première fois que j'entend ça aussi.

  18. Yann Wallaert

    J'imagine l'état de stress quand les commandes site: et info: ne répondent rien !!! Encore plus lorsqu'il s'agit d'une prestation et pas de son propre site !

  19. vanessa

    Comme quoi il faut quand meme savoir tenir ses nerfs. J'aimerais aussi savoir la raison de ce blacklistage... Toujours bon a savoir.

  20. Aurélien

    Comme indiqué dans l'article, le problème n'avait rien à voir avec mon travail et donc rien à voir avec le référencement naturel 🙂

    Il n'y a pas si longtemps nous avons eu l'exemple d'un site connu par tous les référenceurs qui a été blacklisté temporairement pour des raisons 100% externes au SEO.

    Souvenirs souvenirs...

  21. Jeremy

    Je suis également très intéressé à en entendre plus sur les causes du blacklistage, et comment cette société a fait pour obtenir un lien "privilégié" avec Google.

    Ils ne sont pas BMW après tout 😛

  22. Erwan

    C'est quand même une grosse erreur d'avoir 80 % de son trafic depuis Google.
    Après s'il a plusieurs sites. Il peut amortir un peu le blacklistage d'un des sites mais bon y a mieux à faire. Surtout aujourd'hui avec le potentiel des réseaux sociaux en terme de trafic.

  23. Nicolas

    @Erwan : "Il peut amortir un peu le blacklistage d’un des sites mais bon y a mieux à faire. Surtout aujourd’hui avec le potentiel des réseaux sociaux en terme de trafic."

    Hum, tu n'as pas tord en effet, après tout dépend uniquement de ton secteur, certains secteur sont juste inutile sur les réseaux sociaux pourtant avec une cible B2C, et même si en effet 80% via les moteurs créés une forte dépendance, avant de réussir à avoir un 50-25-25, il faut déjà en avoir sous le coude...

  24. Alex

    Il m'est arrivé ce genre de mésaventure une fois également, j'ai eu les cheveux très blancs car personne n'a téléphoné à mon client.
    Depuis ma femme et mes amis me disent que j'ai vieilli ^^
    Oui je suis également d'accord ça sent les achats de liens.

  25. Do

    Une belle romance de TF1 qui finit avec un fou rire général, tout le monde s'aime, on signe des contrats...
    Tu bluffes Martoni 🙂

  26. Julien

    Les enjeux sont parfois énormes et tu le démontres bien. Malheureusement, il y a pas mal d'entreprises qui n'en ont pas encore conscience.

    Merci pour l'anecdote en tout cas, je stressais au fil de la lecture 😀

  27. Maximilien

    Haha.. c'est énorme quand même !! Je comprends bien ça situation et je consens pour Aurélien ^^ Mais ce que je ne comprends pas.. c'est pourquoi le client ne l'a pas prévenu de ce blacklistage programmé de la part de Google?? Pas très sympa alors qu'il venait juste de le recruter en tant que référenceur..

  28. Alex

    Pour avoir connu plus de deux déclassements (par contre, je n'ai pas du message google moi 🙁 ), je peux comprendre le petit choc que ça peut engendrer. Maintenant je les prends à la légère...après tout ce n'est que "matériel"

  29. imotep web

    je faisais parti des gens qui pensaient que le référencement était à la portée de n'importe quel concepteur de site web.
    Et bien, je me suis trompé!!
    A chacun son métier...
    Bel article qui en dit long sur le devenir du référencement.

  30. Johan

    Ce qui est rassurant, c'est que même les spécialistes "in SEO" stressent tout autant que nous, pauvres petit "SEO" ^^
    lol
    Maintenant, il ne reste qu'à bouquiner et peaufiner son référencement !!!!
    Patience et longueur de temps ne font plus que force ni que rage 🙂

Partagez sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *