Trafic vidéo et SEO versus Conversion (SMX)

Le SMX continue sur le blog AxeNet et je continue donc à vous livrer mes notes.

Je fais du rapide aujourd'hui avec un court résumé de deux interventions ayant pour sujet le trafic vidéo et la conversion. Je rebondis aussi sur un billet de Laurent Bourelly car je pense aussi que ce SMX n'a pas eu l'audience méritée. Je crois sincèrement que certaines entreprises ont raté un truc.

Génération de trafic grâce à la vidéo : Alexandre Garnier

J'ai été très mauvais pour la prise de notes lors de cette conférence tant je buvais les exemples donnés comme du petit lait. L'ami 512banque à deux chaises de moi en avait même la langue pendante comme moi et les galaxies d'idées bouillonantes étaient visibles au dessus de nos têtes.

Je vais donc ci-dessous vous livrer mes trois lignes qui sauront faire réfléchir les plus filous, mais surtout, je suis reparti avec une montagne d'idées à mettre en œuvre.

En deux mots :

  • Youtube est le 2ème moteur de recherche en France (21 millions de visiteurs)
  • On a 50 fois plus de chance d'être visible avec une vidéo qu'avec une page (concurrence bien plus faible)
  • Le taux de clic sur un vidéo est trois fois supérieur au taux de clic sur une page

Que faut-il optimiser ?

  • Du basique, Titre et description

Ou diffuser ?

  • Partout où c'est possible. C'est couteux en temps, mais pour les gros, des plateformes multidiffusion payantes existent et limitent ce problème.

À retenir : les chaines personnalisées permettent maintenant d'avoir des liens vers les pages du site. Et c'est gratuit !

Rand Fishkin : SEO vs Conversion

Une petite presta vidéo de Rand qui voulait sans doute se faire pardonner d'avoir raté son avion.

En quelques mots :

  • SEO = search engine optimisation
  • CRO = convertion rate optimization

Le SEO travaille sur la première visite, le CRO créer l'intérêt et la fidélité

5 mythes de l’antinomie SEO vs CRO

  • Utilisation de keywords vs Branding propre :  Mais on sait que le keyword stuffing ne fonctionne plus très bien
  • Contenu textuel vs call to action simple : Il est possible de designer beaucoup de contenu sans être lourd visuellement
  • HTML vs Rich content : La recherche universelle démontre le contraire
  • Contenu statique vs A/B testing : On peut tout à fait faire des tests en javascript sans impacter le SEO.
  • Pas de cloaking pour le SEO vs contenu personnalisé pour SEO : Amazon affiche un contenu différent aux utilisateurs et aux robots sans subir les foudres de Google.

En résumé, SEO et CRO, faites l'amour, pas la guerre !

Complément sur ma perception du SMX Paris 2011

Je vous invite à lire l'article de Laurent sur ce SMX car j'ai été moi aussi un peu surpris du relatif petit nombre de participants.
Vous vous doutez bien que l'on ne peut pas tout retranscrire sur des résumés. Pour ma part, ces deux jours  auront été une mine incroyable d'idées de développement, que ce soit pour mon agence ou mes clients.

Car au-delà de ce qui est présenté, la transposition a ce que l'on maitrise déjà et l'élargissement intellectuel apporté est phénoménal pour un coût qui reste  proportionnellement modique (Ok, facile à dire pour quelqu'un qui n'a pas payé sa place en étant intervenant..)

Mais pour résumer, je dirais que pour le prix d'un petit audit, on ressort avec une véritable encyclopédie de savoirs. Bref, j'ai de quoi travailler diverses pistes pendant au moins un an.
Les échanges hors conférences sont aussi sacrément riches (merci à BING pour les petits fours).
Edit : la vision de David Degrelle.

Notez cet article

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter Plein
Partager sur linkedin
Partager sur Google+

21 réflexions au sujet de « Trafic vidéo et SEO versus Conversion (SMX) »

  1. Romain

    Même si c'est succinct je pense que ceux qui n'ont pas pu participer (comme c'est mon cas) te remercieront pour les informations que tu nous rapportes !

    Une fois que tout ça aurait décanté tu auras sûrement d'autres données à nous communiquer 😉

    BTW je crois également très fort au potentiel de la vidéo, en particulier pour les petits sites. Non seulement cela a un gros potentiel en terme de trafic comme tu le soulignes mais c'est également un contenu très "engageant" et qui humanise la relation entre la marque et ses clients/prospects !

  2. Phil

    Et Bien nous le SMX, ça nous a donné envie de nous reconvertir dans le X...

    PS : Sylvain, si ce billet passe, ta mansuétude sera exceptionnelle 😉

  3. Vincent

    C'est vrai qu'à voir les slides on se doute de la qualité d'une telle prestation mais soyons sérieux, 1000 euros les deux jours, qui peut se permettre de payer ça ?

    La plupart des référenceurs sont employés ou freelance et ne peuvent mettre autant d'argent (d'autant plus qu'à cela il faut ajouter les frais de transport et de logement)

    A titre de comparaison, le SMX London est au même prix alors que le salaire moyen est bien plus élevé...Il y a clairement un manque d'adaptation au marché.

    Je suis d'accord avec vous, ce genre d’évènement mérite d'être payant mais la qualité d'un évènement se fait aussi par le nombre de ses participants et la qualité de ses derniers non ?

    Bref, c'était sacrément intéressant mais je ne me retrouve pas dans le "proportionnellement modique" (surtout en étant de province).

    Après je me trompes peut être et cette conférence était un moyen de décrocher de juteux contrats...

  4. Nicolas

    Erf, j'ai quand même bien du mal à décrypter la conf sur les vidéos avec tes 3 lignes, pourtant j'essaye d'être filou à mes heures mais pas assez apparemment.

    Même si je comprend l'intérêt d'une vidéo virale, il est vrai que la notion de temps rentre beaucoup en jeu ainsi que l'aspect rentabilisation de ce temps...

  5. sam

    bonjour Sylvain,

    c'est que 1000€ les 2 jours cela peut tout de même être un peu cher pour les entrepreneurs qui débutent ...

    Même si c'est clair d'après les commentaires sur cet événement, le contenu était riche et précieux ....peut être une meilleurE communication et sur la richesse des conférences aurait fait franchir le pas a un plus grand nombre...

  6. Sylvain Auteur de l’article

    @ Vincent (et plus)

    Je vois plutôt cela par un autre bout de la lorgnette.
    Bien évidemment, c'est une mine d'info pour les pros du SEO, mais au-delà de ça.

    Imagine la personne qui a un site e-commerce d'envergure moyenne, qui lit les blogs SEO, SMO, and CO pour tenter d'améliorer sa visibilité, qui fait appel à des référenceurs de manière ponctuelle ou régulière pour booster son activité.

    En deux jours (quoi que l'on en dise, on arrive toujours à les trouver) et SEULEMENT 1000 euros, elle va repartir avec la possibilité de définir une stratégie de long terme et des wagons d'idées à mettre en oeuvre.

    Franchement, pour 1000 euros, même lors d'un audit stratégique, je ne suis pas capable moi-même d'apporter autant d'infos à un client. Ce budget, c'est peanuts en comparaison de ce que les infos récupérées vont pouvoir rapporter.
    Fait donc le parallèle avec un investissement de 1000 euros dans des flyers (créa et impression) et tu verras que le coût du SMX, c'est du pipi de chat.

    Je reviens côté pro du SEO.
    Pour glaner autant d'info, il m'aurait fallu des mois, des dizaines de voyages et trajets, de rendez-vous et faux frais. Donc financièrement, 15 fois plus cher, et en temps, je n'en parle même pas.

    Je ne pense pas être complètement newbie sur le sujet de la visibilité web, et pourtant j'ai appris plein de choses (on est toujours le groseille de quelqu'un - cf : la vie est un long fleuve tranquille) car le niveau et la qualité des interventions étaient vraiment élevés en restant accessibles.

    Personnellement, je pense que le SMX doit repenser un peu sa com' vers les entreprises et sortir de l'univers SEO. Quand je vois ce que font certaines boites qui font 150 à 250000 euros de CA exclusivement grâce au web. Et je ne parle même pas de ceux qui font 100 fois plus, je me dis que l'énorme apport de conseil qu'apporte ce salon pour 1000 euros serait un investissement sacrément rentable pour elles. Les plus petites peuvent le rentabiliser en 2 jours de CA.

    Bien évidemment, je comprends qu'il est difficile à un free-lance qui débute de sortir cette somme, mais sincèrement, à sa place (facile à dire avec le recul et en ayant été présent), je rognerai sur d'autres postes pour me payer 2 jours avec des personnes expérimentées. Il y gagnera sans doute 1 à 2 ans de tâtonnements.

    Bon, j'arrête, ou sinon je vais faire un deuxième article:-)
    Pour l'application concrète de ce que j'ai pu ingurgiter au SMX, j'y reviendrai ultérieurement. Ceci pour présenter des mises en œuvre sur des sites clients ou pour AxeNet. Certaines choses resteront moins visibles directement, car ce sont juste des idées pour développer le business d'AxeNet (et je compte bien faire largement plus de 1000 euros de marge avec:-) )

    @ Nicolas
    Il n'y a pas que le viral. Je suis bien plus terre-à-terre. J'y reviendrais avec des exemples dans un article quand j'aurais exploité mes idées et piqué le trafic des concurrents:-)

  7. Stéphane Ternoise

    Ce qui me semblerait plus intéressant : la prochaine édition serait GRATUITE... car virtuelle, réalisée en visioconférence...
    Il est quand même surprenant que la nouvelle économie du web souhaite copier les salons du "vieux monde."
    Cette idée du virtuel est saugrenue selon vous ?

  8. Sylvain Auteur de l’article

    @ Stéphane

    Super ! Et si tu veux aussi venir travailler gratuitement chez nous, je t'accueille avec plaisir 🙂
    Éternel débat...

  9. solyluna

    Merci pour ces notes partagées et ce compte-rendu du SMX.

    On verra pour l'an prochain mais les différents retours que j'ai lus m'incitent à y assister.

    ("Pas de cloaking pour le SEO vs contenu personnalisé pour SEO"
    petite coquille ici non ?)

    Encore merci pour ces articles.

  10. Sylvain2

    @Sylvain : 1000€, en flyers, ça en fait un très gros paquet. 🙂
    Personnellement, je ne suis pas prêt aujourd'hui à débourser une telle somme pour un salon, sachant qu'en tant qu'entrepreneurs nous avons également le droit à la formation... et donc le droit d'être remboursé pour une formation jusqu'à 1400€/an (bien qu'il est clair que la qualité ne sera sans doute pas la même).
    Mais pour une structure plus importante, avec une personne dédiée au référencement, c'est sûrement un bon plan.

  11. Jeanne

    Il est difficile de convaincre des personnes habituées à chercher dans les blogs et forum des infOrmations UTILES, que ces informations seront dévoilées aux personnes qui donneront 1000 euros.
    Vous fournissez des résumés, d'autres intervenants aussi...
    Souvent, celui qui découvre une bonne piste, essaye au maximum de garder l'info et le jour où l'info est connue elle se propage rapidement...
    Selon moi, peut-être un peu radine...
    Jeanne

  12. Sylvain Auteur de l’article

    @ Solyluna
    Non, pas de coquille.

    J'explique : En SEO (classique) on a peur de présenter un contenu différent au moteur et à l'internaute car on a peur d'être pénalisé. Alors que pour convertir, la personnalisation du contenu est un véritable plus.

    @ Sylvain (2) vraiment joli prénom 🙂
    Franchement, le taux de retour sur 1000 flyers, c'est quoi ?

    @ Jeanne
    Je comprends ton point de vue mais... On pourrait aussi dire qu'il ne sert à rien de faire des études puisque l'on trouve les informations dans les bibliothèques.

    @ Tous,

    J'insiste sur le fait que ce sont surtout les entreprises qui auraient gagnées à être plus présentes. Et pour elles, 1000 euros ce n'est vraiment rien. Après, qu'un auto-entrepreneur ait du mal avec ce tarif, je le comprends, mais ce n'est pas la cible de ce salon.

  13. Simon

    Je suis d'accord avec Sylvain2.. C'est un sacré investissement pour un salon de ce type. Honnêtement, dans les résumés que j'ai pu lire par-ci par-là, je retrouve 3/4 des informations sur les blogs que je lis au quotidien. Après, c'est sur que les entreprises qui font 250k mensuels.. Mais bon (je n'ai plus les chiffres exactes sous la main), la moitié (plus ? moins ?) des e-commerçants font moins de 30 commandes par mois.. Comment s'offrir un tel Salon ? Aussi profitable soit-il !

  14. Antoine

    "Amazon affiche un contenu différent aux utilisateurs et aux robots sans subir les foudres de Google"

    +1. Je rajouterai qu'il y a beaucoup à retirer d'un audit SEO d'un site comme Amazon... 😉

  15. Antoine

    Je tombe quand même à la renverse pour les vidéos ! Dans ma formation, on nous déconseillait purement et simplement les vidéos, en négligeant totalement l'aspect "taux de clic" au profit du SEO pur et dur...

    En tout cas merci pour ton article, ça nous permet d'avoir un résumé des idées. Du coup je regrette de ne pas y avoir assisté !

    Je te rejoins sur le coup des 1000€. Si ces conférences donnent de bonnes informations, et qu'elles permettent de renforcer l'expertise de leurs SEO, ce n'est pas cher payé, bien au contraire.

    De plus, quand je lis qu'on peut retrouver les informations résumées gratuitement sur les blogs.. Un résumé ne remplace pas et ne remplacera jamais une conférence. C'est comme un film, même si on connaît le résumé, l'essence du film nous échappe !

  16. Stéphane Ternoise

    @ Sylvain
    (Réponse à la réponse n°8)

    En fait, si j'ai bien (presque) tout lu, il ne s'agit pas de la question du "travailler gratuitement"... car vous avez noté ne pas avoir été payé pour votre intervention...

    Il s'agit plutôt de trouver une formule qui intéresse plus de monde...
    Aucun chiffre n'a été communiqué mais il est possible que ce "show" n'ait pas été rentable pour les organisateurs... certes ils peuvent essayer de trouver une formule pour être rentable ou... pour intéresser plus...

    Techniquement, la visioconférence a d'énorme avantages (même notre président aurait pu y penser pour son "G8 Internet" plutôt que d'inviter le gratin mondial...)... de toute manière toutes les interventions furent sûrement filmées et seront disponible un jour ?

    Stéphane

  17. Wilfried

    je viens de faire lire à une de mes client ce billet, et je crois sincèrement au potentiel de la vidéo.
    Tu évoques ici quelques notions de base déjà fortes intéressantes et il y a bien d'autres choses encore : je ne doute pas que tu as dû en entendre parler lors de cette conf.

    J'ajouterai que même pour un auto entrepreneur, il apparait évident que toutes ces infos valent largement la somme investie. Et je ne parle même pas d’être passionné par le domaine, car dans ce cas, une seule conférence vraiment croustillante, vaut le prix du salon^^

    Amitiés
    Wilfried

  18. Sylvain Auteur de l’article

    @ Stephane
    Rhôôô, j'essayai juste de recruter à bas prix 🙂

    Il y a sans doute a faire coté visioconférence, tu as raison, même si je pense que les deux (physique et visio) peuvent sans doute être menés de front.

    Ouin nous avons été filmé et je mettrais ma prez en ligne si je récupère la vidéo. Mais il n'y aura que la prez, pas les échanges associés ensuite à celle-ci.

  19. pouet

    Ton passage sur la vidéo est de loin le plus intéressant 😉 Forcément avec ce que tu annonces dans le texte, ca donne des milliers d'idées ^^
    Par contre les termes rentables sur un site classique ne sont sans doute pas les mêmes en vidéo. Serait intéressant de voir quelles sont les catégories et termes les plus recherchées dans les vidéos.

  20. apwn

    Tiens de bons conseils, surtout concernant la force de Youtube ! Quand on sait qu'il y a de plus en plus de vidéos sur Youtube et que le site continue de croitre il sera bientôt impossible de ne pas faire des vidéos.

    Après il faut aussi se demander si les recherches sont les mêmes et qu'est-ce qui est le plus recherché sur Youtube !

  21. Keiko

    Bonjour,

    Oui, je suis totalement d'accord avec Alexandre Garnier, les vidéos sont vraiment de plus en plus utilisées pour toucher beaucoup de monde.

    L’avantage en terme de conversion est parfois sans égal... à condition que cela soit fait dans les règles de l'art !

Partagez sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *