J'ai testé Insight de Yooda (outil SEO)

Mais qu'est-ce que c'est "Insight" ?
En résumé, c'est un outil qui vous permet d'analyser plusieurs choses telles que : la visibilité de vos concurrents, les mots clés sur lesquels ils sont positionnés, les mots-clés utiles sur lesquels vous êtes ou n'êtes pas présent, mettre en place une étude sémantique, creuser un champ lexical...

Dans la base Yooda, 25 millions de mots-clés, 5,6 millions de sites, bref, du lourd, accessible en SAAS. Et tout ça sur du data français.

Un compte rendu pratique.

Je ne vais pas vous faire une review publicitaire (pas mon truc), mais plutôt vous montrez des exemples concrets d'utilisation pour savoir comment tirer parti de cet outil.
Au global, j'aime beaucoup, même si parfois quelques petits trucs énervent (désolé Lionel, tu sais que je publie avant tout pour mes lecteurs...)

Insight c'est où ?

C'est là :  https://insight.yooda.com/
L'outil est accessible en ligne. En mode gratuit (en créant quand même un compte) c'est 100 analyses possibles et 25 résultats par analyse par jour.
En mode payant, c'est (seulement) 19€HT par mois, et vous passez en mode nolimit.

Allez, on passe aux cas concrets...

Savoir sur combien de mots-clés votre site est présent en première page de Google.

On reste dans l'onglet affiché au départ "SEO benchmark", et on tape son URL.
L'écran vous affiche le nombre de mot clé sur lequel votre site est présent en 1ère page de Google, une estimation des visites que cela génère en référencement naturel, le nombre de vos principaux concurrents sur ces mots-clés, le nombre de pages de votre site positionnées sur ces expressions. Un joli graphique vous montre l'évolution du nombre de mots-clés.

Mes mots-clés

Mes mots-clés

Attention aux chiffres !
Ils ne concernent QUE les mots-clés listés. À titre d'exemple, le blog analysé ci-dessus totalise en moyenne 9000 visites SEO/mois, mais en intégrant toute sa longue traine, soit bien plus que les 1094 visites listées. Les réseaux sociaux et visites directes représentent environ 1500 visites de plus mensuelles de plus. Ne prenez donc pas ce nombre de visites pour quelque chose de global si vous analysez un concurrent.

En faisant défiler la page, l'outil vous indiquera pour chaque mot-clé, entre autres un trafic estimé mensuel, votre position, le nombre de recherches mensuelles et le niveau de concurrence.
Personnellement j'aime bien ce type d'info, car il me permet de voir s'il n'y a pas des requêtes moyennement concurrencées sur lesquelles le nombre de recherches est sympa et sur lesquelles je pourrais aller chercher du trafic en améliorant un peu mes positions.

Sur quoi puis-je améliorer mon positionnement ?

Sur quoi puis-je améliorer mon positionnement ?

Concrètement, je peux sans doute par exemple allez travailler ma page pour la requête "piercing oreille homme" sur laquelle je ne suis que 4ème.

Compléter le champ sémantique de ma page, ou plus.

Allez, on se dit qu'il faudrait grimper sur cette requête. Je reste dans la même page et je clique sur la ligne du mot-clé concerné. Me voici avec une nouvelle liste de mots-clés.

Les mots-clés suggérés

Les mots-clés suggérés

Et là je me dis "Suis-je bête" (oui bon ça va, pas la peine de confirmer), il y a dans cette liste des expressions-clés que je n'ai même pas utilisées dans ma page !

Et je peux même aller bien plus loin ! Je pourrais même créer une ou deux autres pages totalement dédiées et former une petite grappe sémantique en faisant un bon petit maillage interne ?

C'est cool quand même, en quelques clics je viens de prendre une décision qui me permettra sans aucun doute de gagner du trafic. Et cette décision, je l'ai prise sur des données solides, et pas au doigt mouillé.

Et si j'allais espionner mes concurrents ?

Rhâââ, ça c'est le truc sympa, en savoir plus sur ce que fait le voisin 🙂

Bon, je vous avoue que là, j'ai eu quelques déconvenues. Dans la liste proposée par l'outil il y a parfois à boire et à manger. Autant certains concurrents sont bien choisis, car ils sont présents sur pas mal de requêtes que je vise, mais souvent je trouve des sites qui ne me concurrencent que pour une expression, et ce n'est pas forcément ce que je veux développer. Alors je vais faire autrement.

Je continue avec mon site d'exemple et je vais voir qui me concurrence sur la requête "blog bijoux" sur Google.

Je récupère les URL de la première page et je fais des tests pour chacun sur Insight.
Surprise, un des blogs est bien présent sur cette requête spécifique, mais sa visibilité globale est tellement faible qu'il n'est pas dans la base Yooda !
D'autres sont un peu dans le même cas, ils sont dans la base, mais en dehors de cette expression, ils ne rankent pas sur grand-chose.

Oh ! Mais il y en a un dont je connais bien l'auteur (un auvergnat célèbre dont je tairais le nom, car il a caché son Whois).

Que fait mon concurrent ?

Que fait mon concurrent ?

Il ranke bien ce filou. Et notamment sur un sujet auquel je n'aurais jamais pensé, la "bague de phalange". Ça intéresse du monde ça ? Insight m'annonce 2900 recherches mensuelles ! Je vais quand même aller vérifier sur Adwords. Tiens, pareil, Adwords m'annonce 3600 recherches mensuelles, du costaud quand même.

Encore une fois, je viens de trouver une idée de contenu en quelques clics, allez hop, je vais faire un article sur le sujet, d'autant plus que j'ai une page sur la "bague au pouce" qui cartonne, je pourrais me faire un petit maillage interne en le retouchant un peu.

Aller à la pêche aux mots-clés

Oublions un peu les bijoux. Je viens d'avoir l'appel d'un prospect qui œuvre  comme mandataire automobile. Honnêtement, je ne connais rien à ce business (enfin pas plus que le clampin moyen).

Quels mots-clés faut-il travailler quand on est dans cette activité ? Qui ranke bien sur cette thématique ? C'est reparti, je vais dans l'onglet "Thematic" et je tape mon expression.

L'outil me sort une liste de 50 sites. En cliquant sur chacun d'eux, je vais avoir une jolie liste de mots-clés sur lesquels ils se positionnent. En prime, j'ai une idée des thèmes que je vais devoir aborder pour étoffer le site de mon prospect qui est bien pauvre en terme de pages.

Cerise sur le gâteau, en bas de la page, Insight me donne une belle liste de 174 mots-clés sur laquelle l'analyse thématique globale est effectuée. Je n'ai plus qu'à faire un petit copier-coller pour avoir ma première base de travail !

Y'a pas, non seulement je pêche des idées, mais je gagne du temps avec cet outil. Je peux même l'utiliser en live alors que je suis au téléphone avec mon prospect.

Pistes d'amélioration et comparaison

  • Le truc qui m'a manqué, c'est d'avoir une analyse qui porterait sur les 20 premiers résultats plutôt que 10. En effet, j'aime bien travailler sur les requêtes ou je suis en page 2 pour les ramener sur la première.
  • Le truc qui m'a bluffé, c'est le prix de 19€ (HT). Si on compare avec Semrush à 57€ par mois, c'est flagrant. Alors bien sûr, Semrush apporte d'autres informations, mais vu que je ne m'en sers pas vraiment, le choix est vite fait.

En conclusion

Et bien je dis bravo à Lionel et à son équipe (Yooda). Ils nous ont conçu un bon petit outil qui de plus est construit sur des datas français, et c'est ce qui nous manque le plus souvent.

Je ne sais pas si vous aurez un "Insight" sous le sapin, mais je vous souhaite un joyeux Noël et de bonnes fêtes de fin d'année !

J'ai testé Insight de Yooda (outil SEO)
3.8 (76%) 10 votes

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter Plein
Partager sur linkedin
Partager sur Google+

26 réflexions au sujet de « J'ai testé Insight de Yooda (outil SEO) »

  1. Aurélien

    Salut Sylvain, et merci pour ce retour d’expérience. Je l'ai également essayé. Je cherchais un concurrent sérieux à SEMrush, avec une base de mots clés plus large... et je cherche encore. Insight reste néanmoins un service intéressant pour son prix.

  2. Rodrigue

    Salut Sylvain,

    J'attendais ce test avec impatience. Je suis sur un autre outil actuellement, qui vient juste de sortir mais que je n'ai pas encore eu assez de temps avec les fêtes pour exploiter.

    Je pense que je vais m'offrir l'outil de Yooda pour faire la comparaison et peut être trouver des infos complémentaires mais ton test me laisse penser que c'est bien prometteur.

    Merci

  3. Régis

    Article concret et convaincant.
    J'ai reçu, pour plusieurs site, un mail avec le tableau de bord analysant mon nombre de KW, de concurrents, etc.
    Je l'avais mis de côté, sans me dire que j'y reviendrai de suite, faute de temps.
    Mais là, je crois que je vais m'ouvrir un compte gratuit dès cette semaine pour voir ce qu'il en est.
    Après, on verra.

  4. Sylvain Auteur de l’article

    @ Arnaud

    ?? Moi je tape juste l'URL du concurrent dans l'outil.
    Après, si tu arrives à hacker le compte FTP d'un concurrent, ta méthode est bonne, mais illégale et séverement punie.

  5. Arnaud

    @sylvain pas besoin de hacker le site d'un concurrent pour paramétrer un webmaster tools 😉 Il faut juste trouver le bon moyen pour le faire valider auprès de Google ^^

  6. Arnaud

    @Sylvain Arf, tu me donnes envie d'écrire un article à ce sujet ^^.
    Si j'ai le temps ce soir, je te fais ça mais il me faut un peu de temps pour illustrer correctement.

  7. Nicolas Robineau

    Comme d'habitude, une très bonne lecture et certainement un bel achat pour 2015 pour nous...Très jolie interface, et grosse BDD, les gars de Yooda font vraiment du taf depuis 2 ans magnifique, bravo à toute l'équipe ! (si avec ça on me file pas une licence ;))...

    Pour Arnaud, bien évidemment, je pense que tout le monde est curieux de savoir le comment du pourquoi 😉

  8. Loic HELIAS

    L'Auvergnat célèbre n'est pas si anonyme que ça puisqu'il laisse ses informations personnelles en mentions légales 😉
    Le whois anonyme est juste un mauvais réflexe...

  9. Sylvain Auteur de l’article

    @ Arnaud
    Oh oui, un article ! 🙂

    @ Nicolas
    Tu la mérite c'est certain ^^

    @ Loïc
    Arf, je n'avais même pas fait attention 🙂

  10. Laurent

    bonjour

    je m'interrogeais sur l'opportunité de remplacer purement et simplement Semrush.
    Mais ce dernier s'est enrichi de pas mal de fonctions sympas ces derniers temps (positions, liens,...)

    ma question : peut-on se passer de Semrush pour une utilisation basique (soit c'est un OUI massif, soit c'est NON)...
    Qu'en pensent les lecteurs d'Axe Net ?

  11. Christophe

    Enfin, un outil en ligne dans la langue de molière..Et quel outil..!!
    Je me suis insctit pour le decouvrir..Bluffé par la pertinence des resultats ..
    @Arnaud...bonne idée de faire un article sur GWT..et impatient comme tout le monde ici.

  12. G de lacoste

    J'ai testé, mais énorme déception : les exports de données sont limités à 20 K lignes. Bref, on annonce des positions pour 300 000 mots clés pour un site donné, et on ne peut en avoir que 20 000.... C'est extrêmement décevant.

  13. Simon

    Pour le prix top, c'est beau, efficace, rapide et pertinent ! SECockpit est plus complet mais plus cher.
    Petite idée d'amélioration : Mettre l'equivalent du "SE Traffic price" de SEMRush qui donne une idée de la valeur du traf.

  14. Aurélien

    @Laurent : Je cherche toujours un service qui me ferait quitter SEMrush, avec sa propre base de mots clés, plus grande, et surtout avec un volume identique selon les pays, chose que n'assure pas SEMrush. A part Searchmetrics, c'est le désert. Et le ticket d'entrée pour searchmetrics est inabordable si on veut uniquement faire de l'étude de positionnement et de KW car avec eux, tu prends la suite d'outils ou rien. Je ne comprends d'ailleurs toujours pas pourquoi il ne font pas une offre à tiroirs avec des modules plus abordables.

  15. Ludovic Bart

    Vraiment bravo pour l'article qui m'a convaincu d'essayer. Avec un prix intéressant on peut avoir quelque chose de pertinent à travailler et même si je bosse avec SEMrush. Allez hop je file tester cela.

  16. Fred

    Merci pour cet article très intéressant.
    Avez-vous testé MYPOSEO ? Qu'en pensez-vous dans le duel avec SEEURANK ?

  17. La Boite A Truc

    Bonsoir
    J'utilise SeeUrank de Yooda depuis plus de 3 ans maintenant. OK le prix est très important mais l'outil de suivi des positions est vraiment très bien foutu et permet des reporting clients plutôt pas mal.
    Je m'en sers surtout aussi pour tester et vérifier des idées de positions mais aussi pour les superbes services d'indexation ( ok il y a GWT pour cela) l'analyse de populalité et l'analyse de concurrence.
    Le fait de payer une licence SeeURank a permis l'acccès à un compte prenium insight ( normal vu le prix annuel).
    Je vais donc pouvoir tester les 2 outils sur le même site e je vous donnerai des comparaisons, si cela vous tente.
    Merci à Richard pour ces sujets toujours pertinents.

    Pace e Salute de Corse !

  18. Phil

    Bel outil en tout cas. Petite question qui me brûle les lèvres : d'où viennent les données ?
    Quelqu'un a une idée ?

  19. Sylvain Auteur de l’article

    @ Phil
    Pas certain d'avoir compris la question.
    Les données viennent du web et sont stockées et ou analysées par l'outil.

  20. Maj

    Pas convaincu de la pertinence des résultats qui contredisent celles de Google . Google serait-il moins performant dans l'analyse chiffrée des KeyWords ??

  21. Lionel - Yooda

    Bonjour Maj;

    Les évaluations de trafic affichées dans INSIGHT sont issues de Google. Si vous constatez des écarts, j'imagine deux explications.

    1/ Un petit décalage temporaire. Il se peut que Google ait modifié la valeur d'un KW, et que nous ne l'avons pas encore rafraîchi. Cela dit, actuellement 42,9 millions de mots-clés ont été rafraîchis il y a moins d'un mois... soit plus que ceux disponible en production dans la base INSIGHT. Si décalage il y a, il doit être très marginal.

    2/ Attention aux variantes. Les accents, les mots de liaison, les pluriels sont souvent traités par Adwords comme des expressions différentes. Comparez bien deux expressions strictement exactes.

    En espérant avoir apporté des réponses.

  22. Maurice

    Yooda est clairement le meilleur tool dispo pour le marché français, bien plus ergonomique et riche que Semrush... S'ils étendent leur base aux datacenters internationaux, ils voleront probablement la mise à Searchmetrics... A suivre!

Partagez sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *