Lettre type pour plagiat

La plupart des personnes ou entreprises qui possèdent un site web ou blog un peu populaire sont exposées au plagiat de leur contenu. Nous en avons parlé à maintes reprises, notamment ici. L'objet de cet article est de vous donner la logique d'une lettre type à adresser à votre plagiaire lorsqu'un premier mail ou contact téléphonique n'a rien donné.

Plagiat lettre type

Bien évidemment, si vous avez une entreprise et utilisez régulièrement les services d'un avocat, il se chargera peut-être lui même de ces démarches.

Le courrier type à adresser au plagiaire.

Recommandé A/R
Objet : Mise en demeure
copie : Maitre votre avocat – Barreau de Ville

Monsieur,

En visitant votre site : votreplagiaire.com , nous avons constaté que vous reproduisez sans autorisation des textes du  site de notre société, Nom de votre société, accessibles par le site votrenomdedomaine.com.

Pages de votre site contenant des textes originaux produits par la SARL Votre société :

  • votreplagiaire.com/index.html copie de la page votrenomdedomaine.com
  • votreplagiaire.com/page_1.html copie de la page  votrenomdedomaine.com/presentation.php
  • votreplagiaire.com/page_2.html copie de la page  votrenomdedomaine.com/creation-site.php
  • votreplagiaire.com/page_3.htmlcopie de la page  votrenomdedomaine.com/referencement.php

Les copies d'écran de vos pages sont intégrées en pièces jointes

De par votre profession, vous n'êtes pas sans savoir que comme des photos, un site internet et ses textes sont protégés par les dispositions du Code de la Propriété intellectuelle au titre du droit d'auteur (article L. 716-6 du Code de la propriété intellectuelle). De sorte que l'utilisation frauduleuse, qui plus est commerciale qui en est faite par vous-même est passible de 2 ans de prison et 150 000 euros d'amende pour contrefaçon.
Notre avocat se fera un plaisir d'y ajouter le grief de concurrence déloyale.

Nous vous adressons l'injonction de supprimer de votre site tous les textes  indûment copiés, dès réception de la présente, sans quoi notre avocat déposera plainte auprès du tribunal de grande instance de Ville pour :
- violation des droits d'auteur,
- concurrence déloyale.
et appuiera cette plainte aggravée en arguant de votre parfaite connaissance de la chose établie du fait de votre qualité de professionnel  * ayant lui-même apposé des mentions de copyright et de droit de propriété sur vos publications. ( * SIREN 000 111 222 - SIRET 000 111 222 00016 - Code APE xxxxx )

Nous informons, par ailleurs, l'hébergeur de votre site de ces différents plagiats en lui adressant un courrier recommandé demandant la fermeture définitive du site incriminé. Ce dernier pourra être également poursuivi (loi d'août 2000) et condamné pour les mêmes délits.

Une sauvegarde des pages incriminées de votre site (précités) a été réalisée le indiquer la date. Des copies datées du cache de Google ont également été sauvegardées.

Un SPAM REPORT a été adressé à ce jour à la société Google afin d'obtenir la désindexation totale de votre site pour cause de plagiat et de contenu dupliqué.

Vous devez considérer cette lettre comme une mise en demeure de nature à faire courir notamment, tout intérêt de droit et délais que la loi attache aux mises en demeure. Seules la suppression complète des textes incriminés et une réponse de votre part par courrier postal mettront fin à cette procédure.

Quelques explications sur ce courrier

Cette lettre type est bien évidemment à adapter à votre cas personnel.

  • Le courrier doit être adressé en recommandé avec AR
  • Mettez votre avocat en copie si vous en avez un.
  • Listez chacune des pages copiées de votre site et les pages concernées sur le site de votre plagiaire. Même si les copies n'ont pas la valeur légale de celles relevées par un huissier, elles ne feront pas bonne impression au tribunal si vous allez en justice. Et puis si votre plagiaire persiste, il sera toujours temps de faire des copies d'écran légales (par huissier).
  • Si le plagiaire travaille dans la même activité que vous (il y a des chances) il peut être poursuivi pour concurrence déloyale ou parasitisme économique en plus de la violation de vos droits d'auteur.
  • Le plagiaire a une activité professionnelle s'il monétise son site par des publicités ou liens d'affiliation.  Je rappelle que ses revenus doivent être déclarés...
  • Si votre plagiaire utilise la régie Adsense et ne veut pas entendre raison, profitez-en pour essayer de lui faire fermer son compte http://support.google.com/bin/request.py?hl=fr&product=adsense&contact_type=lr_dmca
  • Dans la foulée, un spam report pourra peut-être aussi marcher

Certains hébergeurs sont frileux. Ils n'aiment pas prendre de risques inutiles et ferment facilement un compte à la suite de la réception d'un courrier, en voici un exemple :

Courrier type à adresser à l'hébergeur.

Recommandé A/R
Objet : Mise en demeure
copie : Maitre votre avocat – Barreau de Ville

Monsieur,

Vous hébergez au travers du service nomhebergeur.com le contenu du site votreplagiaire.com

Le propriétaire de ces sites, Monsieur votre plagiaire – adresse du plagiaire fait actuellement l'objet d'une mise en demeure pour violation des droits d'auteur (en vertu de l'article L.335-3 du code de la propriété intellectuelle) et concurrence déloyale.

De nombreux textes originaux détaillés en annexe et accessibles sur le site votreplagaire.com  -  sont des créations de Votre société. Vous n’êtes sans doute pas sans savoir que les contenus originaux sont protégés par la loi sur la propriété intellectuelle. Nous sommes les créateurs de ces textes et ne pouvons vous en laisser le droit de diffusion.

Vous trouverez en annexe le détail des pages originales et détail des textes plagiés disponibles sur le site sus-mentionné.

Nous vous invitons à supprimer de vos serveurs les fichiers indiqués sans quoi nous serons amenés à devoir porter plainte à votre encontre dans la mesure ou vous avez, à compter de la date de réception de la présente, connaissance du caractère illicite des contenus hébergés.

Par ailleurs; la Loi sur l'Économie numérique d'aout 2004 oblige tout éditeur de site (professionnel ou personnel) à indiquer ses coordonnées ainsi que celui de son hébergeur.  Loi que vous ne respecte pas le site sus mentionné (optionnel, voir si opportun).

Vous devez considérer cette lettre comme une mise en demeure de nature à faire courir notamment, tout intérêt de droit et délais que la loi attache aux mises en demeure.

Rappel et précautions.

Je publie cette lettre type, car j'ai reçu de nombreuses demandes à la suite d'articles sur ce sujet.
J'utilise régulièrement (trop) ce type de courrier, car celui-ci m'a permis de régler 98% des problèmes que j'ai pu rencontrer avec des plagiaires. Bien évidemment, ce type de lettre n'a aucun effet sur des copieurs situés à l'étranger. Dans ce cadre, si leur hébergeur est français, n'hésitez pas à utiliser le 2ème modèle.
Cet article n'est qu'une petite aide pour ceux qui se sentent démunis et souhaitent commencer des démarches seuls de leur côté.

Je ne suis pas juriste, je précise donc que pour vos questions techniques juridiques, je ne pourrais pas répondre dans les commentaires. Adressez-vous à un spécialiste, merci.

Article connexe : http://blog.axe-net.fr/duplicate-content-plagiat/

Edit : je profite de cet article pour tester le positionnement des posts G+  avec le cas de Monsieur Alexandre Ruiz.

Lettre type pour plagiat
5 (100%) 3 votes

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter Plein
Partager sur linkedin
Partager sur Google+

58 réflexions au sujet de « Lettre type pour plagiat »

  1. Sylvain

    Pour avoir été confronté à ce genre de plagiat, je conseillerai plutôt un premier courrier indiquant au propriétaire du site qu'il contient du contenu plagié. En effet, lors de notre dernière action pour ces raisons, nous nous sommes aperçu que l'editeur du site n'était pas au courant. Ayant confié la réalisation de son site à une "agence" web sans scrupules, celle-ci à pompé généreusement les contenus sur le site d'un de nos clients. De fait le commanditaire du site nous a adressé un courrier d'excuse et les contenus ont été modifié. Il y a Fort à parier que son agence à du se faire sérieusement taper sur les doigts. Lors d'échanges avec des avocats spécialisés, ceux ci nous dit qu'il valait mieux commencer par une action amiable, puis par une injonction comme celle de la lettre proposée ici. Et seulement cas d'échec, de déposer une plainte.

  2. corinne

    En cas de "petit plagiat", juste un article (ou un texte de chanson), il est quand même préférable, avant l'envoi d'une lettre recommandée, d'envoyer un mail !... Souvent le mail est suffisant.
    D'autre part, il faut préciser que le droit de citation existe. Il est possible de reprendre un couplet d'une chanson ou un paragraphe d'un article sans tomber dans le plagiat. Dans ce cas là, on peut demander un lien vers son site mais il n'est nullement obligatoire, une fois que le nom du créateur est clairement spécifié...

  3. BeTrash

    Ouch, qu'elle fait mal cette lettre !
    Je n'ai encore jamais rencontré le cas, mais j'ose imaginer que cela pourra un jour m'être utile.
    Mais il est vrai que je la trouve très agressive :D. Au moins, tu as 99% de chances que cela soit réglé - très - rapidement.

  4. Phil

    Bien pratique ce courrier, j'ai eu le même type de problème à l'international : les gars oublient de supprimer ton web analytics tellement qu'ils sont pro 😉 Obligé d'envoyer des correspondances en espagnol ou en anglais...

  5. Paul

    Est-ce qu'un hébergeur supprimerait un site après cette demande ? Il aurait tort !
    Car dans cet exemple, l'antériorité, la propriété de l'écrit n'est pas prouvée.
    Il est nécessaire d'apporter la preuve que vous êtes bien le créateur d'un texte.
    Par copyright (dépôt légal) ou protection.
    Donc je conseille de protéger via les sites qui fournissent une preuve par huissier en cas de procès.

  6. Patrick

    Bonjour,

    Cela m'est déjà arrivé également mais comme le plagieur était Canadien ...

    J'avais trouvé un bel oyutil gratuit, http://www.copyscape.com/

    Il permet de faire une veille de votre site et des copieurs, vous recevez une notification quand il en trouve, c'est pas mal

    Patrick

  7. Yann

    Ça c'est super utile comme article, merci beaucoup !
    Justement, j'avais quelques sites qui font du trafic avec mes textes et je me demandai comment faire.
    Merci

  8. Cognix Systems

    @Paul via notre activité d'hébergement, nous avons déjà été confronté à ce type de courrier. Effectivement, ce courrier n'est en rien suffisant pour qu'un hébergeur agisse directement. Nous avons d'ailleurs déjà connu un cas où la demande avait été invalidée par un Tribunal. En revanche, il est vrai que ce courrier fait son effet et majoritairement une solution est trouvée dans des délais courts.

  9. phil

    Un article très utile.

    J'ai déjà été confronté à de la copie mais les A/R selon moi ne sont qu'un dernier recours, un mail au plagiaire et à l'hébergeur suffit souvent.

    Pour moi ce fut le cas.

    C'est presque un débat éthique: "Ce qui est gratuit n'a pas de valeur"

    Doit-on en déduire que la valeur = 0 ou qu'elle est inestimable...?

  10. Olivier

    Ah la rançon de la gloire ! Soyez connu et reconnu et vos "fans" vont se précipiter ! Lorsque l'on s'appelle Lady Gaga, on peut s'amuser de voir ses imitations bourgeonner (tiens, j'ai bien choisi mon verbe) sur le net, mais en tant que professionnel, cela fait rarement sourire lorsque l'on tombe sur une copie de ses textes, de son site...

    Je confirme qu'un hébergeur ne bougera pas le petit doigt même avec un courrier de ce type (sans vouloir généraliser cependant, j'ai eu l'occasion d'en contacter deux différents pour ce type de problème).

    En tout cas, leur discours avait été clair : ps de preuve légale, pas de suppression de site (comme le souligne Paul dans un commentaire précédent). L'hébergeur peut en effet craindre l'effet inverse : qui leur dit que ce n'est pas le plagiaire qui tente de faire supprimer le site source ? Donc, ils attendent le jugement, car ils considèrent que le droit à la propriété intellectuelle doit être examinée au préalable par un juge.

    J'avais également écrit un petit article sur le même thème (http://www.lightinbox.com/Referencement/duplicate-content-et-responsabilite-de-lhebergeur.html), car lorsque ce genre de désagrément nous arrive, il est agréable de lire conseils et retours d'expériences...

  11. wilfried

    Merci pour la lettre type et ces conseils qui peuvent servir.
    Bien sûr il est recommandé d'envoyer ce genre de courrier une fois que l'on a essayé de régler le problème à l'amiable.
    Amitiés

  12. Emmanuelle

    Merci de nous pré-mâcher le travail !
    Jamais eu à utiliser ça jusqu'à présent (je ne me le souhaite pas non plus), mais dans d'autres situations, effectivement, un courrier recommandé + copie à avocat ou instance adéquate suffit souvent à faire bouger un peu...
    A+ Harvey

  13. Nicolas

    Merci pour ce exemple de lettre. J'ai déjà eu à "alerter" un concurrent sur le plagiat manifeste d'un de mes sites, et il est vrai que le courrier avec AR est très dissuasif, beaucoup plus qu'un appel téléphonique ou email.

  14. Djolhan

    C'est effectivement une bonne chose, mais comment faire lorsqu'on est copié quasiment une fois par semaine ? C'est un bouffe temps énorme.

    Je regarde régulièrement les textes copiés de mes sites internet, et j'en trouve tous les jours des nouveaux. C'est tellement usant que parfois, je me dis qu'il serait plus simple et rapide de changer mes textes.

  15. Chob

    Merci pour cet exemple qui devrait effectivement avoir un effet rapide 😉
    Dans la même lignée, aurais-tu en soute un modèle de mail, ferme mais un peu moins menaçant, adapté à un 1er rappel à l'ordre ?

  16. Xavier

    Pas plus tard qu'hier j'ai encore trouvé mon contenu copié / collé sur un autre site ... comment je l'ai découvert ? Tout simplement en regardant mes stats Adsense, en faisant un rapport sur les performances trié par sites j'ai vu un NDD qui ne m'appartenait pas.

    En allant faire un tour sur le site je vois mon texte copié / collé ... ainsi que la pub Adsense qui va avec ... y a vraiment des boulets des fois ...

    Pour l'instant j'ai envoyé un mail, on verra pour la suite si j'ai besoin de ce courrier.

  17. loran750

    Hello

    J'ai retrouvé un de tes articles identique sur un splog.
    A qui doit-on envoyer la lettre ? AxeNet ou proprio du splog

    #boulet #LOL

  18. QuelleCompagnie

    Sylvain, pour aller dans le sens de certains commentaires, pourquoi ne pas demander (ou exiger) un backlink (en dofollow) dans le cas d'un plagiat ? Juges-tu que le gain du backlink est inférieur au préjudice ?

    Question subsidaire : tes pages au contenu original sont-t-elles systématiquement placées DEVANT les pages "plagiaires" dans les serps Google ?

  19. Ben

    Merci beaucoup pour ce partage!
    Par contre comment évaluez-vous le montant du préjudice subit ? (utile pour se diriger vers le tribunal d'instance ou de grande instance).

  20. Tony

    Merci pour ces informations. Je connaissais déjà quelques unes des démarches possibles mais je n'avais pas pensé au spam report, et au signalement à Google AdSense. J'espère que ce type de comportement diminuera si les administrateurs de sites web ripostent plus efficacement et sévèrement.

  21. Philippe

    J'ai connu le cas d'une entreprise de référencement qui avait copiée la grille de tarifs d'une autre, bien connu sur le marché du SEO. Quelques jours après, la société copieuse a reçu une lettre la menaçant de payer tout de suite la somme de 1000 euros pour le dédommagement, sinon il y aurait des poursuites judiciaires. "Ca latte sévère...j'vous l'dit tout net" pour reprendre un bon mot des Tontons Flingeurs

  22. Sylvain Richard - AxeNet Auteur de l’article

    @ Paul
    Lorsque le plagiaire est en Afrique du nord et parfois impossible à identifier et l'hebergeur en France, ce dernier prend souvent contact avec le plagiaire et lui fait peur. Ceci m'a été utile plus d'une fois.

    @ Quelle compagnie
    Parfois, un BL ne vaut pas grand chose, le procès peut être plus lucratif :
    http://www.legalis.net/spip.php?page=breves-article&id_article=2545

    @ Chob
    Bein, par mail, il suffit de demander et d'expliquer la situation.

  23. Fred

    Bonjour

    Un grand merci - une fois de plus pour cette démarche concrète.
    Il est vrai que la plupart du temps un simple mail suffit pour stopper le plagiat. Les auteurs cherchant plus la facilité qu'une réelle intention de nuire.
    Mais il y des cas ou un rappel à l'ordre beaucoup pus concret est nécessaire malheureusement.

    Et puis M....E - le boulot appartient à celui qui le fait.

    Cependant avant de passer aux armes - il est parfois même souvent - trop souvent impossible de détecter le plagiat - si il est bien fait.

    Mais bon - on y croît.

    Fred

  24. Pascal camliti

    Un grand merci car je commence à en avoir assez de ces copieurs sans vergogne !
    Je m'y a attèle rapidement 😉

  25. Mikaël

    j'ai moi aussi eu le problème pour mon site pro. En général un premier courrier/mail avec une explication de ce qui peut arrivé si le contenu n'est pas retiré suffit.

  26. bruno

    De nombreux e-commerçants sont confrontés à ce problème, généralement ce sont des copies de photos originales.
    Il faut déja trouver les coordonnées du propriétaire du site via le whois.
    Ta lettre est un bon outil, argumenté, s'appuyant sur des textes de lois car souvent un simple mail n'aboutit à aucun changemement.

  27. Matthieu

    Il y a une solution pour éviter le plagiat, ne pas être visible !
    ---> je sors 😉

    Plus sérieusement, tes lettres types ont l'air très bien construites et le fait d'en envoyer une à l'hébergeur est très important me semble-t-il.
    Je pense que sur Internet, les gens se contentent malheureusement d'envoyer un mail et ne prenne pas le temps d'insérer les articles de loi. C'est bien moins efficace.

  28. alain

    plutot d'accord avec "Sylvain" (2°post) ; j'ai rencontré un probleme similaire, une agence qui realisait des echanges d'articles (au madagascar) ... ces derniers envoyaient des textes pompés sur le site de leur client, ce qui nous a mit en défault, ... il faut bien verifier le contenu publié sur les différentes plateformes : blog, site, ...

  29. khaldoun

    J'ai découvert récemment un plagiat de mon site, le copieur avait omis d'enlever le nom de mon agence dans un copier coller de 4 lignes 🙂
    En fouillant sur son site, j'ai trouvé un truc encore plus hilarant, il a fait une capture d'écran de mes offres de création internet (tableau HTML), et les a insérés sur son site.

  30. Julien

    Il m'est arrivé un soucis de ce genre il y a quelques mois.. J'ai de suite contacté l'hébergeur du site plagieur qui m'a "gentiment" dit que ce n'était pas leur problème. On se sent vraiment seul et impuissant dans ces moments là..

  31. Vivien

    Ça ne m'est encore jamais arrivé, mais au moins le jour J je serais paré. C'est dingue de voir que des gens ont si peu d'étiques pour copier coller un contenu sans en avoir même demander l'autorisation à son propriétaire...
    @Julien : c'est normal, les actions que vont les clients ne relèvent pas de la responsabilité de l'hébergeur mais bel et bien d'eux même 🙂

  32. mickey

    Hier, je lisais un article qui dénonçait cette pratique.
    Une agence de site web a été plagié par une autre beaucoup moins sérieuse.
    C'est vraiment pas intelligent de reprendre mot pour mot des textes et du contenu.

    On peut s'inspirer des autres mais les copier à l'identique, c'est du n'importe quoi.

  33. Angélique

    Il n'a jamais été aussi simple de se protéger contre le plagiat (les sites de copyright on fait baisser les prix du dépôt chez un huissier) et pourtant la crainte du plagiat semble au sommet.
    Il me semble important de remarquer que la qualité d'un texte n'est plus son critère premier pour être plagié !
    Avant, c'était presque un honneur d'être plagié et c'est devenu un enjeu de référencement.
    Je vous invite à réfléchir sur cette dérive...
    Angélique

  34. Michaël

    Le plagiat rank (forme d'humour en lieu et place du page rank)est une caractéristique prise en compte dans la notoriété sémantique des contenus...

    Un copiste devrait prendre cet élément en considération, mais comme il n'a pas l'intention de jouer dans la cour des grands du rédactionnel, il ne fait que copier !

    Donc force est de constater, qu'en 2012 et bien au-delà, il faudra parfois agir en conséquence (malheureusement)...
    Produire un contenu de qualité demande des efforts, et ceux-ci doivent-être respectés !

  35. Joana

    Dur !
    Si je reçois un jour une lettre comme ça, j'aurais un gros coup de chaud ! Au moins, ça remet à sa place le plagiaire je pense ; dès qu'on menace avec une amende conséquente ou une possible peine d'emprisonnement, ça fait peur.

    J'espère ne jamais en recevoir de telle ; ni même ne jamais avoir à m'en servir d'ailleurs =)

  36. Olivier

    Pas encore confronté à ce problème quoi que mes inscriptions sur les annuaires qui sont limites plagia ;).
    Dans la mesure ou la société ou la personne incriminée n'est pas sur le territoire national que peut on faire?
    J'ai lu pas mal d'articles qui donnent des "combines" pour éviter de ce faire plagier. D'un autre coté c'est aussi la rançon du succès. En tout cas j'ai enregistré votre article au cas ou.

  37. mike

    C'est sur que se faire plagier c'est le cauchemar de tous ceux qui ont un site, certains ont la chance de passer à travers, d'autres pas malheureusement.
    En tous cas merci pour toutes ces infos très intéressantes, ça va aider beaucoup de gens parmi ceux pour qui l'envoi d'un mail de mise en garde ne suffit pas.

  38. Sébastien

    Un article "ressource" intelligent, du genre de ceux qu'on garde en favoris. C'est bien joué tant parce que ça répond à une demande de beaucoup de gens que parce que d'un point de vue marketing, c'est malin. Bravo Sylvain ! ^^

    Sur le fond, internet est toujours pris dans un arbitrage "droit d'auteur" et "transmission d'informations". Dire que j'écris cela le jour où Wikipedia US est coupé ! ^^ Donc je ne suis pas certain que le recourt à la justice fonctionne souvent, car il est trop long. Mais la simple pression de la lettre doit pouvoir faire son effet dans 90% des cas.

  39. severine

    Bonjour,
    Un ami s'est vu envoyer ce type de mail "mise en demeure" car il avait un contenu plagié. L'agence web hébergeant le site de ce même ami (chez un hébergeur connu en France) a reçu la même lettre car il fait héberger du contenu plagié.
    Ce type de procédure peut elle incriminer le site qui a plagié et la structure qui fait hébergé le contenu ?
    Ou l'affaire est elle à régler entre les 2 sites qui possèdent le même contenu?

    merci

  40. Jean

    Le plagiat est tellement une plaie pour les sites. Tellement de sites font l'effort de fournir du contenu unique et intéressant qui se retrouve vite copié. Il est vrai que Copyscape est un excellent outil pour vérifier les duplicatas.
    Il m'est arrivé de me retrouver avec des contenus dupliqués. Un e-mail ou un coup de téléphone amical ont souvent suffit à résoudre le problème, mais il est vrai que certains ne répondaient pas à mes demandes. J'aurais pu me servir de ces lettres. Maintenant, je sais ! Merci Sylvain!

  41. helena

    Un créateur de blog ou de site web est, comme n'importe quel créateur, possède un droit.De ce fait, un plagiat, considéré comme étant un vol peut être poursuivi par la loi. Cette lettre type plagiat va aider les victimes de procéder à une poursuite contre le plagiaire sans encore aller jusqu'à la cours de justice.

  42. Minéralogie

    Pour info, ce n'est pas un "spam report" qu'il faut faire auprès de Google, mais une demande de DMCA en étant connecté à votre compte Google. Les demandes sont traitées très rapidement, vous recevez sous 24 heures environ une réponse et le contenu plagié (photos, pages) est désindexé. J'ai utilisé une dizaine de fois cette procédure avec succès ces derniers temps. Il me semble qu'en plus, la visibilité du site plagiaire soit dégradée par Google.

  43. JC

    Ayant été confronté à une problématique de plagiat, je confirme qu'une simple mise en demeure par courrier recommandé bien formulée suffit à faire faire machine arrière à votre opposant.
    Rien ne sert donc de penser "avocat", "procès", "dommages intérets"...

  44. Kenji

    merci Sylvain pour ce modèle de lettre, et surtout je suis étonné par le taux de réussite ! 98% j'ose à peine y croire. Moi j'ai l'impression que ces webmasters peu scrupuleux se f*** du monde et n'ont que faire de votre réclamation.

  45. Option binaire

    Excellente lettre qui doit, je pense, faire son effet. Cependant, un mail aux copieurs avec le N° et l'url de Copyright France fait son effet également. J'utilise régulièrement cette stratégie et généralement, les copieurs retirent le contenu volé.

    Néanmoins, si de plus vous repésentez une société en bonne et due forme, les copieurs ont la frousse d'être l'objet d'un procès qu'ils perdront puisque vous avez la preuve du copyright.

    Le plus navrant cependant, c'est lors de copies sur des blogs où là, ça devient plus complexe.

    Je mets en favori ce post, cela fera une artillerie en plus pour exiger des fainéants le retrait des contenus su'ils volent. Vraiment navrant... mais que fait Google à ce sujet ?

  46. Enaco

    Et hop, article en favoris ! Super que tu mets à disposition deux lettres types pour ce genre de cas ! Cela peut toujours servir !

  47. VT

    Oula... j'espère ne jamais être confronté à ce type de lettre.
    Merci en tout cas pour les modèles, c'est à garder sous la main on ne sait jamais maintenant je serai armé!

  48. Fiscalité 2012

    Le principe de cette lettre n'est pas discutable en soi par contre je tiens à souligner de que de plus en plus de copieurs, voire d'auteurs de sites qui font du copier/coller des textes issus d'autres sites ont la facheuse tendance à ne pas afficher leurs coordonnées, y compris au niveau du whois.
    Il est de plus en plus difficile aujourd'hui de faire respecter ses droits surtout quand on n'arrive pas à savoir à qui on a affaire...

  49. lettre type

    Je dois malheureusement utiliser cette lettre très utile. Je n'avais jamais pensé copier les textes de lois qui je pense intimide beaucoup les copieurs.

    Vous précisez "mettez votre avocat en copie si vous en avez un.", je trouve l'idée très bonne malgré que je ne puisse pas le faire pour des raisons que nous connaissons tous : honoraires importantes des avocats. Est-ce qu'il n'y a des services proposant de mettre en copie un vrai avocat pour intimider un peu plus le plagieur ?
    Ah oui...merci axe net !

  50. Agence Web

    Merci de cet article fort utile. De mon coté, je suis exposé pleinement à ce type de pillage. Je dois passer à peu pres 3 ou 4 heures par semaine à récupérer les adresses des plagiaires, contacter les sites en questions, etc... C'est une vraie plaie qui m'oblige à changer mon contenu fréquemment. C'est donc double boulot...
    Le vrai soucis c'est lorsque l'on s'expose à la mauvaise volonté de vrais "bourrins" qui pensent que la copie de votre site est une sorte d'hommage à votre référencement et qui refusent de retirer le contenu et font les morts... Cela peut durer des semaines. Le pire c'est lorsqu'il s'agit de pseudos agences web (pour la plupart marocaines, tunisiennes et malgaches). Dans ce cas, le moyen le plus simple de faire retirer le contenu est soit de passer par l'hébergeur soit de menacer de contacter l'ambassade pour un dépôt de plainte (ça marche dans 80% des cas).
    Plus récemment, j'ai également été surpris de voir que certaines "agences" pratiquent cette forme de vol et sont bien francos-francaises. La dernière en date, xxxxxx.fr (modéré par AxeNet) pour ne pas la citer, est allée jusqu'à me pomper le code source de mes formulaires de devis. Assez culotté ! Et dans ce cas précis, la mise en demeure ne suffit pas, les appels non plus et la patience encore moins. Certes j'ai eu le plaisir de voir que la personne en question (xxxx modéré par AxeNet) avait retiré son nom du site apres mes appels et supprimé mon formulaire (en partie) mais le reste est encore un magnifique doigt d'honneur à ma boite : menus similaires, portfolio à l'identique (alors que codé par mes soins), slides similaires, etc...
    Pour m'amuser un peu et vu que ce genre de pratiques commencent à me chauffer un peu, je suis en train de pondre un annuaire de plagiaires, où je vais m'amuser moi aussi à publier les urls des sites en question, le nom des auteurs, et le tout associé à de bien jolies mots clés... Après tout, c'est aussi ça la rançon du succès !

  51. Eric

    Hello,

    Merci pour cet article très complet surtout que je viens de me rendre compte que mon site s'est fait entièrement copié et que le plagieur parvient même à placer son site devant le mien sur certaines requêtes. Ça fait bizarre, c'est la première fois que cela m'arrive malgré le fait que je sois dans un domaine très concurrentiel. Le gros souci, c'est que je crains que le plagieur soit hébergé à l'étranger...
    Sinon, il y en a qui ont testé l'outil anti-scraping de Google ?

    Eric

  52. Guillaume

    Merci pour ce billet que je positionne illico dans mes favoris.

    Je ne suis pas encore confronté à ce genre de problème et j'espère que cela va durer :p

  53. AfexiaCM

    Dans le monde de l'assurance et du blogging ça arrive tout les jours http://www.copyscape.com/ est l'un des meilleurs outils il existes aussi des plugins intégré à des logiciels assez cher pour marquer son article dont je me souviens plus le nom.

    Sachez que un mauvais plagiat ce fait de toute façon détecté par google 🙂

    La vigilance est de mise donc pour ce qui vole du contenu et donc du travail

    la vigilance c'est l'assurance prêt avant d'avoir l'assurance grand compte de régler le problème au plagiaire.

  54. Angie

    Nous avons été confronté à ce problème il y a peu de temps. Le soucis c'est que les contenus provenait d'un site évènementiel qui n'était donc plus en ligne. Difficile donc de prendre contact avec les "plagieurs".. Et nous étions bien emété car nous ne pouvions plus vraiment utiliser nos propres textes.

    Dans un autre registre, notre site a été plagié en Tunisie (mais la, ce sont les éléments graphiques qui ont été repris.. Là où c'était drôle c'est qu'ils ont oublié de changer le code de suivi Analytics (le nôtre) et c'est ainsi qu'ils se sont fait prendre la main dans le sac. Nous avons rédigé un billet sur notre blog pour expliquer toute l'histoire : http://goo.gl/7qhBV 🙂

    Je profite de ce billet pour remercie Axe-net pour tous ses articles plus intéressants les uns que les autres !
    Bonne journée !

  55. Adonis

    Bonjour Sylvain,
    Merci pour cette article vraiment complet et présentant les moyens de se défendre contre le plagiat le duplicate content.
    Ce qui me dérange le plus, c'est le duplicate content sur les articles que l'on peut rédiger sur un blog, ils peuvent vraiment être copié / collé intégralement et ceci vraiment rapidement.

    Par exemple, il y a quelque jours j'ai constaté qu'un des concurrents de ma boutique avait plagié intégralement un article de mon blog pour le copier / coller sur sa page Facebook. (Concurrent dans un paradis fiscal, donc je ne peux rien faire puisque Facebook ne réagit pas lorsque l'on fait une requête ou alors je n'ai pas de chance).

    Mais je ne sais pas vraiment si il est si utile que ça de s'inquiéter puisque en utilisant : http://www.positeo.com/check-duplicate-content/ la page facebook de mon concurrent n’apparaît pas.

    Je pose peut-être une question stupide ou a laquelle tu as déjà répondu auparavant dans un autre article mais je me demande si Google indexe vraiment les articles postés via les pages Facebook ?

  56. Speed dating Toulouse

    Dans la théorie, Google indexe le contenu et en attribue la paternité au premier site sur lequel il le trouve. Si un plagiaire vous pompe, en théorie, il se met en duplicate et ne devrait avoir que peu de trafic.
    En théorie, ça marche comme ça. En pratique, je ne sais pas si des plagiaires bourrins ont réussi à créer des sites à fort traffic. Avec le Maghreb, Madagascar et l'Europe de l'Est où sont les plagiaires, la loi franco-française semble un peu inopérante, non?

Partagez sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *