Taxi moto : embouteillages SEO

En 2002 (la préhistoire du web),  notre sympathique client P2M nous commandait son site pour rendre visible sa nouvelle activité de taxi moto. À l'époque, il était précurseur. Peu de sociétés existaient dans ce créneau aujourd'hui archi concurrencé.

De nos jours, comme la concurrence qui fait rage dans la vraie vie, les motos taxis sont devenues une belle foire d'empoigne pour les SEO.

Même pour les pros, la vie est dure

Bien sûr, j'ai commencé cet article avec de jolies expressions-clés et liens bien placés (Google, régale-toi) mais son objet est plutôt de rassurer (ou pas) ceux qui se lancent dans le référencement de leur site.

Dîtes-vous tout de même que c'est difficile, même pour nous qui donnons des conseils à tour de bras au fil de nos articles. Malgré nos connaissances, nous avons parfois aussi beaucoup de mal à gagner les précieuses places souhaitées par nos clients.

Pour les illustrer, j'ai décidé de prendre le cas concret de ce client.

L'ancienneté, une valeur sûre.

Si aujourd'hui le site P2M taxi moto est en première page de Google sur la requête magique (taxi moto), il faut être honnête, c'est en grande partie lié à l'ancienneté du domaine, du site, et de son contenu.

Ceux qui lancent aujourd'hui un site dans cette thématique vont avoir la vie dure. Ce constat peut d'ailleurs se faire sur de très nombreux sujets. Se lancer demain sera plus dur qu'hier.

Les requêtes réduites, un enfer.

Une autre problématique typique dans le cadre de cette activité, une longue traine quasi inexistante. Si la possibilité de se positionner sur des milliers de requêtes distinctes est souvent une solution confortable pour les SEO et rassurante pour les clients, ce n'est pas toujours possible.

En effet, dans cet exemple, deux expressions toutes simples se taillent la part du lion (Taxi moto et moto taxi). Les autres possibilités drainent un trafic ridicule (taxi moto paris, moto avec chauffeur, etc.). D'ailleurs, je me demande toujours d'où sortent les chiffres fournis par l'outil de Google...

Le budget, votre ennemi.

Loin de moi l'idée de jeter la pierre à mon client. Aujourd'hui, l'activité de taxi moto n'est pas particulièrement rentable.  Tout le monde se chicore pour prendre la place et gagner des parts de marché. Résultat, les marges s'étiolent, et sans marge, pas d'investissement possible.

Sans parler de tous les motards qui pensent avoir trouvé la solution pour vivre de leur passion. Ils ferment au bout de 18 mois, mais en attendant, ils ont tiré les prix vers le bas (ceci me rappelle étrangement certains prestataires web d'ailleurs)...

Le budget SEO s'en ressent donc forcément. Et bien évidemment, une agence comme la nôtre ne travaille pas gratuitement.

Une chance pour de nouveaux arrivants.

Si le budget SEO et communication est le point faible des sociétés ayant déjà investit, cela peut être une petite chance pour les bricoleurs touche-à-tout.

Bien évidemment, ceci suppose d'avoir un minimum de connaissances en référencement, mais l'avantage pour un jeune entrepreneur, c'est qu'en général il ne compte pas son temps. Sa problématique de départ n'est pas toujours d'être rentable, mais avant tout de survivre.

Vu qu'au départ, il risque de ne pas passer beaucoup de temps sur sa moto, il en aura pour s'occuper de son SEO.

Google adresses, une difficulté de plus ? Ou un avantage ?

Comme pour de nombreuses activités les résultats largement mis en avant de Google adresses ont un impact non négligeable. C'est potentiellement un atout, mais aussi une véritable plaie avec de nombreuses places occupées par des concurrents qui étaient auparavant inexistants.

Lorsque c'est possible, il est indispensable de tirer parti de ces nouvelles fonctionnalités.

En résumé :

Je voulais simplement mettre en exergue une situation  largement transposable à de très nombreux domaines d'activité. Je vous ai parlé de taxi moto, mais je suis certains que vous avez des centaines d'exemples de marchés sur lesquels la problématique est similaire.

Pour ceux qui le souhaitent, voici la liste des articles à lire sur ce blog pour améliorer votre référencement.

Et vous, rencontrez-vous des problématiques ressemblantes ?

Notez cet article

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter Plein
Partager sur linkedin
Partager sur Google+

58 réflexions au sujet de « Taxi moto : embouteillages SEO »

  1. Nico

    Logiquement oui. Déjà il faut savoir le dire au client : « On peut déjà commencer par un petit audit technique et/ou des mots clés et aller chercher quelques liens, ça sera environ 500~1.000€ ».

    Le client : « et je serais premier ? » 😕

    Le job commence.

    Sinon effectivement, j'imagine qu'il y a beaucoup de types d'activité où c'est compliqué (voir même parfois perdu d'avance ?!). Je ne sais plus s'il y avait l'un ou l'autre article ici sur la difficulté de se lancer en e-commerce, mais c'est un exemple (il me semble que oui). Quand on veut concurrencer le marchand de meuble suédois ce n'est pas moins compliqué que l'activité locale de taxi moto à mon avis. Surtout lorsqu'on n'a pas de budget réf.

    En tout cas bravo de réussir à maintenir ce site en haut de la pile 😉

  2. Johanna

    La phrase du jour : Ils ferment au bout de 18 mois, mais en attendant, ils sont tirés les prix vers le bas (ceci me rappelle étrangement certains prestataires web d’ailleurs)…

    CQFD !

    PS : Et de l'importance de travailler le référencement local pour des budgets plus abordables.

  3. Littlebuzz

    Pour rebondir sur un des points soulevés, suggérerais-tu à tes nouveaux clients de consentir une partie de leur budget web à l’achat d’un ndd de quelques années plutôt que de partir sur du neuf ?

  4. Hafed

    Oui il y a plein d'exemple comme sur le marché du cadeau, l'e-commerce. L'ancienneté joue beaucoup et qui dit ancienneté dit aussi le temps d'avance en campagne netlinking des concurrents, Pagerank inférieur aux concurrents, mots clés difficile à obtenir en première page, etc. Pas facile du tout quand on se lance et beaucoup ignore cet aspect là !

  5. CWM Consulting

    Bonjour Sylvain !

    Merci de cet article !

    Pour autant, j'ai du mal à voir où du veux en venir... Quelle est la conclusion de ton propos ?

    Merci.

  6. Sylvain Auteur de l’article

    @ Littlebuzz
    Cela dépend du domaine et de ce qu'il contenait avant, mais globalement, sur des thématiques concurrentielles, plus le contenu apparait tôt sur un domaine,mieux c'est.

    @ Tous
    Pour donner une idée de la difficulté, ce blog qui se place généralement très bien sur les articles publiés se traine en 9 ème page sur la requête "taxi moto" avec cet article...

    @ CWM
    En gros, le constat est que l'ancienneté permet de maintenir des positions même lorsque le travail SEO est quasi moribond par la suite. L'idée est aussi de monter à des débutants pourquoi ils ne prendront pas les places s'ils ne font pas un travail régulier, de linking principalement.

  7. Nadir

    Pas trop sûr que l'ancienneté y soit pour beaucoup. Skoot était un peu loin derrière City Bird et P2M, j'ai réussi à leur trouver pas mal de liens et ils sont maintenant 1er pour 'taxi moto'. Il faut un peu plus de boulot, et si ton client ne comprend pas qu'il faut investir dans de nouvelles journées de linking, tant pis pour lui...

  8. Sylvain Auteur de l’article

    @ Nadir
    C'est en cela que je veux dire que l'ancienneté fait beaucoup, même sans nouvelles actions depuis un bon moment.

  9. Marc

    A priori quasiment tout le monde doit rencontrer une problématique analogue. Des concurrents plus anciens, plus connus, plus puissants ou à gros budget de communication, ce n'est pas ce qui manque.
    L'intérêt de la démarche SEO, c'est d'essayer de comprendre comment on peut faire son trou, d'abord sur de la longue traîne, puis sur des requêtes un peu plus concurrentielles au fil du temps qui passe. Enfin, ça c'est l'objectif...

  10. Florian

    Je pense que c'est une problématique à laquelle chaque référenceur doit faire face au moins une fois (un peu comme une chute à moto pour un motard 😉 ).

    Je n'ai pas encore été confronté à une activité ne permettant que d'utiliser deux courtes expressions.

    En revanche, j'ai été plusieurs fois confronté à des clients dont l'activité était très technique. Le problème avec ces pros, c'est qu'il est difficile de leur faire comprendre que leur vocabulaire d'expert n'est pas celui des internautes, et ils refusent d'utiliser d'autres expressions.

  11. LaurentB

    Moi je dis qu'il y a qu'une seule règle : "c'est le plus acharné qui gagne".
    Peu importe la concurrence, etc. Si tu pousses assez fort et assez longtemps, ça va rentrer.
    Après, pour pousser correctement faut du temps, de l'argent, du savoir-faire...
    Ce n'est pas comme si tu vas aux chiottes pour pousser 😀

  12. Erwan

    Personnellement, j'ai beaucoup de lacunes en optimisation de pages. Alors j'essaye de compenser par l'acharnement (comme le dis Laurent) et je ne compte pas mes heures. C'est pour cela que j'arrive à gagner quelques places. En revanche, pas facile de battre une ancienneté...

  13. Didier

    Il n'investit peut-être pas dans son référencement mais vous lui faites de beaux bl avec cet article.
    Votre client peut vous être reconnaissant.

  14. Karim

    +1 pour l'article.
    il existe beaucoup de secteur très difficile comme les taxi motos et je suis totallement d'accord pour dire qu'il n'y a rien de plus difficile que les kw oû les longues traines ne sont pas possibles.

    Comme dans de nombreux business, c'est l'ancienneté qui va primer : faut arriver le 1er sur le créneau.

    Bref tout ça pour dire qu'il faut vraiment savoir éviter de prendre des presta impossible 🙂

    et "taxi moto", c'est typiquement le genre de kw braiment difficile à positionner !

    bon boulot btw pour p2m.

  15. Sorin

    C’est sur que l’ancienneté et surtout le référencement constant comptent. Il y des clients que n’arrivent pas se rendre compte que le référencement n’est pas une prestation ponctuelle. 🙂

  16. Wilfried

    loooool
    merci pour cette éclat de rire Laurent.

    Effectivement faut s'acharner et oui ça demande du temps ou de l'argent (en fonction de si tu le fait toi même ou si tu prend un pro pour le faire (->cf "plein d'articles sur le faire soi même ou le faire faire")

    Pour le débat qui nous intéresse ici je dirais logiquement qu'un site qui a plus d'ancienneté sur la toile se voit donner un meilleur indice de confiance par gg.

    Lorsque l'on a déjà un vieux nom de domaine référencé depuis des lustres, il parait donc intéressant de travailler sur ce dernier plutôt que de recommencer a zéro avec un nouveau nom de domaine. (me trompe-je ?)

  17. Christophe

    On le redira jamais assez : 'Déposer et envoyez du jus le plus rapidement possible vers votre domaine'.

    Quand tu vois 30 BL pour un site de 2002 qui se classe devant ton propre site avec 1000BL sur la même requête mais ton site n'a que deux ans d'ancienneté, tu peux te sentir plus que frustré 😉

    Je pars redoubler mes efforts!

  18. Nico

    9e page sur "taxi moto". Ha oui, effectivement compliqué, quand on voit que tu es premier sur une requête assez chaude et concurrentielle. 😉

    Les taxi-moto, des pros du SEO !

  19. Anewa

    Dans un environnement concurrentiel où les marges sont réduites, le référencement traditionnel n'est peut être pas la meilleure solution (résultat incertain sur le long terme)... Pour une société qui se lance, il faudrait mieux viser quelque chose de moins aléatoire que Google comme une campagne de marketing traditionnel voir même du buzz (si on a une bonne idée et peu de moyen).

  20. sylvain

    Merci à Sylvain pour avoir pris en exemple un client sur la thématique taxi moto en référence pour cet article.

    Complètement marginal il y a 4 ans, le taxi moto connaît aujourd'hui une concurrence féroce sur le web avec plusieurs millions de liens. L'exercice du maintien en première page de p2m-moto est une excellente expérience pour tous.

    Certes, le taxi moto P2M est visible aujourd'hui sur google mais il ne faut pas oublier les heures de travail pour son maintien. Celui-ci continu chaque jour un peu plus.

    Un grand MERCI à l'agence web axe net et à ses collaborateurs pour le sérieux et la compétence de leur travail depuis des années.

  21. Nicolas

    Une petite réflexion me vient à l'esprit quand je vois par exemple les résultats sur "Taxi moto"...

    On peut voir que overblog ce trouve un blog devant P2M...c'est quand même très triste de voir cela...

    J'explique ma position car le but n'est pas de dénigrer le travail de Syvain, bien au contraire mais de faire un constat terrible...

    Moi même sur des requêtes qui m'apparaissent pas impossible même si elles connaissent une hausse de la concurrence...
    Bref, j'ai devant moi deux terribles sites de plateformes de blogs...J'en viens à tirer une conclusion, Google a-t-il fortement revue un bout de son algorithme car cela est relativement récent...

    Le fait d'avoir un site hébergé sur un ndd mega trusté aide-t-il tant que ça...Je lance un débat...

  22. LaurentB

    @Sorin : bah un nouveau domaine peut tout de même tirer son épingle du jeu.
    La subtilité tient à pousser ce qu'il faut pour obtenir des résultats, tout en ne pas trop en faire afin de tomber dans la Sandbox ou ne pas être valorisé.
    En maîtrisant parfaitement les leviers, on sait doser juste ce qu'il faut, sans prendre de risques, permettant d'obtenir des résultats satisfaisants avec un site neuf.
    Le truc de travailler pendant 1 an avant de compter sur le réf nat est une fumisterie.

  23. samuel

    Que faut il réellement tirer comme conclusion Sylvain ?
    que ce placer avec un site tout frais tout neuf sur des requêtes courtes et peu nombreuses sera forcément impossible??
    la encore j'imagine qu'il faut une certaine pédagogie pour expliquer cette problématique à son client...
    Comment fait tu aujourd'hui Sylvain pour budgéter une prestation de référencement dont tu sais qu'elle sera plus que compliqué...

  24. fred

    @nicolas
    Les platformes n'ont elles pas a disposition de quoi faire quelques centaines(pour ne pas dire de milliers)de bl? Pas étonnant que certains blog passe devant...

  25. Sylvain Auteur de l’article

    @ Nicolas
    Une plateforme peut en effet être un avantage, qui se transforme en catastrophe le jour ou elle change de conditions d'utilisation. Faut-il prendre le risque ou pas sur du long terme ?

    @ Nico
    Bon, c'est passé en 5ème, mais ce n'est pas la gloire.

    @ Samuel
    Impossible, jamais, mais long.
    En fait, nous référençons principalement les sites que nous créons. Mais dans tous les cas, ce sont toujours de longues explications initiales avec le client. Coté budget, nous nous mettons d'accord sur des forfaits trimestriels sur une durée définie.

  26. Kmenslow

    Cela fait 2 ans que je travaille sur des expressions de longue traine pour un producteur de champagne. Je me casse littéralement les dents sur ces expressions ridicules qui doivent apporter à peine 5 à 10 visiteurs par jour.
    Devant le site de champagne que je gère, il y a pas mal de sites pourris, pas du tout optimisé mais ils sont plus anciens.

  27. jb

    Je suis pas d'accord pour dire que pour une telle requête la longue traine est inexistante. Il doit bien y avoir des trajets types. Sur la page que tu donnes en lien, on voit des exemples de villes desservis, le client gagnerait à étoffer avec d'autres informations comme le nom de la gare ou du parc des expositions à Aix-en-Provence et ailleurs. Le site semble quand même assez sommaire et aller directement à l'essentiel, ce qui est normal après tout un taxi moto c'est un gars sur une moto.

    Je comprends tout à fait que les petits commerçants (taxi, boulanger, restaurateur...) n'aient pas le temps de fournir du contenu et de l'actualité mais cela aussi peut être pénalisant en matière de référencement. Il faut qu'il comprenne que le SEO n'est pas un magicien et que c'est par exemple à lui de sensibiliser ses contacts pour récolter de précieux avis clients. Pas facile facile...

  28. Fred

    Merci pour cet exemple, il est vrai que les plateformes de blog aide grandement les personnes qui les utilisent. Je ne pense pas que cela provienne de la notoriété, mais plutôt de la fréquence de l'actualisation.
    Un blog se place plus facilement qu'un site, mais je pense tout de même que l'ancienneté et l'afflux de BL régulier et sur le long terme est une bonne chose.
    @Christophe : "On le redira jamais assez : ‘Déposer et envoyez du jus le plus rapidement possible vers votre domaine’.", personnellement je ne suis pas tout à fait d'accord avec cette expression. Je ne pense pas que cela est bien perçu par les robots, à moins que je me trompe, qu'en pensez vous ?

  29. Nicolas

    @Sylvain : Non, je ne dis pas de faire un site sur une plateforme de blog, mais la question ce pose plutôt sur la création de blog satellite, est-ce plus utile d'en faire des noms propres ou des blogs sur plateforme...La question reste entière...

  30. Sylvain Auteur de l’article

    @ Fred @ Christophe

    Je ne pense pas qu'il y ait de règle précise.

    Un site qui aura très tôt un ou 2 BL de sites archi trustés pourra se permettre des tas de trucs qui en ferait tomber un autre en sandbox au bout de 10 jours.

    A moins d'avoir de superbes BL dès le début, je crois que la régularité d'acquisition permet de se planquer un peu mieux (en terme de SEO), vis à vis de GG, et de faire monter le site doucement mais durablement.

    Bourriner au départ et ne plus rien faire ensuite me semble assez dangereux, mais j'ai bien évidemment des exemples contraires. Difficile de tirer des conclusions hâtives.

    En fait, chaque cas est unique. La concurrence sur les expressions, l'age du site, le contenu du site, son actualisation, vont déterminer une stratégie d'acquisition de BL qui lui sera propre.

    Ca va vous faire rire, mais plus je positionne correctement les sites, moins j'ai de certitudes.

    @ Nicolas
    On peux faire les deux 🙂

  31. Laurent

    Bon, si je comprends bien, avec un site tout jeune, il va falloir créer des tonnes de backlinks, et pas trop vite si possible ?

  32. Jérémy

    Au final, pour un site jeune, il faudra appliquer les bonnes méthodes (mots clés, contenu, structure, BL...) sans chercher à accélérer les process comme un porc et donc de prendre des risques pour au final, finir banni... (ce serait con après tous les efforts initiaux ^^)
    La patience semble essentielle et je pense que ce n'est pas toujours évident de l'être quand on est entrepreneur 🙂

  33. Evioo

    L'ancienneté a toujours eu de l'importance pour google, ce qui est particulièrement problématique pour les nouveaux venus dans les SERPs. Difficile de concurrencer des sites positionnés depuis une dizaine sur de grosses requêtes.
    Je pense que la seule solution pour espérer se positionner sur de telles requêtes c'est de mettre en place un plan de communication d'envergure qui permettra de générer du trafic en masse et de nombreux BL.

  34. John

    Je trouve que l'âge du domaine est un critère peut être un peu trop important pour google...
    Mais bon faut faire avec, google décide de tout...
    Comme le dit Jérémy "la patience est essentielle...".

  35. Jacques

    Bonjour,
    Simple témoignage d'auteur découvrant internet
    Oui google aime les vieux et la première page semble peu bouger sur les recherches auteur de théâtre et dramaturge.
    Alors, que faire ? Se dire que l'on a pris le train du web trop tard ?
    Dépenser de l'argent (que l'on n'a pas) en communication ?
    Ou essayer de trouver des niches ?
    Dans le théâtre aussi il en existe ! Je crois... J'espère...
    Jacques

  36. Lionel

    Bonjour Sylvain,

    Billet passionnant qui démontre aussi la difficulté grandissante de positionner un site Internet sur une expression-clé à forte concurrence.

    Google et les acteurs du Web sont tellement en mouvement
    qu'il est parfois difficile de trouver les actions qui
    feront progresser les positions d'un site web.

    amicalement

  37. Sebastien

    Peut-être que la solution n'est tout simplement pas dans le SEO. Je sais, Sylvain, c'est mauvais pour ta pub, mais parfois il faut être honnête avec les clients et leur dire qu'on n'est pas le meilleur levier à actionner. Je suis sûr que sur le long terme, c'est mieux d'avoir des non-clients honnêtes qui font ta pub que des clients qui te maudissent et te quittent.
    Peut-être que pour les taxi moto, il vaut mieux dépenser son budget communication en liens payants. Ou hors web, sur les médias plus "classique". Le web n'est pas un objectif en soit, non ?
    Ah, le retour au base qui font plaisir aux vieux ! ^^

  38. Nicolas

    @Sylvain : Oui on peut faire les deux, après faut que le budget client assure derrière 😉

    Je me fais un petit test LFE 😉 Je te remaillerais au plaisir pour te donner mes impressions 🙂

    Bonne chance pour Taxi moto

  39. Le juge

    Salut Sylvain,

    Pour une fois je mets un petit lien client hein! tu m'en voudras pas?

    je suis d'accord avec toi - beaucoup on dit qu'il n'y avait plus de place que le SEO allait en mourrir. Mais si il y a encore de la place c'est juste que ces poalces ont changé - les marchés locaux (tres prisés chez moi) ont commencé a apparaitre et Google adresse leur fait la part belle - A noter que chez moi(houston) on a aussi un petit addon avec les enhanced results (payant).

    Rassurez vous petits entrepreneurs il y a toujours un peu de place mais... c'est vrai que c'est de plus en plus dur

  40. Stéphane

    C'est clair qu'il y a de nombreux domaines où la première page est très difficilement accessible. Le pire c'est lorsque cette première page est occupée par des sites qui n'ont pour eux que leur ancienneté. Je pense au site sans ergonomie, avec un graphisme pas du tout soigné, qui n'ont des fois même pas de contenu interessant... J'ai l'impression que Google confond trop souvent ancienneté et qualité 🙁

  41. e-Commerce

    Très intéressant sujet mais qui ne reste sans vraies réponses précises.
    Que faire pour monter dans LA première page ? Quelles sont les bonnes méthodes aujourd'hui pour contrecarrer ces vieux sites (parfois moches comme l'évoque Stéphane dans le post avant moi mais aussi qui proposent parfois des données obsolètes) qui squattent les SERPs ?

    Je suppose que la plupart d'entre vous n'allez pas trop évoquer dans le détail vos bonnes infos qui fonctionnent ! 🙂

  42. Maximilien

    Encore une fois je rejoins ton avis, lorsque l'on lance son activité, quelle qu'elle soit, et qu'on n'a pas beaucoup de moyens au départ mais du temps, on peut toujours travailler sur la promotion de son service, notamment par le biais d'internet, d'un site web. En effet celui ci permettra d'établir une future base de communication avec les éventuels clients, d'autant plus qu'un bon référencement permettrait d'améliorer considérablement sa visibilité et sa notoriété sur le web. C'est pourquoi quelques notions de SEO peuvent être un véritable plus au départ qui peut faire la différence 😉

  43. Johan

    Une question à 10 sous :
    Est ce que le fait de mettre , par exemple, 15 € tous les jours, sur Google Adword (en prenant les bons clés, et contenu optimisé), peut réellement faire gagner des places et donc de la visibilité ?

  44. Johan

    Mais du coup, pourquoi, généralement, recommande-t-on de placer 30 € min, par jour, pour le référencement payant ?
    Je pensais que les clicks des visiteurs amélioreraient le référencement naturel ...
    Du coup, le SEO et le SEM ne sont pas du tout liés ?
    Merci dans tous les cas, Sylvain, de m'avoir répondu 🙂
    Bonne journée !

  45. Sylvain Auteur de l’article

    @ Johan
    Je ne comprend pas cette recommandation de 30 euros. Elle ne veut rien dire. Pour certains mots cela représente 10 clics, pour d'autres 100.
    Sinon, je n'ai jamais vu de résultats naturels améliorés par de l'adwords. D'ailleurs, je ne l'ai jamais lu nulle part non plus de manière argumenté par des pros.

    Les seules remarques pas très claires que j'ai pu faire, étaient liées à une baisse du ref nat après l'arrêt d'une campagne adwords. Mais Google s'en est toujours défendu.

  46. Johan

    @Sylvain :
    Désolé, j'ai du mal comprendre..
    Je pense que j'ai fait un mauvais croisé entre SEO et SEM 🙂

    Donc pour éclaircir mon précédent post :
    J'ai souvent lu qu'un budget d'au moins 30 € jour était nécessaire pour Adword (évidemment, tout cela est relatif, ne serait-ce qu'au cout par clic, pouvant varier de 0.05 € à plusieurs euros).
    Mais bon, il s'agit juste d'une moyenne.

    Du coup, j'en ai déduit qu'une campagne Adword pouvait avoir un effet, même minime, sur le référencement naturel, ne serait ce que par les visiteurs cliquant sur les liens sponsorisés Adword .

    Mais apparemment, je me suis trompé, SEO et SEM sont 2 "moyens" de référencements, complémentaires mais pas inter-dépendant, n'est ce pas ?

  47. JudeJST

    "Aujourd’hui, les bons SEO que je connais pourraient sans problème communiquer sur le fait qu’ils sont capables de pousser un site en première page"

    C'est marrant je lisais ce matin l'article "Google ne brade pas sa première place" d'où est tiré l'extrait ci-dessus. Et effectivement je me demandais si aussi bon que soit un SEO, il serait capable dans des secteurs concurrentiels comme le taxi moto de venir taquiner les dinosaures en place depuis plusieurs années ...

  48. Raphael

    J'ai 22 ans, et je me lance aujourd'hui seulement dans le ecommerce.

    Pas un jour ne passe sans que je me dise, ah si seulement j'avais eu les mêmes moyens et la même maturité il y a 5 ans

    Le barbecue, le déguisement, les sextoys...

    Il y a 10 ans...

    Les accessoires, les cosmétiqués bio...

    Et bien aujourd'hui je serai riche ! Enfin presque !

    Un conseil pour tout ceux qui ont des idées plein la tête... réservez vos noms de domaine,s faites une page de présentation et ainsi profitez de la prime à l'ancienneté google !!

  49. Karim

    Je pense que l'ancienneté ne fait pas tout, il y a de nouveaux acteurs qui investissent dans des domaines d'activités et qui réussissent très bien, mais c'est vrai qu'il faut beaucoup de temps et de persévérance pour se construire une réputation surtout sur le web.

    Concernant le référencement SEO, étant donné que La concurrence devient très difficile , Je pense qu'il faut tirer profit des réseaux sociaux (Facebook, Twitter) pour se faire connaître.

  50. Greg

    J'ai exactement la même problématique pour mon client (un taxi à Bordeaux). Les possibilités pour la longue traine sont quasiment inexistantes, et se positionner sur la requête "taxi Bordeaux" est assez compliqué en comparaison des sites positionnés en première page.

  51. Bertrand

    Acteur de la profession taxi moto, je confirme et partage votre analyse. Google donne une grande importance à l’ancienneté des sites bien que peu d’info circule à ce sujet sur le net.
    C'est une aubaine pour les leaders historiques qui semblent indétrônables du top 5 de Google sans de gros moyens humains ou financiers.

  52. Christophe

    Google adwords est un moyen de plus de ranker, mais je ne suis pas sur qu'a la fin d'une campagne le rank restera....donc bon..si c'est pour ranker 1er pendant 1 mois et vivre 2années en 4è page, je ne sais pas si c'est rentable pour le site

Partagez sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *